S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Solène et les municipales

Solène et les municipales

A 19 ans, Solène Chazal est la plus jeune des co-listiers d’Alain Juppé pour les élections municipales.

A 19 ans Solène Chazal, en deuxième année d’EFAP Bordeaux, est la plus jeune des co-listiers d’Alain Juppé pour les élections municipales. Passionnée par la politique, elle effectue son stage à la permanence de Fabrice Robert, candidat Modem aux élections cantonales pour le 5e canton.
Constance Goigoux : Pourquoi avoir choisi l’EFAP ?
Solène Chazal
: J’étais très intéressée par le milieu de la communication. Après mon Bac L, j’ai passé plusieurs concours pour différentes écoles, l’EFAP qui a une très bonne réputation m’a paru la plus sérieuse.

C.G. : Quel est ton stage et comment l’as-tu trouvé ?
S.C.
: J’effectue mon stage à la permanence de Fabrice Robert qui est candidat Modem, sous l’étiquette Modem-UMP, aux élections cantonales pour le 5e canton. C’est Marie Mahon, responsable du service des stages de l’EFAP qui me l’a proposé.

C.G. : Quelles sont tes missions au sein de la permanence ?
S.C.
: J’épaule Fabrice Robert en exerçant le travail d’attaché de presse. Je m’occupe de toutes les relations presse, mais aussi des relations publiques comme la prise de contacts avec les associations, les débats et les réunions publiques.

C.G. : Cela te plaît-il ?
S.C.
: Tout à fait, c’est un travail passionnant… quand on aime la politique !

C.G. : A quand remonte ton intérêt et ton envie d’engagement dans le monde politique ?
S.C.
: Depuis toujours ! C’est une volonté personnelle, et j’ai grandi dans une famille où on parle beaucoup de politique. Au début j’étais plus attirée par la politique internationale, mais à l’occasion de mon stage je touche à la politique locale, j’y apprends beaucoup.

image

C.G. : Comment t’es tu retrouvée sur la liste électorale d’Alain
Juppé ?
S.C
. : C’est complètement indépendant de mon stage. Ce sont des connaissances de l’équipe d’Alain Juppé qui m’ont proposées d’apporter mon soutien à sa liste. Ils cherchaient des étudiants proches de la jeune société, j’ai donc accepté.

C.G. : A 19 ans, tu es la plus jeune des co-listiers, cela ne te fait pas peur ?
S.C.
: Au contraire, je suis guidée, chouchoutée, c’est très agréable. Ce n’est pas du tout un handicap, je mène les actions que je suis capable de mener dans le cadre de mes compétences, c’est-à-dire à côté des jeunes.

C.G. : Peux tu nous en dire plus ?
S.C
. : Nous avons mis en place un Facebook « les jeunes avec Juppé » qui compte plus de 500 membres, c’est le groupe le plus important de jeunes suivant un candidat aux élections, mais aussi un blog, qui constitue un comité de soutien des jeunes à Alain Juppé. Aussi, nous organisons des soirées, chez Auguste par exemple, où les jeunes peuvent venir interroger Alain Juppé et ses co-listiers sur les thématiques « jeunes » du programme telles le logement, le sport ou la culture.

C.G. : Si tu pouvais changer quelque chose à Bordeaux, que ce soit sur le plan économique, social ou culturel, que ferais-tu ?
S.C.
: Les grands changements ont déjà eu lieu, mais je pense à mettre en place un grand festival d’art contemporain comme le festival SIGMA, ainsi qu’un zénith.

C.G. : Que projettes-tu pour ton avenir professionnel ? Où te vois-tu dans 10 ans ?
S.C.
: Dans la communication publique et politique, je me verrais bien attachée parlementaire, ou attachée de presse d’un élu.

image

Constance Goigoux EFAP Bordeaux 2

EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 25/02/2008

Elise, Pdte BDE EFAP Bdx

Elise Ferreyrol-Barateau EFAP1 et Présidente du BDE EFAP-ICART

Zoom sur BDE EFAP Bordeaux

le BDE d'EFAP Bordeaux

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle