Communication et sports extrêmes

Rencontre avec Valentine Soulès, étudiante en EFAP 4, en stage chez X-treme Video.

Bonjour Valentine. Peux-tu nous parler un peu de ton parcours depuis ton arrivée à l'EFAP ?

Bonjour Marine. Après un Bac ES à Bayonne, j'ai choisi d'intégrer l'EFAP. En première année, j'ai d'abord décidé de perfectionner mon écriture. J'ai donc effectué un stage de deux mois dans un petit journal local du Pays Basque. J'ai pu y réaliser de nombreux reportages,
articles et brèves, ce qui m'a énormément apporté. En deuxième année, je suis partie trois mois à Paris où j'étais en stage au sein du service communication du Groupe Labeyrie Fine Foods (Foie gras, Saumon). Cette expérience m'a permis de découvrir et de participer au quotidien
d'un groupe de renommée internationale. Mes missions ont été nombreuses : la communication transversale entre les différentes marques du groupe, le community management, la mise en place d'évènements. Ma passion pour le sport et notamment les sports de glisse, m'a amenée à intégrer la rédaction de Surf Report en troisième année. J'ai pu petit à petit gérer les réseaux sociaux et les articles sur le site internet de la marque. Mon parcours est varié. Je suis passé d'un domaine à un autre et toujours en tentant de rester dans mon domaine : la communication.

À ce stade de ton cursus, que retiens-tu de ta formation à l'EFAP ? Comment décrirais-tu le programme proposé ?

L'EFAP est une école très intéressante, puisqu'en plus de proposer une formation complète sur tous les métiers de la communication, elle prépare les étudiants à entrer dans la vie active dès leur première année. Ce qui m'a permis de me faire une idée générale du monde du travail. La formation est pour moi très complète. Elle alterne entre cours et stages tout au long du cursus, ce qui nous permet de mettre en pratique ce que l'on apprend et de se rendre compte de l'importance de la théorie. Je trouve aussi intéressant le fait que ce soit des intervenants professionnels qui viennent nous enseigner leur savoir. En effet,ils nous exposent des cas concrets et nous aident à prendre les bonnes décisions, notamment dans le choix de nos stages.

Pour ton stage de 4ème année, tu as choisi de rejoindre une société spécialisée dans l'image de sports extrêmes : Xtreme Vidéo. Comment as-tu décroché ce poste ?
 

xtreme video stage efap
Pour mon stage de fin d'études, j'ai voulu intégrer un grand groupe qui pourrait me proposer des missions de communication et de relations presse. Xtreme Vidéo distribue 16 marques en France dont GoPro. Ce qui en fait une société très connue dans le domaine des sports de glisse. Sur les conseils de Marie Mahon, Responsable des Relations Entreprises, j'ai contacté Diane Hary-Harivongs, une diplômée de l'EFAP Bordeaux qui s'occupe des relations presse pour le Groupe. Je lui ai envoyé un mail en lui exprimant ma motivation pour intégrer le groupe. Après un entretien, j'ai pu rejoindre l'entreprise pour une durée de 7 mois. J'ai eu beaucoup de chance, j'ai postulé au bon endroit et au bon moment.

Quel poste occupes-tu aujourd'hui et quelles sont tes missions ?

Je suis au service relations presse avec ma Responsable de stage Diane. Mes missions sont très variées, car nous nous occupons de nombreuses marques telles que : XSories, EQ, Skullcandy, Soulra, Jaybird. Je m'occupe des relations presse : rédaction, expédition, entretien de la relation, suivi et reporting, etc. Chaque mois, je rédige une newsletter pour nos différents clients (environ 2000). Je réalise également des communiqués de presse que nous envoyons à la presse nationale et parfois même internationale. Ainsi, je peux également réaliser des revues de presse pour chaque marque. C'est un véritable travail d'écriture et de relations humaines. Grâce à mes expériences antérieures, j'arrive à jongler entre les différentes missions.

Xtreme Vidéo est leader sur le marché européen et le site internet est entièrement traduit en anglais. As-tu eu l'opportunité de traiter avec des clients étrangers ?

Oui, j'en ai parfois l'occasion. Mais la plupart du temps, nous ne traitons pas avec des journalistes et des médias étrangers, car nous avons une agence de relations presse qui s'en occupe à Londres. Bien sûr, l'agence peut nous envoyer des demandes de journalistes auxquelles nous tentons de répondre au mieux. Mais, je me rends compte que l'anglais est très important et surtout dans un groupe d'envergure international. D'ailleurs, la plupart de mes collègues sont bilingues.

L'entreprise semble répondre parfaitement à tes attentes.

Totalement ! Les domaines d'activités sont variés, mais sont surtout axés sur le sport et notamment les sports de glisse. C'est donc un réel plaisir pour moi. Ce qui est surtout très enrichissant, c'est la diversité de nos clients : entre XSories pour la photographie, Soulra pour le côté « green » ou encore EQ centré sur le bien-être. Ce qui est sûr, c'est que j'aime le sport, les voyages et les sensations fortes. Et même si l'entreprise transmet une image « cool », car elle distribue des produits liés aux sports de glisse, il faut savoir que l'organisation, l'esprit d'équipe et le travail structuré sont de rigueur comme dans toutes les autres entreprises.

Ta responsable de stage, Diane Hary-Harivongs est diplômée de l'EFAP. Selon toi, est-une chance de travailler aux côtés d'une ancienne Efapienne ?

Oui bien sûr, c'est une chance. Diane a suivi la même formation que moi, elle me transmet toutes les clés pour réussir. Elle est aussi très patiente et m'aide au quotidien, car elle aussi a été stagiaire, tout comme moi.

Tu sembles être passionnée par le milieu du sport. Est-ce un domaine vers lequel tu souhaiterais évoluer ?

 

stage efap


Oui, c'est un domaine dans lequel j'aimerais évoluer, c'est certain. Mais j'aimerais d'abord perfectionner mon anglais avant de me lancer dans la vie active, car je pense que c'est essentiel, surtout dans ces domaines très orientés « international ». Avec la crise qui touche évidemment les entreprises de la glisse, les propositions d'emplois sont rares. Il va donc falloir que j'arrive à « sortir du lot » pour accéder aux firmes que je souhaite intégrer.

Une fois ton diplôme en poche, quels seront tes projets pour la suite ?

Je pense prendre une année pour pouvoir améliorer mon niveau d'anglais notamment en partant travailler à l'étranger. Puis, je souhaite intégrer un Master 2 en alternance afin d'aller jusqu'au bout de ma formation.

Marine ROUSSEL EFAP 4

Correspondante Région EFAP Bordeaux

EFAP, lcole des nouveaux métiers de la communication

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.