S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Julien Monet, Responsable de Développement à l’Agence Sophie Monet

Julien Monet, Responsable de Développement à l’Agence Sophie Monet

Diplômé en 2006, il revient sur son parcours éfapien et la création de son propre poste qu'il occupe aujourd'hui...

Rencontre avec Julien Monet, de promotion 2006.
Responsable de développement à l’Agence Sophie Monet,
il a accepté de nous rencontrer pour nous parler de son métier.

Quel a été votre parcours depuis votre sortie de l’EFAP ?
Après l’obtention de mon diplôme en juin, j’ai décidé de travailler durant l’été dans l’agence fondée par ma mère : l’agence Sophie Monet. Ça me permettait de garder la main en attendant de trouver un autre poste. Je n’envisageais pas de travailler longtemps là-bas, mais l’agence a été réorganisée et j’ai pu trouver mes marques facilement.

Vous avez gardé le même poste ?
Non, j’ai d’abord été attaché de presse durant 1 an et puis, j’ai constaté que l’agence avait un défaut : personne ne s’occupait de son développement commercial. L’agence ne démarchait pas de nouveau client et tout fonctionnait uniquement grâce au bouche-à-oreille. J’ai donc créé un poste de responsable du développement commercial, celui que j’occupe actuellement.

Quelles sont les missions d’un responsable du développement ?
Ma fonction principale est d’étendre le portefeuille client. Je fais donc de la prospection dans le dur, répond aux appels d’offres et aux compétitions. J’ai aussi en charge toute la communication de l’agence : achat d’espaces publicitaires, relations presse, développement du site Internet et son référencement.Une semaine type ?
- 1 jour de phoning
- 1 jour ½ de rendez-vous
- 2 jours consacrés à la rédaction des recommandations
- ½ journée pour la création d’outils de communication

Des projets ?
Continuer à développer l’agence sur la problématique de l’Internet et diversifier notre offre sur la blogosphère.

Pourquoi Internet?
C’est là que se trouvent les consommateurs et selon des études, les recommandations des internautes sur un produit ou une marque sont très lues et très écoutées. Et puis, ça nous permet de nous distinguer de la concurrence lyonnaise car nous sommes la seule agence de relations presse indépendante qui exploite ainsi le Web 2.0. Ces trois raisons m’encouragent à poursuivre dans cette voie.

Quel est votre meilleur souvenir de l’EFAP ?
Le week-end de désintégration ! Nous avons passé 2 jours dans un camping Drômois pour fêter la fin de l’année scolaire. De très bons souvenirs. Plus sérieusement, le mémoire de fin d’année. Ma problématique était de créer un événement de snow-board en ville. Un sujet qui m’a passionné et j’avais un très bon directeur de mémoire, que du positif.

Un conseil pour les éfapiens ?
S’intéresser à la communication en général et lire la presse professionnelle ! Lorsque j’étais étudiant, je ne la lisais pas, aujourd’hui, pas une semaine ne passe sans que je n’achète CB News ou Stratégies.
propos recueillis par Alice NIQUET, étudiante en EFAP3
EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 26/10/2009

L’EFAP Lyon au Grand Prix de Tennis de Lyon

Jocelyn Vanel, étudiant et artiste à ses heures perdues

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle