S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Sophia Bouaouni chez Cartier International

Sophia Bouaouni chez Cartier International

Rencontre avec Sophia Bouaouni, étudiante en 4ème année, en stage chez Cartier International

Peux-tu nous rappeler ton parcours et ton intégration dans le monde du luxe ?

Je suis diplômée d’un bac ES, et je n’ai pas souhaité tout de suite intégrer une école d’enseignement supérieur. J’ai donc pris une année sabbatique pour voyager et parcourir le monde. C’est une fois rentré à Paris que j’ai choisie d’intégrer l’EFAP, car cette école me permettait de réaliser de nombreux stages, notamment dans l’univers du luxe.

Qu’est-ce qui te séduit dans l’univers du luxe ?

Le luxe est un univers fascinant où se mêle savoir-faire, élégance et beauté. En plus de pouvoir travailler pour des produits qui nous plaisent. Le luxe est un secteur qui met à disposition des moyens conséquents afin de préserver son image de marque, ce qui permet bien souvent au service de communication de « se faire plaisir », notamment lors de la création d’événements. C’est un secteur peu touché par la crise, prometteur et en constante évolution.

Quels ont été les précédents stages effectués ? Toujours dans l’univers du luxe ?

Lors de ma scolarité à l’EFAP, j’ai effectué plusieurs stages :

- Un stage de trois mois, en première année, au sein du magazine féminin Grazia, en tant qu’assistante de la responsable du shopping. J’ai effectué ce stage afin de comprendre le métier de styliste mode et la relation qu’il existe entre les bureaux de presse et les magazines.
- Un stage de deux mois chez Chloé International, en tant qu’assistante attachée de presse, afin de découvrir en quoi consistait réellement le métier d’attachée de presse.
- Un stage de trois mois chez Dalloyau, en tant qu’assistante de la directrice communication et marketing. Je souhaitais à cette époque étendre mes compétences et voir si le marketing était susceptible de m’intéresser. Il s’avère que non.
- Un stage de plus d’un an chez Piaget, en tant qu’assistante de la responsable presse, relations publiques, événementiel et digital. Je souhaitais réunir en un poste, l’ensemble des activités qui me plaisent.

J’ai préféré orienter l’ensemble de mes stages selon mes envies du moment, dès le début. Le but étant d’éliminer au fur et à mesure ce qui me plaisait le moins.
Chez Chloé International, j’ai vite compris que je souhaitais évoluer dans le secteur du luxe. Je me suis donc donné les moyens de réaliser l’ensemble de mes stages dans ce secteur, à des postes divers. Actuellement je ne me vois pas dans un autre secteur. Peut-être dans plusieurs années…

Pourquoi avoir choisi la maison Cartier International pour ton stage de 4ème année ?


J’affectionne tout particulièrement le groupe Richemont, et ce depuis mon intégration en deuxième année chez Chloé International, puis en troisième et quatrième année chez Piaget. En plus, d’être « la locomotive » du groupe. Cartier s’impose comme le maître de l’horlogerie et de la joaillerie française, grâce à un véritable savoir-faire. C’était pour moi une ambition dès le début, de pouvoir travailler pour la Maison Cartier, et surtout d’observer leurs méthodes de travail. De plus, être dans un « siège » est très enrichissant car cela permet d’avoir un aperçu global et de pouvoir visionner la façon dont les filiales travaillent dans le monde entier.

Quelles sont tes missions au quotidien ?

Je suis au sein du département relations extérieurs. Ce qui englobe toutes les relations avec le public, les clients (VIP) ou encore les prospects (futurs clients). En tant que chargé des relations publiques, ma mission consiste à aider les filiales dans le monde lors de l’organisation d’événements. En d’autre terme, à prendre en charge toutes ces personnes dès leurs arrivées à Paris ou dans le pays de l’événement et à gérer la logistique (hôtels, temps libre (freetimes), beauté (beauty) etc.).
Je participe aussi à l’organisation des événements (choix du lieu, traiteur, décoration, fleuriste etc.). Cette expérience est très formatrice et permet de développer son carnet d’adresses.

Comment as-tu trouvé ce stage ?

A mes début, par l’intermédiaire du site <a href=“http://fr.fashionjobs.com/” target=“_blank”>fashionjob</a> et l’aide de Nelly Mayeur, du bureau des stages de l’EFAP. Par la suite, grâce à des candidatures spontanées. L’idée c’est de débuter par un stage intéressant, la suite est un enchainement logique. On vous prend grâce à l’expérience que vous pouvez apporter et ainsi de suite. Plus vous en avez, plus vous pouvez prétendre à des stages à responsabilité.

Envisages-tu de rester dans ce domaine pour ton avenir professionnel ?

Effectivement, je compte bien rester dans ce domaine. Depuis le début de ma scolarité, j’effectue des stages dans l’univers du luxe. C’est un secteur qui me représente bien, et dans lequel je m’épanouis. Mon but est d’apprendre un maximum et de développer mon carnet d’adresse (de contacts, de prestataires etc.), pour ensuite monter mon entreprise. C’est ce vers quoi j’aspire dans le futur.

Quels conseils pourrais-tu donner aux futurs étudiants voulant travailler dans le luxe ?

Le plus important, c’est d’intégrer ce secteur dès les premières années à l’EFAP, même si ce n’est pas toujours facile sans expérience. Il ne faut pas se décourager et persévérer. Ce n’est que comme ça que vous aurez une chance d’être embauché par la suite.
Il ne faut pas « rechigner » à jouer les petites mains au début, car c’est avec le temps que l’on vous confiera de plus en plus de responsabilités.
De plus, parler anglais est primordial dans le luxe de nos jours. Le meilleur conseil que je puisse donner, est de profiter de ces quatre années d’étude pour partir à l’étranger !

Les “vines” et le collectif Meight Crew

VINE

École de communication EFAP - Les “vines” et le collectif Meight Crew

ECLIPSE : le nouveau BDE aux 3 casquettes

BDE

École de communication EFAP - ECLIPSE : le nouveau BDE aux 3 casquettes

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle