Accueil > Archives 2005-2012 > Céline Durand-Jobert, EFAP 1998

image

Entretien avec Céline Durand-Jobert, directrice associée de l’agence de communication La Fourmi.


Mélanie : Bonjour Céline, ma toute première question sera : en quelle année es-tu sortie ?
Céline
: Je suis de la promotion 98. J’ai intégré l’EFAP après mon Bac, et suivi les cours pendant trois ans.
C’est vraiment l’EFAP qui m’a décidé à faire de la com’… en sortant du bac je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire !

Mélanie : Quel a été ton parcours jusqu’à maintenant ?
Céline
: J’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’étude au Public Système (Agence d’évènementiel). J’ai donc découvert le monde des agences qui m’a réellement passionné, dans sa capacité à s’approprier une multitude de marchés, d’univers, de territoires… Je suis ensuite rentrée chez Medicis (agence de publicité), et enfin chez GRRREY ! , agence dans laquelle j’ai passé 7 ans à gérer de nombreux grands comptes, pour finir directrice commerciale. 

Mélanie : Aujourd’hui, tu es directrice associée de l’agence La Fourmi, parle nous de ton agence.
Céline :
La Fourmi est le fruit d’une collaboration entre 3 experts en communication. Après une dizaine d’années au sein des plus gros groupes de communication, nous avons créé un nouveau modèle : une structure courte rassemblant le conseil marketing, un planning stratégique et une direction de création associée à La Fourmilière, un hub opérationnel constitué de nombreux experts sur l’ensemble des métiers de la communication.
Nous nous positionnons donc comme une agence globale, avec les avantages des grandes agences, à savoir le conseil, l’expertise et l’accompagnement, et les avantages des petites agences comme la réactivité, la souplesse, la compétitivité et surtout l’audace créative !
Lancée il y a presque 1 an, nous travaillons déjà pour Apple Expo, La Fédération française de Tennis, Ludwin Group, Eurest, l’Arbre à biscuit…

image

Mélanie : Quel est le rôle d’une directrice associée ?
Céline
:  Nous sommes 3 associés. Chacun ayant son domaine de prédilection. Pour ma part, j’ai en charge le conseil marketing, le développement commercial et le suivi de projet. Par ailleurs, les grandes orientations stratégiques de l’entreprise (investissements, recrutements ect…) se décident à la majorité, entre les trois associés.
En tant que gérante, j’ai la charge de toute la gestion de l’entreprise, la relation avec les entités financières, les fournisseurs, les organismes d’état.

Mélanie : Pourquoi avais tu choisi l’EFAP ?
Céline
: Une de mes amies m’ayant très chaleureusement recommandé l’EFAP, je suis allée aux portes ouvertes, et ce qui m’a vraiment décidé c’est la relation étroite qu’entretien le service des stages avec les entreprises.
Avoir la certitude de pouvoir réaliser des stages dans les entreprises qui « comptent » aujourd’hui sur Paris était un gage de qualité.. et de réussite !

Mélanie : Quels souvenirs en gardes tu ?
Céline
: Une école sérieuse, volontaire, à l’écoute des étudiants dont les stages associés à la qualité des cours administrés représentent un vrai bagage professionnel.
Sans oublier l’esprit et l’ambiance qui fait qu’on s’y sent bien !

Mélanie : un ou des conseils pour de futurs EFAPiens ?
Céline
: Ne pas compter que sur la valeur du diplôme. Il faut impérativement prendre au sérieux les missions qui sont confiées dans le cadre des stages. S’investir, questionner, inventer, créer… ne pas hésiter à proposer… toute démarche proactive sera perçue positivement.
Saisir l’opportunité de pouvoir intégrer les différents métiers de la communication ; passer de l’agence à l’annonceur… de l’évènementiel aux RP…et ainsi choisir sa voix en toute connaissance de cause !

Merci Céline et à bientôt !



EFAP, l’école des métiers de la communication