Un stage mêlant communication et musique

Rencontre avec Orphée Shungu, une étudiante qui effectue son stage de fin d’études au Rocher de Palmer à Cenon.

Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Avant d'intégrer l'EFAP Bordeaux, j'ai passé un Bac littéraire en Bretagne. Ne sachant pas quoi faire après le lycée, mes proches et l'équipe pédagogique du lycée m'ont vivement conseillé de me diriger vers la communication. Après quelques recherches, j'ai finalement pris la décision de passer le concours de l'EFAP. J'ai obtenu mon baccalauréat par la suite. Le concours en poche, j'étais lancée pour quatre années à l'EFAP Bordeaux. Je garde un bilan positif du cursus de cette école : les cours et les stages n'ont fait que confirmer ma volonté de me diriger dans ce domaine. Les missions extérieures m'ont permis de découvrir le milieu professionnel et de découvrir davantage l'univers de la communication. Futurs communicants, je vous recommande vivement l'EFAP !

Tu es actuellement en stage au Rocher de Palmer, la salle de spectacle bordelaise branchée. L'univers de la musique est un domaine qui t'attire beaucoup n'est-ce pas ?

Outre les familles royales, ma première passion est la musique. Mon père étant artiste, j'ai toujours été connectée à ce milieu. Il était donc évident, pour moi, d'effectuer mon stage de dernière année dans une structure dédiée à la musique. Au-delà d'être une salle de concert, le Rocher de Palmer a une réelle identité culturelle, c'est vraiment ce qui m'intéresse. Il propose des expositions en lien avec l'actualité, des siestes musicales sur les musiques du monde et des découvertes d'instruments peu communs. De plus, les artistes que programment le Rocher sont accessibles et permettent de rassembler toutes les générations au même endroit.

Comment cette opportunité de stage s'est-elle présentée à toi ?

Pour ma dernière année, j'avais l'idée de faire un stage dans une salle de concert, de découvrir « l'envers du décor », et par la même occasion la communication de ce type de structure. C'est ce qui me motivait. Marie Mahon, Responsable ses relations entreprises de l'EFAP Bordeaux, m'a alors proposé plusieurs salles à Bordeaux et spontanément le Rocher de Palmer a été mon premier choix. Je connaissais peu la structure, mais j'ai tout de suite apprécié leur empreinte culturelle. Quelques jours plus tard, ma candidature était envoyée et au final acceptée. C'était parti pour six mois de stage intensif.

Quelles sont tes principales missions ?

Je travaille avec deux personnes : Hélène Fiszpan qui gère principalement le service communication du Rocher et Aurélie Stuber qui s'occupe de la presse. Mes principales missions sont : alimenter la revue de presse du Rocher de Palmer, la programmation, les relations presse. Je fais aussi un peu de community management et pour la première fois, depuis trois ans, je crée des affiches et des feuilles de soirée à l'aide de logiciels tels que Photoshop et InDesign. Un peu déstabilisant au début mais très intéressant.

De nombreux concerts sont organisés chaque soir au Rocher de Palmer. Tu dois croiser pas mal d'artistes n'est-ce pas ?

Contrairement à ce que l'on croit, le service communication est rarement en contact direct avec les artistes. Nous communiquons davantage avec leurs attachés de presse, leurs maisons de disques et leurs régisseurs. Notre principal objectif est de relayer au maximum les concerts et les activités du Rocher via les réseaux sociaux, la presse et aussi utiliser le hors médias. Evidemment, quand l'occasion se présente, j'assiste aux répétitions des artistes et avec un peu de chance, il m'arrive d'en croiser dans les couloirs du Rocher !

Joues-tu d'un instrument en particulier ?

Non et ce sera mon plus grand regret. Comme mon père, ma voix est mon unique instrument, ce qui n'est pas si mal déjà !

Dans quels autres domaines as-tu effectué tes stages tout au long de tes 4 années à l'EFAP ? Dirais-tu que le point fort de l'EFAP est son réseau ?

Durant trois ans, j'ai eu l'opportunité d'effectuer mes stages dans différentes structures. En première année, j'ai réalisé un stage dans une filiale de France Télévisions appelée « Canal France International ». C'est une agence de coopération du ministère des Affaires étrangères et du Développement International chargée de coordonner et d'animer la politique française d'aide au développement en faveur des médias du Sud. En deuxième année, mon stage de première intégration s'est déroulé au Royal Blog du magazine « Paris Match ». L'objectif était de relayer, via internet, l'actualité des familles royales. En troisième année, Marie Mahon m'a contacté afin d'être Correspondante Région de l'EFAP. Comme toi, j'interviewais plusieurs Efapiens et j'assistais à des événements en lien avec la communication de l'école. Être journaliste pour l'école a vraiment été formateur car les missions proposées et le soutien de Marie Mahon ont conforté mon choix de travailler dans ce milieu.

Tu es en EFAP 4 maintenant, tu dois jongler avec le stage, les études de cas le soir et le mémoire de fin d'études. As-tu déjà une idée pour ton sujet de mémoire ?

Mon mémoire de fin d'études ne se basera pas sur la musique mais sur les familles royales européennes et plus particulièrement la monarchie espagnole. Ces personnalités publiques m'ont toujours intriguée et intéressée. Voici un aperçu de la ma problématique : face au contexte économique, sociétal et culturel, comment, par la communication, arrivent-elles à rester aussi populaire ? Comment améliorer leur image lorsque les fondements de la monarchie et de la famille royale (notamment espagnole) sont écornés par des scandales, une crise unitaire et politique ? Réponse bientôt !

Quels sont tes projets pour la suite ?

Après l'EFAP, je souhaiterais continuer mes études et faire un Master 2 en Communication. Même si mon stage me plaît beaucoup, je préfère me laisser encore un peu de temps pour enrichir mes connaissances et mes expériences professionnelles. Après cela, je pense et j'espère acquérir plus de maturité et proposer mes services au monde du travail.

Marine ROUSSEL – EFAP 4
Correspondante Région EFAP Bordeaux

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.