Accueil > Archives 2005-2012 > Stéphanie à l’Ecole Nationale de la Magistrature

image

Rencontre avec Stéphanie Duperié qui effectue son stage de troisième année au sein de l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM), seule école de France à former des magistrats.

Portrait d’une jeune fille qui touche à tout.

Stéphanie a intégré l’EFAP Bordeaux en 3ème année par équivalence après l’obtention d’une licence en Information et Communication à l’ISIC.

L’année dernière, elle a saisi l’opportunité de faire son stage dans un bureau de mode à Paris comme assistante presse. Et cette année à l’EFAP Bordeaux, elle a effectué un stage de trois mois à Wit FM en tant qu’assistante marketing avant d’intégrer l’ENM où elle s’occupe principalement des relations presse.

Un parcours varié qu’elle justifie : “Mes perspectives professionnelles ne sont pas encore tout à fait claires. Je suis attirée par les relations presse, mais ce n’est pas encore bien défini. La publicité me plaît bien également, le journalisme aussi. Je ne compte pas faire le même métier toute ma carrière. Je ne suis pas certaine encore de ma voie même si mon expérience m’amènerait plus vers les relations presse. Je compte vraiment sur ma 4ème année pour bien m’orienter.”

Focus sur ce stage inattendu.

Les missions de Stéphanie au sein de l’ENM sont très variées. L’objectif premier est de faire connaître l’école nationalement, de promouvoir par exemple la classe “prépa” qui forme les élèves au premier concours depuis maintenant trois ans. Pour ce faire, les relations presse sont primordiales tout comme l’organisation d’événements. En février dernier, lors de la rentrée solennelle sous la présidence de Michèle Alliot-Marie, Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, la presse s’est déplacée en nombre. “Je travaille aussi beaucoup le rédactionnel, entre la rédaction de communiqués, de dossiers de presse, de billets sur le site Internet et l’Intranet… J’établis également un plan de communication et met à jour le fichier presse” précise Stéphanie.

Ce milieu très spécial nécessite un vocabulaire technique et beaucoup de connaissances. Stéphanie avoue avoir été quelque peu perdue au début, mais après un court temps d’adaptation, elle a pris sa place naturellement dans le service communication de l’Ecole. Enfin, ce stage l’a beaucoup aidé pour les études de cas, la réalisation de budget ou de plans de communication. “J’aimerais beaucoup découvrir le milieu du sport, après la mode, la radio et la magistrature” nous confie pour finir Stéphanie en évoquant son stage de 4ème année.

Solène Pincé – EFAP 2
EFAP, l’école des métiers de la communication