Accueil > Archives 2005-2012 > Célestin - JUMP

image

Célestin ANDREYS, EFAP 3 en stage chez JUMP,
Agence de publicité du groupe OMNICOM

Son Parcours
Si la communication est une vocation Célestin ANDREYS en est l’illustration.
Dés les années collèges, il utilise les contacts, tente les expériences et commence à créer son réseau. Il fait plusieurs stages, chez Hit&Sport et OL Tv, avec l’envie première d’être journaliste, avant de se lancer Bac en poche vers l’apprentissage de la communication. Il passera deux ans en BTS Communication des Entreprises où il fera 2 stages, en milieu associatif chez Habitat et Humanisme, puis en promotion et événementiel au sein de Radio Scoop, avant de rejoindre l’EFAP3 cette année.

Séduit par le milieu de l’événementiel il ne veut néanmoins s’y cantonner et décide de postuler chez JUMP, agence du groupe publicitaire OMNICOM afin de parfaire sa connaissance du milieu de la communication.

Quelles sont tes missions ?
En premier lieu je travaille sur la stratégie de communication du budget BMW régional et local, mais aussi en national sur certaines actions telles que la création d’une vidéo Showroom, différentes campagnes d’annonces Presse, casting ... Au quotidien, je suis en relation directe avec les concessionnaires pour satisfaire leur demande en terme de communication. Je prends donc note des briefs des clients et me charge d’établir des notes de recommandation afin de les transmettre aux créatifs de l’agence.  Par exemple, je travaille en ce moment avec une concession qui veut organiser une soirée pour le lancement de la série 7 et je m’occupe de tout ce qui est mise en place d’invitations presse, clients ou prospects, du respect des mentions légales…

image

Comment vois-tu les métiers de la publicité aujourd’hui ?
Chez JUMP, les équipes sont réparties en fonction des différents budgets du groupe. Le chef de pub est vraiment l’interface entre l’annonceur et les différents prestataires de services. C’est une grosse agence mais chacun reste dans son microcosme. Je pense qu’une plus petite agence permet de moins sous-traiter et donc de travailler davantage sur la stratégie et le conseil.

Quels sont tes projets pour la suite ?
À l’occasion de mon second stage le milieu du médiaplanning ne me laisserait pas insensible. Selon moi il s’agit d’un véritable plus en termes de crédibilité et de connaissances. Par ailleurs si j’en ai l’occasion j’aimerais aussi réaliser un stage au sein d’une agence de marketing opérationnel. Aujourd’hui le hors média se développe de plus en plus et je voudrais mieux connaitre la multiplicité de support et de moyens qui peuvent être utilisés.  A plus long terme pourquoi pas me rapprocher du domaine sportif en événementiel, conseil stratégique ou marketing.

Si tu devais donner un conseil aux jeunes ou futurs étudiants ?
Je dirais d’essayer de toucher à tout, de ne se fermer aucune porte. Les stages permettent d’avoir un réseau, un maximum de contacts, il faut donc garder un lien étroit avec eux.


propos recueillis par Mathilde Barbier, étudiante en EFAP3


EFAP, l’école des métiers de la communication