Anne-Laure, diplômée de l'école de communication EFAP - Directrice associée, Agence de relations publiques digitales & social media Santa Bla Bla

Directrice d'une agence de relations publiques et diplômée en 2007, Anne-Laure retrace son parcours en école de communication et partage son expérience.

Vous avez été diplômée de notre école de communication en 2007, quel a été votre parcours ?

Étudiante à l'école de communication EFAP, j’ai multiplié les expériences professionnelles grâce à l'équipe des relations entreprises. J’ai toujours privilégié les missions qui m’étaient proposées, plutôt qu’un secteur ou un type d’entreprise. J’ai été embauchée chez M6 – où j’ai fait mon stage de fin d’études – avant même d’être diplômée ! Le service divertissement et musique venait de se créer, j’ai adoré ce métier de relations presse pour des programmes comme Pop star, Nouvelle Star ou Fan 2. J’ai ensuite choisi d’accompagner des spectacles et des comédiens (Mozart Opéra Rock, Grégoire) au sein d’une petite agence de Relations Presse spécialisée qui m’avait été recommandée par Dove Attia. Forte de ces expériences, j’ai eu envie de monter ma propre structure : je me suis mise à mon compte en 2008, j’ai d’abord créé une petite boîte de production, "A Elles Deux" (qui ne gérait que des artistes féminines), puis une agence de conseil RP (Deux Filles à Lunettes), qui s’est transformée en W.T.T.F. (Welcome To The Factory). Cette dernière a fusionné en 2017 avec Santa Bla Bla pour devenir une agence de communication social media, RP et e-RP d’une dizaine de salariés, que je codirige aujourd’hui.

Trois mots pour définir votre métier aujourd’hui ?

  • Enrichissant : aucune journée n’est jamais la même, chaque jour est différent en fonction des problématiques clients et des moments de production.
  • Humain : il y a beaucoup de relationnel, de valeurs de partage, de transparence, d’honnêteté.
  • Dynamique : pour l’agilité intellectuelle et la rapidité d’exécution qui sont nécessaires.

Le projet dont vous êtes la plus fière ?

Je suis fière d’avoir accompagné de belles startups comme Ice Roll ou Merci Handy, qui sont des réussites françaises qui ont fait de très belles levées de fond et qui sont aujourd’hui de belles marques. Quand on s’est rencontré au début de leurs projets, ces jeunes entrepreneurs n’avaient pas leurs numéros de Siret ! Mais avec le recul, le projet qui m’a le plus enrichie, c'est sans hésiter l'entrepreneuriat et le management. Je suis heureuse de voir ceux et celles qui sont passés à mes côtés, que j’ai formés à mes méthodes, voler de leurs propres ailes et faire de belles carrières dans la communication et le marketing !

Une rencontre professionnelle qui a changé votre vie ?

Sans hésiter, celle de mon associée, Mouna Mkinsi, une ancienne publicitaire, une femme entière, solaire, brillante pour qui j’ai un grand respect. Dans l'entrepreneuriat, on peut être vite seul, il y a un plafond qui s'installe rapidement quant aux compétences et travailler avec elle tous les jours, c’est extrêmement enrichissant ! On a un parcours à peu près similaire, on a été jeune maman quasiment en même temps, c’est un bonheur de travailler avec quelqu’un qui a une empathie et une bienveillance quotidienne !

Quel est le phénomène qui a révolutionné la communication ces dernières années selon vous ?

L'influence a beaucoup changé le positionnement des annonceurs dans leurs stratégies de marque. C'est devenu un incontournable et c’est notamment pour cela qu’on a ouvert le pôle influence que je supervise à l’agence. Le fait d’avoir travaillé avec des influenceurs – j'ai une licence d'agent pour pouvoir représenter les artistes – me permet de développer une réflexion plus stratégique et plus contractuelle qui rassure nos clients et de faire des campagnes intelligentes.

Qu’avez-vous appris à l'école de communication de l’EFAP ?

Dans le cadre de ma formation communication, j'ai avant tout appris un métier. J'ai appris à m'exprimer, à évoluer, à savoir rester à ma place, à savoir prendre la place. Les rencontres professionnelles avec les intervenants ont nourri mon parcours. J’ai une vraie reconnaissance envers cette école où j'ai très vite donné des cours et où, à chaque fois que j'ai pu, j'ai pris des stagiaires.

Un conseil à donner à nos étudiants ?

Soyez curieux et ouvert, n’arrivez jamais quelque part avec une idée arrêtée et il y a toujours à apprendre – même dans les expériences qu’on pense les plus difficiles !

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.