S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Sandrine Camus, une femme 2.0

Sandrine Camus, une femme 2.0

Rencontre avec une pionnière du web, Sandrine Camus, la fondatrice du blog GamonGirls. Elle a été la première sur le web à parler aux femmes de high-tech et de jeu vidéo d’un point de vue d’utilisatrice.

Rencontre avec une pionnière du web, Sandrine Camus, la fondatrice du blog GamonGirls. Elle a été la première sur le web à parler aux femmes de high-tech et de jeu vidéo d’un point de vue d’utilisatrice.

Depuis combien de temps tenez-vous votre blog ?

Aux débuts d’Internet, je tenais un site personnel où je racontais mes récits de voyages. Puis, est arrivé le blog. C’était pour moi l’occasion de m’exprimer et de me libérer. Comme je le dis souvent, je suis un dinosaure blog car nous avons monté GamonGirl en 2003. À l’époque, le phénomène venait tout juste d’apparaître en France et nous étions parmi les premiers !

Quel a été votre parcours professionnel avant de devenir blogueuse professionnelle ?

J’ai eu plein de vies ! Au tout début, je travaillais dans la haute finance. Mais, ce domaine, choisi par défaut, ne me correspondait pas. Depuis ma plus tendre enfance, je suis passionnée par les jeux vidéos et la high tech. Je voulais faire de ma vie professionnelle ma passion. Je pensais aussi que le high tech et les femmes pourraient être un sujet intéressant. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de devenir journaliste. Bien entendu, les débuts n’ont pas été faciles ! À l’époque, la plupart des rédactions parlaient aux femmes de beauté et chiffon car la high tech n’était pas un sujet considéré comme « féminin ».

J’ai donc décidé, avec les encouragements de mon entourage, de lancer mon blog. C’est à ce moment là que GamonGirls a vu le jour. Ce blog m’a ouvert beaucoup de portes au moment ou la high tech s’est féminisée. Je suis devenue l’une des pionnières dans ce domaine et mon travail a été récompensé puisque j’ai ensuite travaillé pour ELLE et COSMOPOLITAN. Finalement mon parcours atypique m’a permis, malgré tout, de travailler où je le souhaitais.

Vous avez des projets futurs ?

Après m’être battue pour entrer dans le monde du journalisme, je compte m’en éloigner. Ce milieu que j’ai eu la chance de découvrir ne me correspond pas. Avec le blog, je suis libre de parler de ce que je veux. D’autre part, les mentalités ont évolué et certaines blogueuses ont maintenant la chance d’être reconnues en tant que tel.

D’ou vous est venue l’idée des soirées GamonGirls Party ?

Au tout début, il y a de ça 7 ans, nous organisions à Limoges des soirées évènementielles autour de la high tech. Ces soirées du web, durant lesquelles nous parlions de nouvelles technologies, avaient déjà à l’époque beaucoup de succès. Puis, nous sommes venus sur Paris. En tant que passionnée, j’allais aux soirées Geek. Mais une fois sur place, je m’y ennuyais. Il n’y avait pas d’animation autour des produits et surtout, j’étais l’une des seules femmes. C’est alors que j’ai décidé de faire des soirées geek destinées uniquement aux femmes. Pari gagné puisqu’à la première soirée 100 filles étaient présentes ! La cinquième édition a eu lieu la semaine dernière et c’est toujours un grand moment de plaisir …

Comment le blog évolue t-il ?

Avec Noémie ma collaboratrice, nous avons créé l’alcôve de Gamongirls afin de parler d’autre chose. En dehors des jeux vidéos, nous sommes aussi de vraies filles ! C’est pourquoi, vous trouvez aussi bien des articles culinaires, de beauté, etc. Nous tenions à ce que les soirées reflètent notre blog, qu’elles mélangent la high tech à la féminité.

Combien de temps lui consacrez-vous ?

Je consacre beaucoup de temps à ce blog car c’est mon métier. En revanche, ce n’est pas grâce au blog que je vis mais grâce aux portes qu’il m’ouvre. Je travaille avec des agences de presse pour organiser des évènements blogueurs, des « afterwork blogueurs ». En fait, je fais des relations publiques dédiées à la blogosphère. C’est un gros investissement mais je suis passionnée !

Quel est l’avantage du média ?

Certaines marques n’ont pas encore intégré l’importance de ce moyen de communication. Le blog est ouvert à des perspectives indéniables. Dix articles de blog peuvent parfois être plus vendeurs qu’un article de presse papier. Le web nous permet d’être très réactifs ! Nous pouvons parler librement au jour le jour et sans contrainte de bouclage ou autre. C’est un élément non négligeable, d’autant plus dans le domaine de la high tech où les produits deviennent très rapidement obsolètes. Avec ces nouveaux outils devenus presque indispensables, nous sommes en train de créer l’attachée de presse de demain !

Quel est le programme de vous soirées GamonGirls Party ?

Les invitées sont des filles appartenant à la blogosphère. Le but est de s’amuser, de mélanger le monde des femmes et de la high tech. Vous y trouvez aussi bien des stands de coiffure et maquillage, des ateliers culinaires, des photocalls, etc. Les partenaires présents sont proactifs (ou dynamiques, « proactif » je suis pas sûr que ça existe) et participent à la soirée. Les produits high tech sont présentés et testés entre filles dans la bonne humeur. C’est en quelque sorte un moment de détente passé en « famille ».

Quel est le risque que courent les blogs ?

Le risque est qu’ils deviennent de simples outils commerciaux. Les marques attendent des blogs des résultats semblables aux autres médias. Pourtant, l’objectif premier d’un blog est d’exprimer ses opinions. D’autre part, les places sont souvent réservées aux quelques blogueurs dit influents. Pourtant, de nombreux blogs peu connus sont tout aussi intéressants. Il y a beaucoup de dérives, c’est dommage car de nombreux blogs deviennent aujourd’hui des blogs publicitaires et perdent leur âme !

Comment vous voyez-vous évoluer ?

Je veux rester passionnée et ne pas tomber dans la routine. Tant que le blog nous apporte des surprises, du bonheur, nous continuerons. J’ai eu des opportunités exceptionnelles que je n’aurais jamais eues sans ce blog. Je souhaite également continuer les GamonGirls Parties car chaque soirée est l’occasion de faire des rencontres très intéressantes et de partager notre passion entre blogueuses.

Retrouvez Sandrine sur http://gamongirls.com/

Séverin NAUDET, Matignon

École de communication EFAP - Séverin NAUDET, Matignon

Charles et bearded-man

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle