Documentation EFAPDocumentation Nous rencontrer EFAPNous Rencontrer Candidater EFAPCandidater

EFAP Alumni : Marketing, PR & E-Commerce Manager - Sofitel Montréal

Rencontre avec Guillaume SANS, diplômé de l'école de communication EFAP en 2011 et désormais Marketing, PR & E-Commerce Manager chez Sofitel Montréal Le Carré Doré.

Quel a été votre parcours à l’EFAP ?

J’ai commencé l’école de communication EFAP après avoir obtenu un baccalauréat Scientifique en 2007. Depuis un moment déjà, le monde de la communication m’attirait. J’ai choisi naturellement la filière « Agence et Entreprise » qui correspondait le mieux à mes attentes et mes projets. Au fur et à mesure des cours, des ateliers et des années, je me suis créé une famille à l’EFAP, et finalement en 4e année, j’ai décidé et eu la chance de faire un semestre de ma formation communication à l'EFAP New York : une expérience très enrichissante qui m’a beaucoup appris personnellement et professionnellement.

Pourquoi avez-vous choisi de partir vivre à Montréal ?

Suite à mon expérience à NYC, j’avais envie d’y retourner pour y suivre un master communication, et m’y installer, mais le prix des universités y était bien trop élevé. Suite aux conseils d’une autre stagiaire avec qui je partageais des projets lors de mon stage de dernière année, j’ai postulé à différentes universités montréalaises. Mon but ? Faire un master communication et repartir dans la "Big Apple" avec un diplôme Canadien, plus facilement reconnu aux États-Unis. Finalement je suis "tombé en amour" avec Montréal, ses habitants, son multiculturalisme et son ouverture d’esprit. L’an passé je suis même devenu Canadien.

Pouvez-vous nous parler de votre poste actuel ?

Depuis presque 4 ans, je suis responsable marketing, relations presse et e-commerce de l’hôtel cinq étoiles Sofitel Montréal Le Carré Doré (Groupe Accor). C’est un rôle très varié où il faut être polyvalent et toujours à l’affut des nouvelles tendances.
Je gère l’image de marque de l’hôtel et de son restaurant gastronomique, élabore et mets en place les plans marketing / RP / e-Commerce. Je suis le contact principal pour les demandes médiatiques et de partenariats et représente l’hôtel lors d’évènements publics.
Côté créatif, je suis en charge des visuels, du respect des guidelines, de la création des documents de promotion, des publicités, du contenu, des photoshoots, etc. Je travaille également quotidiennement avec une agence qui nous aide pour les Relations Presse et nos réseaux sociaux. Enfin, ce rôle demande une bonne expertise en SEM (Search Engine Marketing) afin de pouvoir obtenir de bons résultats dans les stratégies en ligne et optimiser les réservations directes.
Mon rôle m’amène aussi à m’impliquer dans différents comités importants : Planet21 (pour l’environnement – nous sommes devenu l’hôtel le plus « vert » de la région Amérique du Nord et Centrale), RiiSE (pour l’égalité des genres, sexuelle, culturelle, etc.) et notre gazette interne dont je suis le rédacteur en chef. Le monde de l’hôtellerie est particulier et en perpétuel mouvement : il faut savoir travailler avec tous les départements, et comme on dit, ne jamais hésiter à se retrousser les manches pour aider ses collègues. 

En quoi votre formation communication à l’EFAP vous sert-elle encore aujourd’hui ?

L’école de communication EFAP m’a appris à être polyvalent et curieux. Dès la première année il faut savoir être débrouillard et créatif. C’est une école de communication qui nous permet d’apprendre non pas seulement sur la communication seule, mais sur les communications, en passant par la publicité, les médias (nouveaux et anciens), etc.
Les stages sont un atout considérable par la sélection des entreprises et le réseau étendu. Un.e élève motivé.e pourra ressortir extrêmement enrichi.e de son expérience « efapienne », avec de précieux contacts qui servent tout le long de la carrière : pour un emploi, un partenariat, une expertise, et tant d’autres.
L’EFAP c’est une école qui nous apprend évidemment les bases du métier et les différentes théories, mais l’atout c’est qu’elle nous met très tôt en situation réelle (par les ateliers, les études de cas et les stages) et je pense que ça fait la différence. Les diplômés de l’EFAP sont toujours prêts et savent toujours (ou presque) quoi répondre et faire dans toutes les situations.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants/diplômés qui souhaitent s’installer au Canada ?

Quand j’ai quitté la France pour le Canada en 2011, Montréal n’était pas encore « LA » destination de rêve des français actuelle. Le Canada n’est pas toujours l’eldorado espéré ; en effet c’est un pays avec une culture bien différente de la nôtre, d’autres coutumes, et surtout, le Québec n’est pas une région française avec un accent rigolo comme le pense beaucoup de français ! C’est une province canadienne à majorité francophone linguistiquement. La culture et la diversité y sont des sujets très sérieux.
Ici, c’est important de faire ses preuves au niveau professionnel : arriver avec un diplôme en poche ne suffit souvent pas pour obtenir le poste tant attendu. Il faut savoir démontrer que l’on est capable de travailler et de s’adapter (faire de la vente de plancher, du service, de l’administration, etc.). D’ailleurs ces métiers, souvent appelés « petits boulots » en France, sont généralement bien (voir très bien) rémunérés au Canada – un vendeur de souliers peut gagner bien plus qu’un attaché de presse sénior – je suis passé par là et peux vous le confirmer. Mon conseil : sois ouvert et curieux, adapte-toi, et surtout aie du fun et tente l’expérience !

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.