Accueil > Archives 2005-2012 > Caroline ROUMEGOUX, GPJ

image



Entretien* avec Caroline ROUMEGOUX, étudiante en EFAP 3 Image et Médias, co-fondatrice du magazine Noothing Else, et en stage actuellement chez Georges P. Johnson.


Pourquoi as-tu choisi l’ EFAP ?
Après une année d’école de commerce à la Rochelle qui ne m’a pas entièrement satisfaite, j’ai travaillé pour Neuf Telecom. Je souhaitais m’accorder une année de réflexion afin de trouver un cursus qui me correspondrait plus. Dans cette entreprise,  j’ai rencontré une ancienne élève de l’ EFAP Bruxelles avec qui j’ai parlé de mes projets et de l’EFAP. Je me suis renseignée sur l’école, et le cursus « Image et Médias » m’a paru attractif et complet. Je me suis donc inscrite aux concours et aujourd’hui, je suis en 3e année.

image

Qu’est-ce qui te plaît le plus?
Le fait que les professeurs soient des professionnels. Leur approche est pratique et moins théorique qu’à Sup de Co, par exemple. Ensuite, dans le cursus « Image et Médias » nous sommes amenés à avoir des ateliers très professionnalisant comme les cours de radio, la réalisation d’un magazine de A à Z, d’un film institutionnel. On peut donc avoir des bases dans pas mal de style de métiers différents, et donc savoir ce qui nous correspond au mieux.
Enfin les stages font partie intégrante du cursus, ce qui permet de mettre en pratique la théorie et de se faire une idée plus précise de ce que sont exactement les métiers de la communication.

Peux-tu nous parler de ton stage au sein de Georges P. Johnson, de la structure, de tes missions ?
J’ai eu de la chance car chaque année j’ai réussi à trouver un stage dans le secteur qui m’intéressait le plus. Cette année, je suis à mi-temps chez Georges P. Johnson, l’agence mondiale qui gère la stratégie et les événements d’ IBM. Concrètement, lorsque IBM veut faire un événement tiers, ils contactent GPJ qui fait une étude et une recommandation. Ensuite IBM décide ou non de participer à l’événement et c’est GPJ qui gère tout avec Alice événement, une société d’exécution.
Lorsque IBM veut faire un événement propriétaire, c’est GPJ qui l’organise avec Alice évènement.
J’ai commencé il y a une semaine et j’ai déjà proposé des recommandations pour quelques événements. Par la suite je serai amenée à travailler sur des événements propriétaires, à faire le lien avec Alice événement, à prendre en charge des recommandations de A à Z (contacter l’organisateur pour avoir les infos, faire une étude puis la reco finale).

image

Quel stage aimerais-tu faire par la suite ?
L’an prochain pour mon stage de dernière année,  j’aimerais être dans une société d’exécution afin de voir l’envers du décor et d’organiser les événements en passant de l’autre côté. Comme ça grâce à mes deux derniers stages, j’aurai eu une vision globale de l’événementiel, secteur dans lequel je me verrai bien travailler plus tard.

Ton objectif une fois diplômée ?
Trouver un job qui me plaise vraiment, mais aussi pourquoi pas continuer à gérer le magazine Noothing Else que nous sommes entrain de créer avec Anne, une autre efapienne. C’est un projet qui nous tient vraiment à cœur… Alors, si ça marche bien, pourquoi pas en faire une société et pouvoir en vivre…


Ton livre, ton groupe et ton film préférés ?
C’est pas facile de faire un choix… Pour le livre mon coup de coeur du moment “la mécanique du coeur” de Mathias Malzieu (le chanteur de Dionysos). Pour le groupe, je ne vais pas dire Dionysos sinon on va croire que j’ai été achetée, donc je vais promouvoir un petit groupe français qui gagne à être connu “Bikini Machine”. Pour le film, il m’est difficile de ne pas dire “Fight club” de David Fincher.

* Propos recueillis par Julie FRANCHITTI, EFAP 3 Image & Médias.

Retrouvez l’article sur le nouveau magazine étudiant Noothing Else, en cliquant ici !

Pour plus d’informations sur Georges P. Johnson, cliquez ici !