S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Rencontre avec Anthony Desruelles

Rencontre avec Anthony Desruelles

Passionné d’automobile, cet étudiant au parcours atypique a accepté de revenir sur ce qui l’a motivé à rejoindre l’EFAP Bordeaux. Ses expériences professionnelles, ses envies pour l’avenir, Anthony se livre.

Quel parcours as-tu suivi avant d’intégrer l’EFAP Bordeaux ?

Mon arrivée à l’EFAP Bordeaux s’est faite dans un contexte un peu particulier puisque j’ai eu un parcours assez atypique. Je viens de la filière STAPS. J’avais pour objectif de devenir coach sportif spécialisé dans les techniques de remise en forme et après une année de L1, j’ai passé les concours du DEUST Métiers de la Forme (diplôme en alternance sur 2 ans) à l’UFR STAPS de Toulouse. Mais la pratique sportive intensive et permanente m’a provoqué des blessures à répétition et en plus de ça, le marché du coaching individualisé sur Toulouse était déjà bien occupé. Dans cette formation, il y avait également une partie plus théorique, destinée à nous former en tant que gérants de salles de remise en forme. Cette partie était faite de matières comme la communication, le marketing… C’est là que j’ai eu le “déclic” et que j’ai décidé de poursuivre dans cette voie.

Quelles expériences professionnelles as-tu eu l’occasion d’accomplir avec les stages proposés par l’École ?

J’ai intégré la rédaction du groupe NRJ Bordeaux en 2ème année. J’ai ensuite trouvé un stage à l’agence Communica (agence qui organise les salons professionnels “Préventica” dédiés à la thématique de l’optimisation des conditions de travail) en 3ème année. Je m’occupais des relations presse et des partenariats.

Pour cette dernière année, je suis en stage à la Direction d’Orange Sud-Ouest au sein du pôle sociétal. Je m’occupe notamment des actions solidaires menées par la Fondation Orange dans le cadre de sa politique de mécénat : soutien de causes comme l’autisme, la réinsertion professionnelle à travers l’utilisation d’outils numériques, l’égalité professionnelle, l’égalité des chances… Cela consiste à suivre les projets en cours, contacter les associations que nous soutenons, mettre en place des actions de valorisation de nos soutiens (inauguration d’une salle équipée en postes informatiques mis à disposition par la Fondation par exemple). J’interviens aussi sur la partie communication interne RH, à travers la rédaction d’articles pour la newsletter du groupe.

Quels sont tes projets professionnels après l’obtention de ton diplôme ?

Je souhaiterais occuper un poste dans la communication institutionnelle d’un grand groupe ou intégrer la rédaction d’un magazine automobile, ma passion, à Paris.

As-tu un ou plusieurs conseils à donner aux nouveaux Efapiens ?

Il ne faut pas hésiter à diversifier les expériences lors du cursus à l’EFAP Bordeaux. C’est en multipliant les différents stages qu’on arrive à faire le point sur ce qu’on aimerait faire ou ne pas faire. Il faut également faire preuve d’organisation en 4ème année et veiller à bien répartir son travail dans le temps, afin de ne pas se laisser déborder au dernier moment.

Matthieu Gruaz – EFAP 3
Correspondant région EFAP Bordeaux

Publié le 15/11/2013

PARTENARIAT

RADIO

École de communication EFAP - PARTENARIAT

Alain Juppé à la rencontre des étudiants de l’EFAP-ICART Bordeaux

ALAIN JUPPÉ

École de communication EFAP - Alain Juppé à la rencontre des étudiants  de l’EFAP-ICART Bordeaux

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle