Accueil > Archives 2005-2012 > Christine Dejou, Dircom du Centre International de Deauville

image

Christine DEJOU, Promotion 1989, a intégré le Centre International de Deauville appelé aussi Palais des Congrès. 

Le Centre créé en 1992 accueille des événements grand public et professionnels comme le tourisme d’affaires.

Parlez-nous de votre parcours ?
J’ai intégré l’EFAP en 2ème année suite à une licence d’anglais et à un premier stage dans une agence de communication. J’ai pu découvrir plusieurs univers professionnels durant ma scolarité à l’EFAP Lyon dont celui de l’imprimerie, des média, de l’événementiel en participant au lancement de la Halle Tony Garnier et en embrassant un secteur un peu plus institutionnel à l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

Quelle est votre fonction ?
Je suis Directrice Communication et Programmation du CID, je dirige une équipe de 4 personnes avec lesquelles je m’occupe des relations presse & publiques et des partenariats, de la communication et de la création des animations.

Je suis en charge de l’édition de tous les documents papiers, de l’affichage dynamique et du réseaux internet, de la coordination du festival américain et du festival asiatique…

Quelles sont les qualités nécessaires ?
Il faut savoir être souple et ferme à la fois, rigoureux, organisé, créatif et surtout ouvert aux autres, à leurs idées !

Justement, quelles types de manifestations sont organisées au CID ?
Les 18 000 m2 de surface sont divisés de façon à accueillir des réunions de 50 personnes à 2 000. Le centre recouvre 2 auditoriums, 22 salles de commission, et 3 halls d’exposition.

Le Palais des Congrès reçoit des événements en tout genre : conférences mensuelles, spectacles, concerts, animations, Festivals, sommets internationaux…

Combien d’événements organisez-vous par an ?
146 !

Quel événement mobilise le plus de temps ?
Le festival américain, qui mobilise aussi le plus d’effectif !
Le plus important a été le G3.

Comment s’articule la communication entre les sept services ? Combien de réunions ?
Le service Communication et Programmation est en open-space, l’information circule donc facilement, nous réalisons beaucoup de brainstorming en plus des réunions hebdomadaires.
Tous les lundis, une réunion de Comité de direction à lieu entre les directeurs de services.

Qui sont vos clients ? Quel est la part de clients étrangers ? Qui sont vos interlocuteurs ?
Nos clients sont essentiellement français car les coordinateurs sont français.
Nos interlocuteurs sont les directeurs d’agence de communication, les journalistes, les partenaires décoration ainsi que tous les prestataires nécessaires à l’événement.

Quels sont vos plus beaux souvenirs ?
L’événement le plus marquant s’est produit au Mémorial de Caen lors du 60ème anniversaire du débarquement en Normandie, dans le cadre de mon précédent emploi. C’était très émouvant.

En plus d’un très beau souvenir, j’ai une anecdote : pour immortaliser cet anniversaire, Monsieur Chirac et Monsieur Schroder ont signé un livre d’or, relié à la main, à 15h.  Cette action, à première vue si simple s’est révélée épique ! En effet l’équipe du Président Chirac s’est aperçue que Monsieur Chirac n’aurait pas assez de place pour signer le livre !

Je me suis donc lancée à la recherche d’un calligraphe disponible un samedi matin en Normandie. Je suis parvenue à en obtenir un, qui avec le stress tremblait et faisait des tâches ! Ne pouvant fournir une nouvelle version raturée, j’ai fait entrer un 2ème calligraphe, après avoir soigneusement coupé les feuilles, qui a terminé à 14h50 juste avant les signatures programmées pour 15h00.

De cette anecdote je peux même vous livrer un secret, le 1er calligraphe qui a réalisé  l’interview a toujours cru que c’était sa page d’écriture qui avait été signé par les personnalités.

Qu’est ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?
L’enthousiasme propre à l’élaboration d’un projet.  J’affectionne par dessus tout avoir un rôle de locomotive, de coordonner les équipes de façon à chercher les compétences de chacun pour élaborer un projet de qualité.

Aujourd’hui je rêverais de participer à un évènement du type Coupe du Monde !

Un conseil pour les étudiants efapiens ?
Multipliez au maximum les stages et soyez humble ! Ne jamais se prendre la tête, sinon c’est que vous n’êtes pas bon !

Propos recueillis par Sarah Rehn, étudiante en EFAP 3