Accueil > Archives 2005-2012 > Estelle - RPL

image

Entretien avec Estelle, étudiante à l’EFAP Lille en stage sur la radio RPL…

Flore : Bonjour, Estelle ! À 21 ans, tu termines actuellement ta troisième année à l’EFAP Lille.  Tu fais partie des étudiants qui, en entrant tout de suite, avaient une idée bien définie du secteur dans lequel ils souhaitent s’orienter. Peux-tu nous expliquer quel est le secteur qui t’intéresse tout particulièrement dans la com’ ?
Estelle :
Je suis depuis toute jeune attirée par le monde de la radio puisque c’est en 5e que j’ai eu le déclic. En effet, c’est en écoutant les « radios libres » de l’époque (type Fun Radio) que je me suis dit que le métier devait être sympa. Aussi, une fois mon bac ES en poche, j’ai intégré l’EFAP car elle semblait la meilleure école pour percer dans cette branche. Toutefois, le monde de la radio est très vaste et comprend de nombreux métiers. Me concernant cela a toujours été le métier d’animateur qui m’a tenté. Avec le temps, je me suis mise à écouter les émissions plus culturelles (surtout musicales), et c’est ce vers quoi je vais tenter d’aller.

Flore : Quelle stratégie as-tu adopté pour le choix de tes stages ?
Estelle :
Même si l’animation radio est en première position sur la liste des métiers que j’aimerais exercer plus tard, j’ai décidé de ne pas me fermer des portes en refusant des offres de stages venant d’autres secteurs de la com’.
Aussi, depuis la première année, j’ai enchaîné les expériences dans tous les médias. J’ai d’abord commencé à RPL en faisant de l’animation radio, puis à Oxycom une agence lilloise de production de spectacles pour laquelle j’ai fait des relations presse. J’ai ensuite travaillé à Chtivie, une Web TV du Nord-pas-de-Calais chez qui j’étais chargée de la communication mais aussi de la prospection et de la vente de vidéos. Enfin, j’ai travaillé pour Nep TV en tant qu’assistante de production. J’étais présente sur les salons et j’ai réalisé le livret de référence de la société et participé à l’organisation de conventions.
Et mon 2e stage de l’année, j’ai choisi de retourner chez RPL mais dans l’évènementiel cette fois-ci.

Flore : Pourquoi as-tu choisi de retourner à RPL ?
Estelle :
Car, le 1er stage est celui qui m’a le plus plu. En effet, la radio reste quand même ma motivation première en rentrant à l’EFAP, c’est pourquoi j’ai décidé de recontacter une personne de l’équipe avec qui j’ai travaillé à l’époque. Il m’a dit qu’il recherchait justement quelqu’un pour l’organisation de la fête de la musique.

Flore : RPL c’est quoi exactement ?
Estelle :
C’est la radio associative du quartier Pacot-Lambersart. Elle émet sur le 99 FM. Elle est très éclectique au niveau de la programmation musicale.

image

Flore : Qu’en est-il de l’équipe ?
Estelle :
C’est une grande majorité de bénévoles. Pour ma part,  je travaille en collaboration avec Mylène, une autre stagiaire venant de Tournai. J’ai la chance de bien m’entendre avec tout le monde et d’avoir été très vite intégrée dans l’équipe.

Flore : Quelle est ta mission pour ce stage ?
Estelle :
Je suis responsable de l’organisation d’un évènement le jour de la Fête de la Musique. Il s’appellera « La scène de RPL », il se tiendra
à « l’Ecart » 26 rue Jeanne d’Arc à Lille (prés des Beaux Arts) de 15h à 2h du matin le 21 juin. 10 groupes de la région ont été choisis pour se produire dans le bar avec une première partie plus rock dans l’après-midi et un Dj le soir.

Flore : Peux-tu nous expliquer comment tu t’y prends pour organiser cette journée ?
Estelle :
Avec l’équipe, nous avons d’abord cherché un nom pour l’évènement. J’ai ensuite envoyé des communiqués de presse, que j’avais moi-même rédigés, à la Voix du Nord. Le but de l’opération était de trouver des artistes qui se produiraient le jour J. Parallèlement, j’ai participé à la création d’un flyer. J’ai également créé un myspace pour l’évènement ainsi qu’un groupe Facebook. En effet, pour trouver les artistes, nous nous sommes beaucoup servi des réseaux sociaux du net ainsi que de notre propre relationnel. Nous avons aussi utilisé l’émission « la boite à Tintin » de la radio, qui nous a proposé des groupes régionaux. Enfin, coté logistique, j’ai réalisé les fiches techniques à envoyer aux artistes pour que l’on puisse s’organiser au niveau du matériel, du temps de démontage… À cette occasion, j’ai travaillé avec la CRAV pour la location de matériel.
J’ai également réalisé le dossier de sponsoring, que l’on distribuait ensuite lors de nos rendez-vous ; dans ce dossier on retrouvait notamment la présentation de la radio, de l’évènement et les avantages dont pouvaient tirer nos partenaires en s’associant à nous.

Flore : Et pour ton année d’EFAP IV, tu as déjà des pistes ?
Estelle :
J’aimerais vraiment continuer en radio, toujours dans l’animation ou le reportage radio, mais cette fois-ci dans une structure plus commerciale que RPL, car en général on y trouve plus de contacts et surtout plus de moyens. Par exemple, j’aimerais beaucoup intégrer NRJ, France bleu Nord, Chérie FM, Roc FM et pourquoi pas Virgin.

image

Flore : Merci pour toutes tes réponses ! Dernière petite question avant de te quitter, as-tu un conseil à donner aux étudiants pour leurs stages ?
Estelle :
Oui, avant tout ne pas choisir un stage par facilité ! Ensuite, profiter au maximum de la première et deuxième années pour tester le maximum de domaine et se spécialiser en 3e et 4e année. Enfin, ne pas hésiter à faire preuve d’initiatives car c’est très apprécié des maîtres de stages.

Propos recueillis par Flore Girard.

EFAP, l’école des métiers de la communication.