S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Nicolas FOULON - Orchestre National de Lille

Nicolas FOULON - Orchestre National de Lille

Rencontre avec l' attaché de presse de l’Orchestre National de Lille, issu de la promotion de l' EFAP Lille 2006

Rencontre avec Nicolas FOULON, ancien efapien issu de la promotion 2006, aujourd’hui attaché de presse attitré de l’Orchestre National de Lille.Flore : Bonjour Nicolas ! À seulement 25 ans tu viens de prendre tes fonctions au poste d’attaché de presse de Jean-Claude Casadesus. Avant de nous en parler, peux-tu nous résumer en quelques mots ton parcours depuis ta sortie de l’EFAP ?
Nicolas :
Une fois mon diplôme de l’EFAP en poche, j’ai effectué un Master 2 en management culturel à l’EAC de Paris, Ecole Supérieure d’Economie, d’Art et de Communication. Durant mes études parisiennes, j’ai d’abord travaillé à Radio Classique en tant que chargé de production des émissions musicales. J’ai ensuite été missionné au Centre Culturel Suisse en tant qu’assistant du directeur artistique ; j’y organisais le casting de solistes lyriques pour une production de l’Opéra Studio de Genève. En 2007, j’ai travaillé au poste d’assistant des responsables du Mécénat Musical de la Société Générale, puis, en 2008, j’ai rejoint l’Auditorium du Musée du Louvre pour un an, en tant qu’assistant du chef de projet « Le Louvre invite Pierre Boulez ».

image

Flore : Avec un parcours si particulier, on devine que la musique classique est un domaine que tu connais bien et qui te tient à cœur…
Nicolas :
Tout à fait. Travailler dans l’univers de la musique classique est mon rêve depuis tout petit et j’ai tout fait pour le rendre réel. J’ai commencé la musique à l’âge de 6 ans, et toutes mes études ont été rythmées par l’apprentissage du violon alto, du piano et du chant lyrique. J’ai obtenu plusieurs diplômes de conservatoire dans ces disciplines, étudiées en parallèle de ma scolarité. Cette passion pour la musique classique m’a amené à passer une licence en musicologie à Lille, et c’est à l’issue de celle-ci que j’ai choisi d’intégrer l’EFAP. Si au départ je souhaitais devenir musicien d’orchestre, en grandissant j’ai vite réalisé les sacrifices qu’un tel métier demandait et j’ai donc choisi de continuer à vivre pour la musique classique, non plus en tant que musicien professionnel mais en me chargeant d’en faire sa promotion. L’EFAP était pour moi le meilleur moyen d’y parvenir.

Flore : Pourquoi as-tu choisi de postuler à l’Orchestre National de Lille ?
Nicolas :
Tout d’abord, promouvoir une formation symphonique nationale bénéficiant d’un tel rayonnement international était très excitant. De plus, j’avais déjà eu l’occasion de travailler avec l’Orchestre National de Lille en tant que musicien, sous la direction de Jean Claude Casadesus et j’en gardais un très bon souvenir. Je ne m’embarquais donc pas dans quelque chose d’inconnu. Aussi, lorsque j’ai découvert l’offre d’emploi via les offres d’emploi de la Cité de la Musique je n’ai pas hésité.

Flore : Peux-tu nous expliquer ton rôle d’attaché de presse de l’Orchestre ?
Nicolas :
Je suis une sorte d’interface entre l’Orchestre, son directeur et l’ensemble des médias. J’effectue donc un travail de relais, un travail de promotion de l’Orchestre et de sa saison musicale, mais aussi un travail sur l’image de l’Orchestre et de son Chef. Concrètement, je fais venir la presse pour faire la promotion d’un chef qui vient sur un concert, je m’occupe de mettre en avant tel ou tel compositeur ou programme, j’organise les planning d’interviews, je montre aux journalistes le travail des artistes et du chef, j’accompagne les journalistes sur certaines tournées… C’est un travail très prenant mais vraiment passionnant.

image
L’orchestre national de Lille à Hong - Kong.

Flore : Quel est ton leitmotiv dans ce métier ?
Nicolas :
Je souhaite continuer à promouvoir la musique classique, car cela représente un vrai défi qui heureusement commence à être relevé. La musique classique est quelque chose qui se ressent, et qui s’étend sur une période tellement vaste que sur les 5 siècles de répertoire tout le monde peut trouver des affinités avec telle ou telle période. Il est encore temps de s’affranchir de cette idée qui veut que la musique classique soit uniquement réservée à un public vieillissant, élitiste ou financièrement supérieur. C’est d’ailleurs le fer de lance de Jean-Claude Casadesus qui dit vouloir « porter la musique partout où elle peut être reçue ».
L’Orchestre National de Lille fait d’ailleurs de vrais efforts dans ce sens avec des actions éducatives, des concerts en région ou dans des lieux insolites et surtout une politique tarifaire abordable, en proposant par exemple des tarifs avantageux aux moins de 28 ans, des abonnements très abordables.

Flore : Selon toi, que t’a apporté l’EFAP dans ta vie professionnelle ?
Nicolas :
Ayant commencé mes études par une formation universitaire, je dirais que l’EFAP m’a enseigné des techniques concrètes de travail et tout un panel de compétences. Grâce aux nombreuses études de cas, elle m’a également permis d’acquérir une réelle assurance concernant la prise de parole. Enfin, un autre avantage de l’école est sans conteste le réseau professionnel qu’elle met à disposition de ses étudiants.

Flore : Pour finir, après ces deux premiers mois au poste d’attaché de presse de l’ONL, comment te sens-tu ?
Nicolas :
J’apprécie beaucoup la direction qui me donne beaucoup d’autonomie ; j’ai vraiment l’impression d’avoir les mains libres ce qui est particulièrement agréable dans ce métier.
Merci beaucoup de nous avoir accordé de ton temps pour répondre à nos questions, nous te souhaitons bonne chance pour la suite de ta carrière !Propos recueilli par Flore Girard.

EFAP, l’école des métiers de la communication.

Mehdi - Hill & Knowlton

Entretien avec Mehdi, étudiant en MBA spécialisé com' évènementielle, il a effectué un stage de six mois au sein de Hill & Knowlton...

Estelle - Métive Avenue

Rencontre avec Estelle, 20 ans, qui vient de terminer son stage au sein de l’agence de communication « Métive Avenue ».

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle