Accueil > Archives 2005-2012 > Camille, Globe Trotteuse

image

Camille Frégni est une étudiante en quatrième année à l’EFAP Paris. Comme sujet de mémoire, elle a décidé de nous parler de ses vacances. Mais, pas n’importe lesquelles : le tour du monde en deux mois !

En faisant un stage chez Singapore Airlines, elle a découvert une nouvelle façon de voyager : les billets « Tour du monde ». Par exemple, cette formule lui a permis de débourser seulement 1500 euros pour 9 vols en avion. Ce système, très connu à l’étranger, notamment en Angleterre, passe inaperçu en France. Camille s’est intéressée de près à cette non-communication pour son mémoire. Pour cela, elle a étudié tout ce qui touche au transport aérien et au tourisme mondial. À force d’études vis-à-vis des compagnies mais aussi du comportement de la population, de nombreuses questions lui sont apparues : par quel processus d’évolution est passée la France pour ne pas profiter de ce système ? Est-ce à cause de la génération soixante-huitarde ? Celle qui a lancé cette soif de la découverte du monde et n’a laissé sur ses traces qu’une mauvaise image de voyageurs instables qui ne voulaient pas travailler ? Camille a même été sur des sites de psychologie pour découvrir les désirs inconscients des gens aimant voyager.
Tant de travail et de souvenirs pour essayer de mettre en place une stratégie de promotion depuis le service communication d’une compagnie aérienne ou d’une agence touristique en France. « Car, dit-elle, tout l’intérêt de mon mémoire s’appuie sur la possibilité de faire connaître ce produit de façon à ce qu’il devienne rentable ! »

image

Cette “étudiante-aventurière” a accepté de répondre à nos questions et de nous faire partager son amour du voyage :

D’où vous vient cette envie de voyager ?
J’ai un père Italien et une mère Roumaine. Dès mon plus jeune âge, j’ai eu l’occasion de voyager, et quand on commence, il est difficile de s’arrêter !

Quels pays avez-vous déjà traversés ?
J’ai fait le tour de France à vélo à 17 ans en solitaire et le tour de la Roumanie avec une amie. J’ai aussi fait un voyage humanitaire et musical en Guinée et au Mali. J’ai habité un an en Angleterre et un an à Rome en Italie car j’ai fait ma première et Terminale au CNED (cours par correspondance). l’été dernier, pour mon tour du monde, j’ai voyagé dans 8 pays: l’Inde, Singapour, Malaisie, Thaïlande, Vietnam, Japon, Etats-Unis.

De tous ces pays, quel est celui que vous avez préféré ?
J’ai beaucoup aimé le côté excentrique et expressif des Américains. J’ai aussi vraiment apprécié le calme de Singapour.

N’avez-vous jamais eu peur ?
Je n’ai jamais eu de graves problèmes en voyage. Nous avons été menacés au Cambodge par des mafieux qui voulaient nous faire payer l’hôtel 4 fois plus cher mais tout s’est bien fini au commissariat. En voyage, il y a des règles de sécurité simples qu’il faut respecter. Et puis après c’est au feeling…

Quel est votre souvenir le plus marquant ?
Beaucoup de choses! Tout d’abord, la chaleur en Inde est inimaginable à cette époque de l’année (juin) et j’ai détesté la nourriture pimentée en Inde et en Asie du Sud Est! L’accueil des Singapouriens et des Japonais était vraiment chaleureux.

Quelles sont les principales différences de culture avec la France ?
Chaque pays a ses particularités. En Asie du Sud Est, les maisons sont ouvertes sur la rue, la télé toujours allumée et les photos de mariage bien en vue. Le mariage est très important pour eux et ils peuvent mettre toute une vie à rembourser les dettes de cette fête. La famille est aussi très importante.

Quels sont vos futurs projets de voyage ?
J’aimerais beaucoup partir en amoureux sur une île de Thaïlande par exemple.

En voyage, où logez-vous généralement ?
Pendant notre tour du monde, nous avons logé dans des auberges de jeunesse, des chambres d’hôtes ou dans des hôtels à bas prix. En Asie du Sud-Est, on peut se loger pour 5 euros environ par nuit.

Comment les français sont-ils perçus à l’étranger ?
Les Français ont une bonne image à l’étranger et sont plutôt bien accueillis

 

Quelles leçons avez-vous tirées des différentes cultures découvertes ?
J’ai vraiment appris à apprécier ma vie en France lorsque que je voyageais dans des pays où les conditions de vie étaient plus difficiles.
Ensuite, il est évident qu’un pays ne se découvre pas seulement en quelques jours. Voyager apprend à rester très tolérant et très patient.

Une petite anecdote…?
Avant de partir en voyage cet été, j’ai fait un stage de 6 mois chez Singapore Airlines. Un collègue m’avait préparé une blague en commandant un gâteau d’anniversaire sur le vol Tokyo/Los Angeles avec Singapore Airlines. Alors que tout le monde dormait, l’hôtesse est venue me réveiller avec un gros gâteau et une bouteille de champagne : vraiment sympa !

Conseillez-vous aux autres étudiants de partir ?
Absolument! Car les voyages forment la jeunesse! Et il y a 1000 façons différentes de voyager. Par ce voyage, j’ai prouvé que n’importe quel étudiant pouvait bourlinguer l’été !

Finies les vacances ! Où faites-vous votre stage actuellement ?
Je fais mon stage chez Publicis Consultants au service communication financière. J’ai plusieurs missions comme assister les appels d’offre, faire des revues de presse quotidiennes pour les clients (généralement des entreprises cotées en bourse), analyser la presse…

Pour en apprendre un peu plus :
- sur ses précédents voyages : Cliquez ici
- sur ses préparatifs : Cliquez ici

Pour voir l’article sur Camille paru dans La République du Centre du 8 Août 2007 : Cliquez ici



Propos recueillis par Anaïs Beurois, EFAP 2


EFAP, l’École des métiers de la communication