S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Le Carnaval, une tradition planétaire

Le Carnaval, une tradition planétaire

On sait tous que Carnaval rime avec déguisements, musique, confettis, fanfare, parade, danse et chars fleuris. Mais au fait quelle est l’origine de cette tradition qui affole les cinq continents au même moment ?

On sait tous que Carnaval rime avec déguisements, musique, confettis, fanfare, parade, danse et chars fleuris. Mais au fait quelle est l’origine de cette tradition qui affole les cinq continents au même moment ?

Le carnaval qui se caractérise par un déferlement de festivités éphémères et extrêmement populaires à travers le monde, a pour origine lointaine le calendrier religieux chrétien. Ainsi traditionnellement, la « saison » des carnavals s’ouvre avec la fête des Rois ou l’épiphanie pour se clore par le fameux Mardi Gras, soit la veille du début du carême et son lot de privations.

Le terme même de Carnaval dérive du génois ” carnevale” né de la déformation de carneleva “ôter la viande”. Ceci évoquant la période de festins souvent accompagnés d’une fête turbulente qui précède le carême qui interdisait la consommation de produits carnés pendant 40 jours.

Cependant les vieilles civilisations avaient également le même type de manifestations éphémères durant lesquelles la fête et les réjouissances pactisaient avec l’euphorie et l’excès. Comme par exemple lors des Bacchanales des grecs et des Saturnales de l’Empire romain, où les maîtres et leurs esclaves inversaient leurs rôles en suspendant les règles de vies normales.

image

Cela explique peut-être les penchants analogues des différents carnavals pour le déguisement, le travestissement et les mascarades qui parodient les pratiques sociales, politiques et religieuses comme une sorte de revanche de la culture populaire.

En France, le Carnaval de Nice est réputé pour son défilé coloré de chars fleuris et ses étourdissantes “Grosses Têtes” en carton pâte sur des thèmes différents chaque année. Celui de Dunkerque est couru pour ses fameux géants et ceux des Antilles pour la fièvre de leurs danses infernales. En Allemagne, le Carnaval de Cologne célèbre Karnéval, qui est élu pour veiller sur le cortège du « peuple fou ». Ce dernier asperge les enfants de bonbons pendant que les femmes en profitent pour couper les cravates des hommes.

image

En Italie, terre fertile en carnavals, celui de Venise reste immortel à l’instar de la légende de Casanova. Masques, parures et costumes rivalisent de raffinement et d’élégance. Enfin, le Carnaval de Rio, le plus célèbre du monde, glorifie la Samba qui envahit les rues pendant 3 jours et 3 nuits interminables. Né de l’ancienne coutume portugaise qui consistait à asperger ses voisins de farine, à la veille du carême, il est aujourd’hui un monumental concours de danse, de paillettes et de plumes ouvert à toutes les couches de la population.

Si on retrouve toujours une même idée de bouleversement des rôles et un déluge de libertés, chaque continent a donné naissance à une diversité de carnavals. Ils s’étendent sur la même période mais avec des thèmes et des rituels différents, capables de satisfaire et de réunir le plus grand nombre dans l’unique but de s’amuser et de faire la fête à l’échelle de la planète.

Marc DaouPhotos: Olivier H

Frédéric BREFFEILH

Le 8 mars, Journée Internationale de la Femme

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle