Accueil > Archives 2005-2012 > Eloise MILLET

image

Eloise Millet (EFAP - Image & Médias 4) effectue un stage au sein de la société de production KM Prod, qui produit le Grand Journal animé par Michel Denisot sur Canal +. Elle se trouve actuellement à Cannes dans le cadre du Festival, où l’émission est retransmise en direct.

- Que représente pour toi le fait d’être au Festival de Cannes ?


Eloise Millet: Je suis entrain de découvrir un univers particulier qui m’a toujours intéressé. J’adore le cinéma et par conséquent le Festival de Cannes m’a toujours fait rêver. De plus, le fait de m’y rendre avec l’équipe de KM est une grande satisfaction pour moi puisque c’est une marque de confiance par rapport à mon travail.


- Qu’attends-tu de cette expérience ?


E.M: Continuer à apprendre dans ce contexte de déplacement avec toute l’équipe et le matériel. C’est aussi un moyen de pouvoir faire mes preuves malgré la pression et le stress engendrés par l’enjeu du Festival .

image

- Parle-nous du poste que tu occupes au « Grand Journal ».


E.M: Je suis affectée au pôle-production où j’effectue plusieurs tâches. Je m’occupe principalement de la logistique, de l’organisation et des droits d’auteurs. Par ailleurs, j’aide les « fichistes » en faisant quelques fiches sur des livres ou des films. À Cannes, j’assiste Bruno Donnet, qui a une chronique quotidienne pendant le Festival. Je fais donc beaucoup de castings tout en m’occupant de caler tous les tournages.


- Quels sont les stages précédents qui t’ont marqué?


E.M: J’ai effectué un stage de plusieurs mois chez B3Com, la boîte de production de Benjamin Castaldi, où j’étais chargée des castings, avant d’occuper un poste de journaliste enquêtrice. Le deuxième m’a conduit chez « Treizième Rue » en tant que journaliste. J’ai fait des interviews avec des réalisateurs comme Sam Mendes et des acteurs comme Jack Gyllenhaal (Brokeback Mountain).


- Comment es-tu arrivée à l’EFAP ?


E.M: Après avoir obtenu un Deug en LEA, j’ai eu envie de m’orienter vers le journalisme pour évoluer dans le monde des médias et de l’audiovisuel. J’ai passé le concours de l’EFAP qui me proposait un condensé de mes attentes.


- Quid de ta vie d’étudiante à l’EFAP ?


E.M: J’ai rencontré une bande d’amis avec laquelle je m’entends très bien. C’est très enrichissant puisque chacun de nous vient d’un univers très différent, pour finalement se retrouver au même endroit.


- Que peut-on te souhaiter professionnellement pour les années à venir ?


E.M: Et bien à court terme, j’aimerais être embauchée chez KM Prod pour poursuivre mon aventure au « Grand Journal ». À long terme, je souhaiterais continuer à travailler sur des émissions intéressantes en ayant un poste important.

 

Interview :Marc Daou