Communication et humanitaire

Rencontre avec Alice Malpel, étudiante en EFAP 3, en stage au sein de l’association Les yeux d’Aicha.

Bonjour Alice, peux-tu nous raconter brièvement ton parcours depuis ton arrivée à l'EFAP ?

Cela fait maintenant 3 ans que je suis à l'EFAP. Avant d'intégrer l'École, je ne connaissais pas du tout l'univers de la communication. Je voulais m'orienter vers le journalisme à la base. Aujourd'hui, plus les années passent et plus j'ai envie de me diriger vers un tout autre secteur, tourné notamment vers le social. Mes stages m'ont permis de découvrir différents domaines ; qu'ils soient publics ou privés. J'ai effectué la plupart de mes stages au sein d'associations et c'est une approche qui m'a semblé plus humaine des métiers de la communication.

Cette année, tu es donc à nouveau en stage au sein d'une association : Les yeux d'Aïcha. Peux-tu nous présenter cette structure ?
 

Logo Aïcha Communication humanitaire
L'association Les Yeux d'Aïcha a été fondée en 2011 par Véronique Benon, un médecin d'origine bordelaise. L'idée de créer cette association lui est venue suite à une rencontre avec une Marocaine. L'associationa pour principal but de lever des fonds pour un orphelinat situé au sud du Maroc (à Ouarzazate). Cet orphelinat (ou crèche des enfants abandonnés) s'appelle Basma, cela signifie « sourire » en arabe. Une fois sur place, Véronique Benon et son équipe apportent des soins médicaux à ces enfants et aménagent leur quotidien : aire de jeux, jouets, cuisine équipée. L'argent récolté lors de campagnes de financement participatif ou d'événements caritatifs sert principalement à financer les salaires des personnes sur place à l'orphelinat : infirmières, nounous, cuisinières, etc.


Quel est ton rôle dans cette association ?

Mon rôle est de créer et d'améliorer toute la communication de l'association. Je réalise des visuels pour des affiches, je m'occupe de la presse, j'ai mis en place notre campagne de crowdfunding, je contacte des structures pour accueillir nos événements, je recherche des mécènes, des partenariats... J'effectue ce stage chez moi, en autonomie totale, mais bien évidemment avec l'aide de Véronique Benon, ma Responsable.

Le milieu associatif semble être un univers qui te touche particulièrement.

Durant mes 3 années passées à l'EFAP, j'ai effectué trois stages dans le milieu associatif (le pôle associatif de la Mairie de Bordeaux, la Rock School Barbey et Les Yeux d'Aïcha). Après mon stage de deux mois à la Rock School Barbey, je ne savais pas vraiment vers quel type de stage m'orienter. Marie Mahon, Responsable des Relations Entreprises, m'a alors proposé l'offre de stage des Yeux d'Aïcha. Cette mission m'est apparu comme une évidence et m'a très vite plu. De plus, le fait de travailler en autonomie était un réel enjeu pour moi afin de m'évaluer personnellement sur ma capacité à travailler seule.

As-tu pour projet de partir en mission humanitaire un jour ?

Du 14 au 25 mai, je pars en mission à Ouarzazate. Ce sera ma première expérience dans l'humanitaire et je ne compte pas en rester là. J'aurai, par ailleurs, comme mission lors de ce voyage d'être reporter photos. Je vais également réaliser une vidéo du voyage qui sera ensuite mise en ligne sur le site de l'association.

Comment appréhendes-tu la 4ème année ? As-tu des idées de structures dans lesquelles tu souhaiterais postuler l'année prochaine ?

Pour ma 4ème année, j'aimerais me diriger vers le secteur qui me plaît le plus : le social. Mais j'aimerais faire quelque chose qui n'a rien avoir avec ce que l'on a l'habitude de faire en communication. J'aimerais travailler dans l'éthologie, l'étude du comportement des diverses espèces animales. Alors peut-être
que je trouverai un stage au sein d'une structure qui réalise des documentaires animaliers...

Marine ROUSSEL – EFAP 4

Correspondante région EFAP Bordeaux

EFAP, l'école des nouveaux métiers de la communication

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.