S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Margaux - FC Girondins de Bordeaux

Margaux - FC Girondins de Bordeaux

Margaux Anglade, diplômée en 2009, est attachée de communication au FC Girondins de Bordeaux.

Margaux Anglade, diplômée en 2009, attachée de communication dans l’univers du football, au FC Girondins de Bordeaux.

Bonjour Margaux, vous êtes fraîchement diplômée, quel a été votre parcours depuis juin 2009 ?
J’ai effectué mon stage de 4ème année (à plein temps) au FC Girondins de Bordeaux en tant qu’attachée de communication (relations presse et relations publiques). Puis les Girondins ont gagné le titre de Champion de France et donc avec la masse de travail en plus sur la saison d’après, ils m’ont gardée, d’abord pour 5 mois puis 6 mois. J’ai appris récemment que j’obtenais un CDI en tant qu’attachée de communication.

Pouvez-vous nous décrire votre quotidien chez FC Girondin de Bordeaux en tant qu’assistante de relations presse ?
Il y a deux aspects : les relations presse et les relations publiques. Pour les relations presse, je travaille en binôme avec l’attachée de presse du club, nous nous occupons des interviews entre joueurs et médias, nous organisons les rendez-vous après les entraînements, nous sommes présentes sur tous les matches à domicile au stade. Nous organisons des conférences de presse hebdomadaires avec les joueurs et le coach, avant et après les matches. Je fais également une revue de presse tous les matins sur une quinzaine de journaux. Pour ce qui est des relations publiques, c’est la présence sur certains événements auxquels participe le club, organiser et promouvoir l’image des Girondins dans le milieu associatif la plupart du temps, dans la ville et la région de Bordeaux. Dans les deux cas, c’est un métier de contact et de confiance, où il faut toujours être disponible et accueillant.

image

Travailler dans le monde du football était-il un objectif? Jouez-vous vous-même au foot ?
Non, je ne joue pas du tout au foot ! Mais depuis petite, j’aime le sport, quasiment tous les sports, les regarder à la télé, me déplacer dès que je le peux. Je suis de Pau et dans ma famille, c’est plutôt le rugby ! J’aurai initialement aimé m’orienter vers ce sport, mais lorsque j’ai trouvé le stage aux Girondins et que j’ai vécu la saison 2008-2009 que j’ai vécue, je ne voulais plus partir. De plus, le métier d’attachée de presse n’est pas aussi développé dans le rugby.

6è au classement de la Ligue 1 et quatre joueurs bordelais sélectionnés pour la coupe du monde, tout roule pour le club, pouvez-vous nous en parler d’un point de vue de communicante ?
La saison 2008-2009 a été une saison exceptionnelle avec trois titres et des médias du monde entier qui demandaient des interviews. A la fin de la saison, nous avions tous les jours une trentaine d’interviews, certains joueurs avaient 5 ou 6 sujets dans la même journée, cela a été de la folie. Le début de la saison 2009-2010 a également très bien commencé avec en plus la participation à l’UEFA Champions League, qui signifie une considérable charge de travail en plus. Lorsque l’équipe allait moins bien, les médias étaient encore plus en recherche d’infos, de scoops, d’explications… Il a été difficile de convaincre les joueurs de s’exprimer, mais ils l’ont fait. De notre côté, attachées de presse, nous avons toujours essayé de satisfaire tout le monde, tous les médias dans une période où personne ne souhaitait s’exprimer.
En ce qui concerne les internationaux qui sont à la Coupe du Monde, nous ne occupons pas d’eux, il y a un service presse à la FFF qui gère ça.

Qu’est-ce qui vous plait dans la communication ?
J’aime le côté relationnel de la communication, cette relation de confiance que j’ai avec les journalistes et les joueurs, le staff et la direction du club. Et puis la communication est un domaine très important pour la promotion de l’entreprise. Même si c’est un travail de l’ombre qui ne rapporte pas financièrement, matériellement, c’est extrêmement important pour l’image que l’on veut donner d’une personne, d’une entreprise, d’un produit…

Quels sont vos projets pour le futur ?
Je viens d’obtenir un CDI au Girondins de Bordeaux, donc je vais rester au club, l’ambiance est très bonne et j’aime vraiment ce que je fais. On verra plus tard où j’irai !

Un conseil aux efapiens footeux ?
Je pense que pour travailler dans un club sportif, il faut évidemment aimer ce sport, soutenir le club dans lequel on travaille mais ne pas être trop fan. C’est un métier qui prend du temps la semaine et le week-end, et il faut réellement savoir couper quand on ne travaille pas.

Propos recueillis par Lucile DOUCHIN, EFAP 1
Crédit photo: Dominique Le Lann/ FCGB
EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 04/06/2010

Bal de promo 2010

Le BDE parisien des écoles du groupe EDH (EFAP, ICART, EMP, EFJ et ICART PHOTO) organise le 11 juin prochain son Gala de fin d'année

JC Vidal - Arène Evénement

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle