Les projets entrepreuneuriaux à l'EFAP

Découvrez l’expérience de Blanche de Talhouët-Roy, étudiante en 4e année à l’EFAP, qui s’est lancée dans un projet entrepreneurial : conception, fabrication et communication de sacs à main réalisés à partir de livres anciens...

› Retrouvez l'intégralité du témoignage en cliquant ici

Bonjour, je m'appelle Blanche, je suis en 4e année à l'école de communication EFAP et je me suis lancée dans un projet entrepreneurial.

J'ai fait une prépa littéraire puis une licence de philosophie et ensuite je suis arrivée en 4e année à l'EFAP par les admissions parallèles.

Mon projet s'appelle "Les Dilettantes Paris". J'ai droit à l'appellation Paris parce que tous les produits sont d'origine française et, de toute les façons, je les travaille dans ma chambre d'étudiante. Cela consiste en des livres que je transforme, je leur donne une seconde vie. Je les transforme en sac à main, en pochettes, en boîtes, ... Le processus de fabrication c'est un cutter, un pinceau, de la colle et je les transforme complètement chez moi artisanalement. J'ai réussi à garder tous les atouts d'origine du livre et finalement il n'y a que l'aimant et la chaise qui viennent le "dénaturer" pour en faire un sac à main. 

L'entrepreunariat ne m'a pas fait peur dans la mesure où je suis à mon rythme, c'est-à-dire que je ne suis pas dans un domaine de start-up classique. Je suis absolument seule donc je décide de mes échéances, je place mes exigences là où je veux. À partir de là, ça me permet d'affronter à la fois le côté étudiant et entrepreneure.

D'une certaine manière, mon école de communication m'accompagne dans mon projet c'est-à-dire que l'année dernière j'ai postulé à un incubateur d'État, c'est un programme qui s'appelle "Pépite" qui existe depuis 2-3 ans et qui impose aux étudiants qui sont acceptés d'avoir 2 tuteurs (1 praticien et 1 dans sa formation que ce soit université ou école de communication). À l'EFAP, j'ai une tutrice qui veille à la bonne avancée de projet. Sinon, les directeurs de cycle ont toujours été bienveillants, on a toujours pu discuter ensemble de ma situation. 

Je ne suis peut-être pas toujours la mieux placée pour donner un conseil à propos de l'entrepreneuriat parce que à la fois j'ai un pied dedans et à la fois je suis encore étudiante. D'une certaine manière, le peu d'espace que je laisse aux Dilettantes, il est employé à fond donc, sans platitude, il faut vraiment se lancer et s'engager dans ce qu'on a envie de faire. Si la place qu'on donne à l'engagement est réduite, il y a toujour quelque chose de bénéfique à en tirer et dire oui, ce n'est pas forcément être opportuniste.

 

Dans un univers sans cesse en mouvement, l'EFAP, l'école des nouveaux métiers de la communication, accompagne ses étudiants dans la découverte et l'expérimentation du leadership entrepreneurial.

Construit comme un véritable “incubateurs de talents", le cursus de l'école de communication EFAP favorise la multiplication des expériences en entreprise et un apprentissage participatif qui met en exergue la créativité des étudiants.

Suivez les aventures de Blanche sur les réseaux sociaux :

Les Dilettantes-Paris

@lesdilettantesparis

 

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.