Brochures EFAP Brochures Contacter EFAP Portes Ouvertes Candidater EFAP Candidater

Rencontre avec Pauline Mangin, fondatrice de All Kids Are Cool Kids

Diplômée de l’EFAP en 2010, Pauline Mangin a exercé pour plusieurs grands noms ; Yahoo, Prisma, YouTube… Aujourd’hui, elle lance le premier magazine lifestyle dédié aux familles d’enfants handicapés All Kids Are Cool Kids. Un magazine 100% digital et accessible dont elle assure la rédaction en chef.

 

  • Bonjour Pauline, pouvez-vous nous raconter votre parcours après l’EFAP ?

Pauline Mangin : C’est pendant l'EFAP que ma carrière a débuté. J'ai eu la chance d'intégrer Yahoo en tant qu'éditrice du site Voyage en stage - lors du stage planifié par l'école la seconde année - et Yahoo m'a embauchée en CDI alors que je n'étais même pas encore diplômée. Je suis passée à ce moment-là éditrice en chef adjointe du site lifestyle Yahoo Pour Elles. Après Yahoo, j'ai intégré Prisma en tant que directrice de la rédaction du site fraîchement racheté, Ohmymag, puis je suis repassée dans la tech avec un poste de Culture & Trend manager France chez Google pour YouTube.

  • Quelle profession exercez-vous aujourd’hui ? Quelles sont vos missions ?

Pauline : Aujourd'hui, j'ai tout quitté pour me lancer à fond dans un projet qui fait éminemment sens pour moi : All Kids Are Cool Kids, le premier magazine lifestyle des familles d'enfants handicapés. C'est un magazine 100% digital et accessible que j'ai fondé en avril 2024 et dont j'assure la rédaction en chef (ndlr : suivez sur Instagram @allkidsare_coolkids). Je viens tout juste de lancer le site et conjointement une campagne de financement participatif sur Kisskissbankbank. Je suis donc à fond sur le plan promotionnel (RP, marketing, réseaux sociaux) à la fois pour acquérir du trafic sur le site mais aussi pour générer des fonds. Je me consacrerai par la suite dans la recherche de fonds privés, de partenariats et de sponsoring mais aussi dans la création d'un studio de conseil en représentation qui je pense est essentiel dans la mission que je me suis mise : combattre les stéréotypes et les préjugés relatifs aux enfants handis et à leurs familles. 

  • A quoi ressemble une de vos journées type ?

Pauline : Je n'ai pas vraiment de journées type car elles se partagent entre l'éducation de mes enfants (Marilou 3 ans et Léon 8 mois), le suivi médical lié au handicap de ma fille et lancer une boîte from scratch sur un projet innovant. Comme vous pouvez l'imaginer : c'est sport ! Mais ça vaut la peine.

  • Comment est né votre projet de nouveau média ?

Pauline : Il y a 3 ans, j'ai accouché d'une petite fille géniale. On a vite appris qu'elle était porteuse d'une condition génétique rare et avec mon conjoint on est tombé dans le monde du handicap. On s'est vite senti désarmés par le manque de ressources et de représentation. Venant des médias, ça m'a mise en colère et j'ai décidé de transformer cette colère en quelque chose de positif : c'est là que j'ai eu l'idée de All Kids Are Cool Kids

  • Quels défis devez-vous relever ?

L'idée du magazine c'est d'apporter des ressources pour le quotidien des familles concernées, de l'inspiration pour arrêter de les exclure des tendances et aussi de militer au travers d'enquêtes exclusives. Mon véritable défi présentement c'est de faire connaître le magazine aux familles concernées et de sensibiliser les autres à nos thématiques. Ce n'est pas chose aisée vu qu'il n'existait aucun média dédié, les familles ne vont donc pas aller le chercher de manière pro-active. Il faut donc communiquer un maximum et le tout avec un budget minimum. Tout un programme !

  • Quelles sont les aptitudes à avoir selon vous ?

Pauline : Pour être rédactrice en chef, surtout dans le monde du lifestyle, il faut aimer les gens, avoir appris à les connaître (et continuer au travers des chiffres) pour leur apporter du contenu qui à la fois respecte nos valeurs mais leur plaît. On n’écrit pas un article pour soi. La sémantique, l'angle, les illustrations jouent pour beaucoup. C'est une compétence que j'avais acquise grâce à mes expériences précédentes. J'ai déjà lancé plusieurs médias ou verticales. En revanche, toute la partie entrepreneuriale, je découvre au jour le jour !

  • Vous travaillez dans la communication depuis une quinzaine d’années ; quelle a été votre plus grande réussite / fierté ?

Pauline : Sans hésiter, All Kids Are Cool Kids. Il était vraiment temps en 2024 que les familles d'enfants handis aient un espace safe où trouver des infos mais aussi où elles peuvent se représenter. Avec ce projet, j'ai trouvé du sens et je me sens aussi très épanouie. Chaque choix que je fais respecte à fond mes valeurs. Je suis en accord avec moi et c'est quelque chose que je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre. 

  • Quels conseils aviez-vous reçu durant votre formation à l’EFAP et lequel prodigueriez-vous aux étudiants d’aujourd’hui ?

Pauline : La DATA. C'est vraiment essentiel dans le monde actuel de se former à la data voire à la big data. Ça leur servira dans tous les domaines. Je n'ai jamais vu un poste en marketing, éditorial, RPs, création qui ne s'en sert pas quotidiennement. Apprendre à coder en SQL, être un as d’Excel, savoir faire vivre les chiffres et les développer dans un narratif adapté, c'est primordial de nos jours. 

  • Une anecdote / votre plus beau souvenir de l'EFAP ? 

Pauline : Mon plus beau souvenir est en fait une des plus belles personnes qui constituent mon socle proche : Philippe Lesesvre. Je l'ai rencontré le jour de la rentrée, sur les marches devant le bâtiment dans le 16eme et on ne s'est plus jamais quitté. On a grandi ensemble, avancer ensemble et on se retrouve sur les mêmes plateaux de télévision. Je trouve ça génial. 

 

L’équipe de l’EFAP remercie chaleureusement Pauline Mangin pour le partage de son expérience.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.