S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Nicolas CAZES

Nicolas CAZES

Interview de Nicolas Cazes, en stage à la mairie de Talence (33)

Interview de Nicolas Cazes, en stage à la mairie de Talence (33)Marc Lamoureux : Pourquoi avez vous choisi d’intégrer l’EFAP ? Nicolas Cazes : Je me suis retrouvé confronté à un dilemme à la sortie du bac, BTS ou école ? J’ai opté pour l’EFAP car elle ouvrait ses portes à Bordeaux et que je pensais qu’il était intéressant de bénéficier de la première promotion. C’est un plus pour l’avenir. Par ailleurs, l’EFAP offre une possibilité d’alternance très avantageuse, qui permet d’être confronté aux réalités du monde professionnel dans de bonnes conditions. On ne fait pas que de la théorie, et c’est cela que je cherchais.

MLX : En quoi consiste concrètement votre travail au sein de la mairie de Talence ?NC : Je suis rattaché au service communication de la mairie et plus particulièrement je m’occupe de la démocratie participative. Il s’agit de mettre différents outils pour intégrer les citoyens dans la vie de leur ville. Je m’occupe de gérer l’organisation des manifestations que nous mettons en place, j’ai en charge également le suivi des conseils communaux, enfin je réalise un plan de communication général pour faire participer les Talencais à la vie de leur cité. Et puis bien sur, je m’occupe des traditionnelles relations presse.

MLX : Avez vous ressenti des changements de comportement depuis la récente campagne présidentielle ? NC : Ce que l’on peut dire, c’est que les gens vont plus aux urnes. Ils ont montré un intérêt pour cette campagne assez surprenant. A Talence on a pu constater quelques tensions entre la majorité municipale (ndlr : UMP/UDF) et l’opposition (ndlr : PS/PC/Verts) pendant la campagne, mais depuis que le scrutin est passé, tout est redevenu étrangement calme. Les gens regardent tout de même avec intérêt les législatives qui approchent, ils sont passés à autre chose.

image

MLX : Quelles différences y a t-il selon vous entre la communication corporate et la communication publique ? NC : Nous n’avons pas d’objectif de vente. Certes nous avons à fournir des résulats, mais il n’y a pas d’aspect financier comme dans la communication corporate. C’est une pression différente. De plus, je dirais que la communication publique est moins froide que la communication produit, qu’elle permet d’entretenir des relations avec les gens plus facilement, plus sainement.

image

MLX : A l’approche des élections législatives, allez vous modifier votre rythme de travail ? NC : Nous sommes encore dans l’après deuxième tour, donc pour le moment rien ne change. De plus, quand on sait qu’une collectivité ne prend pas partie pour telle ou telle tendance politique, on peut dire que le rythme de mon travail n’évoluera pas beaucoup. Et puis en ce moment nous travaillons pour la fête de Talence, un événement qui nous prend beaucoup de temps.

Cannes, c’est parti !

Marie-Eva Gatuingt

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle