S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Geneviève Brichet,  Présidente de l’Association Lyonnaise d’Ethique Economique et Sociale, ALEES

Geneviève Brichet,  Présidente de l’Association Lyonnaise d’Ethique Economique et Sociale, ALEES

Le développement durable est un triptyque mêlant respect de l'environnement, des personnes et de l'économie de l'entreprise...

Geneviève Brichet, Promotion 1972

Dans un premier temps pouvez vous nous parler de votre parcours ?
Mon cursus professionnel peut se découper en 3 parties.

La première sous le thème de la communication : 10 ans en agences de communication en tant que Media Planner et directrice de clientèle.

5 ans chez RTL, au département promotion et régie pour la Radio à Lyon.

Et enfin, Directrice-fondatrice d’une agence conseil en marketing relationnel de Communication Active-Groupe EURO RSCG-pendant 10 ans.

La deuxième sous le thème de l’éthique et le Développement Durable : la Création du Cabinet Conseil Ethique et Entreprise ; conseil en développement durable et mise en place de programme RSE avec des conférences en milieu professionnel

La dernière pendant ma retraite, où j’ai pu me lancer dans les activités de Conseillère municipale de Lyon et conseillère pour le 6ème arrondissement de Lyon ; et Présidente de l’Association Lyonnaise d’Ethique Economique et Sociale, ALEES.

Depuis quand vous intéressez-vous au développement durable ?
Seulement depuis 8 ans. C’et un triptyque mêlant respect de l’environnement, des personnes et de l’économie de l’entreprise.

Parlez-moi de votre Cabinet Conseil Ethique et Entreprise ? Comment l’idée est-elle née ?
C’était un cabinet conseil en RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) que je viens d’arrêter pour me consacrer à ma retraite et à d’autres activités politique et associatives.

L’idée d’Ethique et Entreprise est venue par une prise de conscience concernant le respect de notre environnement et la place des Hommes dans l’entreprise.

Le Cabinet Conseil Ethique par la volonté de mettre mes savoirs-faire au service d’une cause en laquelle je crois.

Pouvez-vous m’expliquer en quoi consistait votre travail ?
J’accompagnais les entreprises dans leur démarche de RSE : diagnostic, choix de démarches de progrès sur les critères environnementaux et sociaux ; mise en place de groupes de progrès en interne, pour concrétiser cette démarche dans la vie quotidienne de l’entreprise.

Pouvez-vous nous expliquer ce que signifie une démarche RSE ?
C’est intégrer des préoccupations sociales et environnementales dans la politique, le fonctionnement et le projet des entreprises.

La démarche est exigeante à 3 niveaux : au niveau managérial pour faire partager cette politique aux salariés et autres parties prenantes, et la soutenir durablement.

Au niveau financier pour sensibiliser les partenaires financiers sur les objectifs et les conséquences.

Et enfin au niveau commercial pour étendre les bonnes pratiques aux partenaires (clients, fournisseurs…) Tout en restant conscient que l’entreprise n’existe que par sa rentabilité !

Quels sont vos interlocuteurs ? Quelles entreprises font le plus appel à vous ?
En première phase de diagnostic, les chefs d’entreprise, puis ensuite les membres du CODIR et enfin tous les salariés !

Au début en 2002, les grandes entreprises seulement, puis petit à petit, les PME-PMI.

L’idée est de travailler à des améliorations concrètes, sur la base d’un programme d’au moins 3 ans.

Est il difficile de modifier les comportements d’une entreprise afin qu’elle devienne éthique ?
Oui !!! La résistance au changement est forte, mais quand la direction et les salariés sont motivés et qu’ils voient les changements, plus aucun problème ne se pose.

Cela demande du temps et une certaine capacité à sensibiliser un groupe dans le but de faire naître chez celui-ci une véritable prise de conscience.

Quels sont vos projets ?
A l’heure d’aujourd’hui, je conserve le volet conférences. Mon but à présent, est de sensibiliser le plus large public (d’où la présidence de l’ALEES) mais surtout les plus jeunes.

Que vous a apporté l’EFAP dans votre métier actuel ?
Une certaine façon de voir les choses !

Une anecdote :
Je suis encore en rapport régulier avec mon professeur de Publicité de l’époque - il dit souvent : « La communication, c’est le bon moyen de bien vieillir »

Un conseil aux EFAPiens :
Prenez du recul sur votre métier et pensez par vous même! n’ayez pas peur de vous remettre en cause en permanence; accepter d’être généreux !

Propos recueillis par Sarah Rehn, étudiante en EFAP 3

Céline Versavaud, International Marketing Search Manager, Agence Mind Share World Wide

Jean-Baptiste Gabellieri, créateur du site NosDeputes.fr

École de communication EFAP - Jean-Baptiste Gabellieri, créateur du site NosDeputes.fr

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle