S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Valérie, une journaliste en devenir

Valérie, une journaliste en devenir

Originaire de La Réunion, Valérie Almar a parcouru des milliers de kilomètres pour venir faire ses études de communication à l’EFAP Bordeaux. Cette étudiante de deuxième année possède un fort intérêt pour les médias. Un univers, allant de la télévision à la presse écrite, qu’elle découvre actuellement grâce à son stage au Quotidien de la Réunion.

Pourquoi as-tu décidé de venir faire tes études en métropole et à l’EFAP Bordeaux en particulier ?

J’ai entendu parler de l’EFAP quand j’étais en terminale par des amis. J’ai donc connu cette école par le bouche à oreille. Je me suis rendue en métropole, plus exactement à Paris, pour passer le concours que j’ai obtenu. Puis, j’ai fait transférer mon dossier vers l’EFAP Bordeaux. J’ai préféré faire mes études dans cette ville que je connaissais déjà plutôt qu’à Paris, car c’est une ville étudiante, où vivent beaucoup de personnes venant de l’Ile de la Réunion.

Peux-tu nous parler de ton ancien stage et de celui que tu effectues actuellement ?

Concernant mon stage en EFAP 1, j’ai intégré Antenne Réunion (une chaîne de télévision sur l’Ile de la Réunion) grâce à un contact. C’était très enrichissant et j’ai eu la chance d’avoir dès mon arrivée des responsabilités. J’ai immédiatement été intégrée par les journalistes. Mes missions consistaient principalement à réaliser des interviews. J’utilisais aussi une caméra pour filmer sur le terrain, pendant les assises au Tribunal par exemple. Puis je faisais les montages.
Pour cette deuxième année, je suis au Quotidien de la Réunion. Il s’agit du quotidien régional le plus vendu dans l’Ile de la Réunion. J’ai voulu changer de l’univers de la télévision pour découvrir le métier de journaliste dans la presse écrite. J’y suis en stage depuis seulement quelques semaines, et j’ai déjà écrit trois articles. C’est toujours satisfaisant de voir son nom en bas d’un article dans le journal ou même d’entendre son nom dans un reportage à la télévision.

Tu as un parcours professionnel très axé sur les médias, d’où t’es venue cet intérêt ?

J’ai toujours été attirée par le milieu du journalisme, que ce soit la presse écrite ou la télévision. J’ai grandi dans ce milieu-là puisque j’ai des personnes de ma famille qui y travaillent. Et puis, je parle et m’exprime beaucoup. J’estime que c’est une qualité importante dans ce métier de dire ce que l’on pense. Plus tard, j’aimerais me spécialiser dans les faits divers ou le sport. Ce sont deux domaines qui me passionnent énormément et que je suis depuis des années.

Quel bilan tires-tu de ces expériences ?

Je comptais sur mon stage de deuxième année pour savoir quel domaine entre la presse et la télévision m’attirait le plus. Pour l’instant, je peux dire que ces deux secteurs me plaisent autant l’un que l’autre, donc je ne sais pas vraiment vers lequel je me tournerai plus tard. En tout cas, c’était très enrichissant.

Un conseil à donner aux Efapiens et aux futurs étudiants sur le choix de leur stage ?

L’important est de choisir un stage qui vous plaît pour en retirer un maximum de bénéfices. Commencez vos recherches assez tôt ! Et donnez-vous à fond dans ce stage comme si vous y étiez employé. Soyez professionnel et créez-vous un réseau qui vous servira pour plus tard.

Marine Mercier – EFAP 4
Correspondante Région EFAP Bordeaux

EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 09/04/2014

Sasha et l’économie solidaire

Economie

École de communication EFAP - Sasha et l’économie solidaire

Pauline à la Maison Blanche

WASHINGTON

École de communication EFAP - Pauline à la Maison Blanche

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle