S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Le marché hôtelier français

Le marché hôtelier français

Présentation du marché hôtelier Français en ce début d'année 2009.

Jamais le monde de l’hôtellerie n’aura été aussi mouvementé : nouvelle étoile, rénovation ... Détour sur ce phénomène made in France ! ➲ En route vers la cinquième étoile !

Encore inconnue en France, la cinquième étoile est en revanche présente à l’étranger. Que les hôteliers français se rassurent, ils auront bientôt pour 100 000 euros leur cinquième étoile. Mais cette étoile à un prix ! Il faudra payer pas moins de 100 000 euros et répondre à 124 critères obligatoires. Pourquoi 5 étoiles ?

L’objectif de cette cinquième étoile est bien sur un argument marketing mais également une manière de faire évoluer la norme. La France était le seul pays à s’arreter aux 4 étoiles. Aujourd’hui, les clients pourront d’avantage justifier leur choix et les touristes étrangers effacer leurs confusions.

Les établissements ayant la chance d’inaugurer cette norme (environ 200 avant la fin de l’été) seront les quatre étoiles luxe. En revanche les quatre étoiles devront encore patienter en raison de la crise actuelle qui les obligeraient à augmenter leurs prix mais également le cout des travaux.

image

Quels critères ?

Si vous avez la chance de faire partis des premiers privilégiés à visiter ces établissements cinq étoiles vous aurez la possibilité de dormir dans une double chambre climatisée de 24m2 avec un accès internet, un téléphone dans votre salle de bain. Le personnel sera à votre entière disposition avec un room service 24/24, un service voiturier. De plus ils devront parler au moins deux langues dont l’anglais. En cas de non respect de ces critères obligatoires, l’hôtel s’engage à vous proposer des services normalement disponible en option tels que l’accés au Spa, à la Piscine ou encore au Business Center.

De la cinquième étoile aux cinq-étoiles premium ?

Alors que les établissements 5 étoiles ne sont pas encore apparus, les pouvoirs publics songent déjà aux « cinq-étoiles premium ». Le principe est de classer les établissements de luxe « extréme ». Ils devront répondre aux même obligations que les cinq étoiles mais également à critères relevant plus à « l’atmosphère » de l’hôtel.

image
Le marché hôtelier en France.

Rénovation des palaces parisiens.

Impossible d’éviter les chantiers de démolition et rénovation de palaces parisiens. Le Mandarin Oriental en est le parfait exemple, rue Saint-Honoré à Paris. Avec l’arrivée de la cinquiéme étoile et du marché du luxe de plus en plus concurrencé, ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter. Le coût des travaux pour une chambre est passé en quelques années de 500 000 € à 700 000 €. D’un point de vu global, Si l’on prend l’exemple du Royal Monceau, rénové par le groupe Bouygues, on compte pas moins de 80 millions de frais de chantier.

Peux t-on vraiment parler d’innovation ? C’est plutôt de perfection dont il s’agit, en effet les grands groupes n’hésitent plus à revoir la disposition des chambres, des salles de cinéma, dernières trouvailles technologiques (au Ritz par exemple, on cherche à faire disparaître un écran plat derrière une cheminée).
D’un point de vu juridique , la rénovation entraine de nombreuses clauses, notamment au niveau des tarifs proposés, mais aussi au niveau de la réception de l’immeuble, en passant par les bâches des échafaudages. Lorsque l’hotel reste ouvert durant la restauration cela se complique. Ce sera prochainement le cas du Ritz qui devra veiller à la discrétion de son personnel mais aussi des dégâts matériels aux alentours de l’établissement.

Situation du marché hôtelier français.

Même si Paris ne connaît pas de suroffre sur le marché hôtelier, l’effet crise se fait tout de même ressentir avec une baisse de la fréquentation et des revenus par chambres de 10%. Les plus touchés seront les 3 étoiles. Cependant les conséquences sont moins inquiétantes en France qu’en Allemagne, Angleterre et Pays du Nord. Les palaces proposant des chambres à 700 € la nuit ont chutés de 10 points fin 2008.

Aujourd’hui ont comptes pas moins de 1187 chambres disponibles sur les 7 palaces parisiens ( Ritz, Crillon, George V, Fouquet’s …). En 2009 on devrait compter 280 chambre supplémentaires ce qui devrait accentuer la concurrence et faire baisser à le taux d’occupation de 80% en 2008 à 60% en 2012-2013. Conséquences, les palaces devront alors réfléchir à augmenter au diminuer leurs prix en fonction de leur place sur le marché …

Fabien Furst, étudiant en EFAPCom3.

Publié le 01/04/2009

Gary - Pierre et Vacances Antilles

Gary étudiant en EFAP Com’ 3 à Paris, effectue son stage au sein de Pierre et Vacances Antilles.

Silvie ALRIC - Hilton Hotels

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle