S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Louis HAMELIN, Publissimes

Louis HAMELIN, Publissimes

Interview de Louis HAMELIN, ancien "séducteur de l'année" de l'EFAP Bordeaux, en stage chez Publissimes.

Interview de Louis HAMELIN, ancien « séducteur de l’année » de l’EFAP Bordeaux, en stage pour la remise de trophées de la création publicitaire du Grand Sud-Ouest : Publissimes

Après son bac littéraire, le jeune Louis s’orienta vers les sciences politiques mais le concours le renvoya à la faculté d’histoire. La suite fut parsemée de divers petits travaux le temps de découvrir sa voie. Arriva enfin, lors d’un salon de l’étudiant, la rencontre avec une jeune école : l’EFAP Bordeaux. Louis, conscient de sa découverte, rentra sur les bancs de l’école pour une première année en 2005.
Cet étudiant, passionné par la créativité mise en place par les publicitaires de tous genres, s’intégra très bien dans la seule école d’attaché de presse et de professionnels de la communication avec vue sur la Garonne. Ce lecteur de Fred Vargas aux oreilles bercées par Muse est un fervent membre actif du bureau des élèves de l’école. Lui, pour qui la communication n’est pas seulement un domaine d’activité mais également un art de vivre, reçut sa consécration lors du gala où il a été élu « séducteur de l’année » de l’EFAP 1. Ce membre inégalé dans sa catégorie de notre Ecole, réalisa son stage de découverte de fin d’année en assistant un député lyonnais dans l’ensemble de ses actions.
Sa deuxième année se déroule sans anicroches particulières, jonglant admirablement de l’organisation du week-end d’intégration et autres soirées, au travail exigé par les cours, et au travail demandé par le stage. Seule ombre au tableau, la perte de son statut de séducteur de l’année… Gommée par un stage qui le touche particulièrement car s’approchant de ses passions.
Un stage qui met le monde de la communication du Grand Sud-Ouest en effervescence ! Et pour cause, il s’agit des Publissimes qui sont les trophées de la création publicitaire du Grand Sud-Ouest. Organisées par Bordeaux École de Management et par l’EFAP Bordeaux, les Publissimes fêtent leurs dix ans cette année et offrent à Louis Hamelin la chance d’animer la soirée. Ce fut son dernier coup d’éclat bordelais car Louis Hamelin s’en va rejoindre les rangs de l’EFAP Lyon pour sa troisième année d’études en laissant derrière lui des souvenirs de sourires et de fêtes.

image

Paul-Henri Pradeau : Peux-tu nous expliquer le déroulement de ton stage pour organiser un événement d’une pareille ampleur ?
Louis Hamelin :
C’est un stage qui mélange étroitement l’événementiel, avec tous les moyens de communication nécessaires à la promotion de l’événement, et le monde de la publicité et ses agences. Tout commença par un casting, qui déboucha sur une équipe de six personnes chargées de soutenir, à partir de fin novembre, l’équipe de Bordeaux École de Management dans leur projet. Par exemple les relations presse leur manquaient cruellement les années précédentes et nous avons constitué un fichier presse à jour et opérationnel pour la manifestation.
Il est clair que nous avions de grandes difficultés pour nous réunir du fait de la disposition géographique des deux écoles. Cela causa pas mal de frictions car il est compliqué de travailler en groupe si celui-ci est déjà divisé. Mais grâce notamment au soutien de Jean Baptise Hoursiangou (Chargé pédagogique EFAP Bordeaux), je pense que nous sommes arrivés à un résultat très convenable pour fêter dignement les 10 ans de cette manifestation.

PHP : Quel est ton ressentiment sur le stage, maintenant qu’il arrive à son terme et que penses-tu qu’il t’ait apporté?
LH :
C’était un bon stage car il était difficile et formateur. C’est dans ces moments-là que l’on constate que c’est un métier humain : le travail en groupe n’est pas facile mais j’adore être au sein d’une équipe. Il y a eu beaucoup de travail de terrain type démarchage, réunions,... , et j’y ai beaucoup appris. L’avancée au quotidien était visible par exemple quand nous avons gagné un nouvel intervenant pour le débat : c’était une réelle satisfaction personnelle mais également pour l’équipe. Personne ne sait comment va se passer un dossier et les difficultés furent très formatrices. Franchement, ça me servira pour l’avenir, même si ça ne sera pas mon créneau d’activités futur.

PHP : Maintenant que l’événement vient de se dérouler, peux-tu nous en dresser un bref bilan?
LH :
Je suis super satisfait ! Tout le travail en amont paye ! Bon là je suis extrêmement fatigué car en plus du travail j’ai eu beaucoup de stress.
L’équipe organisatrice s’est ressoudée pour la manifestation. La table ronde était très intéressante et 90 personnes l’ont suivie. La cérémonie de remise des prix en elle-même me laisse une grande satisfaction : c’est la première fois que je présentais une telle manifestation et ce fut un plaisir de parler devant un tel public. Il y a eu beaucoup d’interactions avec lui et l’ambiance était géniale : je n’ai pu qu’ admirer la prestation de Guillaume Petit (Directeur de l’EFAP et de l’ICART Bordeaux) et d’Eric Bonnefond (Directeur de la communication de la Communauté Urbaine de Bordeaux) qui ont su, lors du quizz, détendre l’atmosphère. Maintenant il y aura un défi à relever pour les participants de l’année prochaine : faire mieux que celle-ci en augmentant notamment si possible l’intérêt pour la cérémonie dans les Midi-Pyrénées.

PHP : Tu arrives également en fin de scolarité au sein de l’EFAP Bordeaux, quelle image gardes-tu de l’Ecole?
LH :
J’ai envie de te répondre simplement par « On naît Efapien, on meurt Efapien », mais ça ne saurait résumer l’image que je garde de l’Ecole. Même si j’ai envie de découvrir d’autres espaces, et d’intégrer Lyon, qui est une ville qui bouge aussi pas mal, je quitte l’EFAP Bordeaux à contre-coeur… Elle reste pour moi une école avec un nombre réduit d’élèves et nous étions très bien entourés, dans une excellente ambiance de promotion où dominent à la fois un aspect familial et professionnel. Ce fut vraiment deux années formatrices et émouvantes dans une famille à l’écoute.

PHP : Aurais-tu des conseils à donner à de futurs Efapiens?
LH :
Profitez du réseau professionnel comme de la vie étudiante offerte par l’EFAP ! Il existe un réel lien entre les étudiants et l’encadrement et je pense que cela constitue de merveilleux tremplins pour la vie future.

Pour visiter le site Internet de Publissimes, cliquez ci-dessous !
www.publissimes.bordeaux-bs.eduLisez aussi l’interview de Audrey Blanc, en stage également pour Publissimes en cliquant ICI !

Publié le 30/05/2007

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle