S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Priscille GARCIN, France Télévision

Priscille GARCIN, France Télévision

Directrice de communication du groupe France Télévisions, Priscille Garcin nous reçoit dans les locaux vitrés surplombant la Seine… Cadre idéal pour parler des chaînes de télévisions du service public et de son propre parcours.

Directrice de communication du groupe France Télévisions, Priscille Garcin (promotion EFAP Lyon 1987) nous reçoit dans les locaux vitrés surplombant la Seine… Cadre idéal pour parler des chaînes de télévisions du service public et de son propre parcours. Entretien : Comment s’organise le département communication du groupe France Télévisions ?Priscille GARCIN : On a la chance d’avoir une organisation qui émaille tous les niveaux de France Télévisions : une direction communication groupe (composée de six personnes), une direction communication par chaîne (France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô et RFO) et pour France 3, nous avons des chargés de communication dans chaque région. Cette arborescence nous permet d’avoir une efficacité maximum sur les messages du groupe dans le sens ascendant et descendant.

image

Pouvez-vous nous préciser le rôle dévolu aux chargés de communication locaux de France 3 ?P.G : Chaque chargé de communication reçoit du groupe la stratégie à appliquer. Ils ont l’avantage d’être très proche du terrain et très efficace, ainsi on avance sans déperdition de message et en essayant d’irriguer l’ensemble de nos publics. La direction de la communication - qui ne peut rester dans sa bulle - a besoin d’être nourrie constamment par nos antennes locales, nos filiales pour avoir des stratégies conformes au terrain et au quotidien.

Comment se définit une stratégie de communication de groupe ?P.G: Une bonne stratégie de communication doit impliquer tous les acteurs de la communication; des directeurs qui l’ont imaginée, en passant par le président du groupe jusqu’à toutes les personnes qui sont amenées à la relayer. Comme nous avons la particularité d’être un média, on se doit d’être encore plus réactif, en prise directe permanente et proche du terrain pour se rapprocher du téléspectateur. On définit de façon collégiale une stratégie et une fois validée par l’ensemble des équipes dirigeantes du groupe et des chaînes, elle est mise en pratique.

Bande promo de france television

Quelles sont vos cibles ?P.G : Notre cible principale reste le téléspectateur, mais on peut vouloir toucher des cibles dites institutionnelles; il ne faut pas oublier que nous avons deux ministères de tutelle, nous travaillons également avec le CSA. Autre cible : les parlementaires. Ils veulent savoir comment fonctionne la télévision publique et où va l’argent de la redevance !

Comment fidélise-t-on des téléspectateurs ?P.G : En développant de nouveaux moyens pour communiquer avec eux. Par exemple, notre Centre de contact permet de répondre à toutes les demandes des téléspectateurs en temps réel (plus de 1000 appels/jour).
En janvier 2006, nous lançons un Club de Téléspectateurs. Il proposera : des invitations pour assister à des avants-première, la réception d’une newsletter, l’achat de DVD et de produits dérivés à tarifs préférentiels…

Vous créez la Fondation FRANCE TÉLÉVISIONS, quelle est sa mission ?P.G: Elle est destinée à nouer des liens avec des partenaires, qu’ils soient des téléspectateurs ou des entreprises. Elle a pour objectif de nourrir le débat sur la télévision publique. Régulièrement des rencontres seront organisées, avec des téléspectateurs, des journalistes, philosophes, des chercheurs, des psychologues… Leur regard sur la télévision publique pourra nous éclairer sur la façon de faire notre métier. L’autre objectif est de convaincre les entreprises de rejoindre la Fondation, en devant mécènes d’actions culturelles diffusées à l’antenne, un exemple concret : notre volonté de créer une tournée théâtrale, cet été, financée par la Fondation France Télévisions.

En tant que diplômée de l’EFAP, quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels ?P.G : Tout le travail que j’ai mené depuis 5 ans était de faire naître et exister la marque France Télévisions au même titre que les marques des chaînes. Il faut que chacun trace sa voix en fonction des opportunités qui se présentent, garder la passion et l’envie, quand on fait de la communication il faut être créatif et passionné ! Il faut un peu de chance, mais surtout de la réactivité et de la souplesse. Il y a peu d’élus et beaucoup de compétition surtout quand on monte - il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers !

Petit rappel sur son parcours post EFAP :
Priscille Garcin est la directrice de la communication du groupe France Télévisions depuis 1999. Diplômée de l’EFAP Lyon, promotion 1987, elle rejoint en 1987, Idées/dialogue Conseil (Publicis) comme chargée de budget au département nouvelles technologies. En 1990, elle crée le service de la communication du groupe GUERRA TARCY, puis, rejoint le groupe SAE en 1992 comme responsable de la communication.
En 1993, elle est nommée conseiller pour la presse au Cabinet de Philippe Douste-Blazy, Ministre de la santé (1993/1995) puis Ministre de la culture (1995/1996). En 1996, elle est nommée chef du service de la communication du Centre National de la Cinématographie (CNC), où elle rencontre Marc Tessier qui une fois à la tête de France Télévisions lui propose de le suivre pour diriger la direction de la communication du groupe. En signe de confiance frappant, le nouveau président lui demande de poursuivre sa mission à ses côtés, ce qui constitue pour elle une « surprise et une grande joie ! »

Interview réalisé par Mélanie Barrow et Marc Samer Daou

A lire également sur le site, l’article consacré au groupe France Télévisions.
EFAP, l’école des métiers de la communication

Marina BENEDIK

Driss BOUBEKEUR, UGC

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle