Etudes de communication : comment trouver sa voie professionnelle ?

Marie a intégré l'EFAP autant pour la qualité des cours proposés que les nombreux débouchés au sortir de l'école. Elle nous raconte son parcours et notamment l'importance des stages pour consolider son profil.

Qu'est-ce qui a déterminé votre choix d’intégrer l’EFAP plutôt qu’une autre école de communication ?

En fait, il se trouve qu’au début je ne me destinais pas vraiment à des études de communication ; j’avais une vision très abstraite de ce que c’était. C’est une amie de mes parents, une ancienne efapienne, qui a suggéré à mon père de me renseigner sur l’EFAP. J’ai donc commencé à me documenter et cela m’a tout de suite plu. L’école proposait tout ce que je cherchais : du sérieux, des cours de qualité, des possibilités de cursus à l’étranger, de nombreux débouchés ainsi que des stages en entreprise. A vrai dire, je n’ai pas eu besoin de me renseigner sur les autres écoles de communication, car j’ai eu l’impression que l’EFAP me correspondait vraiment. 

Quels sont les 3 points forts que vous retenez de vos études de communication ?

Premièrement, je dirais la qualité des cours. On a la chance d’avoir des intervenants avec des parcours très diversifiés qui n’hésitent pas à mettre à profit leur expérience et leur carnet d’adresses. Ensuite, je dirais les stages car ils sont très formateurs à la fois d’un point de vue professionnel car on travaille sur des cas réels avec de vraies responsabilités, et d’un point de vue humain. Enfin, le point qui me tient le plus à coeur, ce sont les liens que j’ai développés et que je continue de créer grâce à l’EFAP. C’est une des qualités qui font que je me sens bien dans mon école.

Faire des études de communication concrètes, le choix de Justine

Pouvez-vous nous parler de vos stages en communication ?

Je suis en deuxième année, j’ai donc effectué un stage l’année dernière d’une durée de deux mois dans une agence de Relations Presse à Bordeaux. Ce stage m’a beaucoup appris et je pense qu’ils sont essentiels pour l’enseignement. Le fait d’être plongés directement dans le bain nous oblige à mettre en oeuvre les outils que l’on nous apprend en classe. Parfois, ce n’est pas évident car on peut avoir peur de mal faire, mais on est très bien encadrés et on voit plein de nouvelles choses. J’ai énormément apprécié mon stage et l’équipe avec laquelle je travaillais. Il m’arrive encore de leur rendre visite. Je commence mon deuxième stage dans peu de temps et j’ai vraiment hâte de débuter.

Envisagez-vous un cursus tourné vers l’international ?

Oui, j’aimerais partir en Erasmus l’année prochaine. À l’EFAP, on insiste beaucoup sur le fait que les langues sont vraiment importantes. À cet effet, il y a une multitude de cursus qui proposent de partir à l’étranger sans pour autant prendre une année sabbatique ou redoubler. Je trouverais ça dommage de ne pas profiter de cette chance.

Avez-vous déjà une idée du métier que vous souhaitez faire ou un secteur de prédilection ?

Je n’ai pas encore d’idée arrêtée. La communication est un domaine aux 1001 métiers, mais je reconnais que j’aimerais beaucoup me diriger vers la communication de crise.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.