S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Polémique Ch’tie

Polémique Ch’tie

Lors d'un match contre Lens, les parisiens ont déployé une banderole Anti-Ch'tie. Polémique à suivre...

Polémique autour d’une banderole Anti-Ch’tie

Le Samedi 29 Mars, lors de la finale de la coupe de la ligue Lens-PSG, les supporters parisiens ont accroché une banderole raciste dans les tribunes. « chômeurs, consanguins, pédophiles : bienvenue chez les Ch’tis » telles étaient les insultes déployées.
Depuis le match, la polémique enfle de plus en plus : les Ch’tis portent plainte pendant que le président du PSG présente ses excuses au public lensois, et, les policiers mènent l’enquête pendant que les personnalités prennent position. Bref ! Un véritable tourbillon s’est emparé de la France du foot. La banderole fait la Une de l’actualité.
Mais, soyons honnêtes : si le film de Danny Boon n’avait pas dépassé les 16 millions d’entrées, le phénomène aurait-il pris une telle ampleur ? Le geste n’en est pas moins inadmissible. Ce n’est pourtant pas la première fois que des insultes sont ainsi proférées dans les stades. Les Corses en ont ainsi fait longtemps les frais avec des comparaisons au terrorisme. Les Monégasques eux aussi, mais sur des histoires d’argent sale et des insultes contre la famille princière. Alors, pourquoi personne n’a réagi plus tôt ? Pourquoi a-t-il fallu attendre une mobilisation du peuple pour qu’enfin des mesures soient prises ? Dans tous les cas, un grand merci à Danny Boon sans qui ces insultes auraient une nouvelle fois été oubliées.

image

Depuis la médiatisation du football et la création de clubs de supporters, les banderoles sont devenues un moyen privilégié de communication. Les supporters s’en servent généralement pour faire passer leur mécontentement auprès de leurs dirigeants ou de certains joueurs, pour montrer leur admiration pour un sportif ou encore pour intimider l’équipe adverse. Dans ce dernier cas, les insultes sont courantes. Cependant, il est faux de dire que les dirigeants ne font rien contre ce phénomène. Les agents de sécurité, à l’entrée du stade, contrôlent ces banderoles. Du coup, les supporters font entrer dans les tribunes un seul mot de la phrase chacun pour ne pas que les agents puissent la lire en entier. Pour les insultes, ils leur arrivent d’emporter chacun une lettre qu’ils dissimulent comme ils le peuvent, dans leurs chaussures, caleçon… Les astuces sont nombreuses. Beaucoup moins connues, les stratégies des agents de sécurité n’en sont pas moins efficaces. Ils disposent de nombreuses caméras de surveillance (pour les grands stades) et n’hésitent pas à interroger les spectateurs d’une tribune à la sortie du stade, s’il y a eu un problème.
Malgré ces dérives, les banderoles n’en restent pas moins les plus efficaces des moyens de communication des supporters, le plus beau étant le chant (mais il est difficilement modifiable en fonction de l’actualité). On se souviendra notamment des hommages rendus au journaliste Thierry Gilardi lors du match amical France - Angleterre : « Thierry, commente ce match du paradis” ou encore “La Télé-foot en deuil”.

La violence et le racisme dans les stades existent depuis des générations. Les Anglais ont su régler le problème tandis que Français ont encore de nombreux progrès à faire. Cependant, ce ne sont pas les plus désespérés : il faut par exemple penser aux Italiens chez qui les cris de singe et les signes fascistes sont très courants.
Pour en revenir à nos Ch’tis, cette banderole ne leur a pas fait que du mal : ils sont nombreux à affirmer leur amour à leur région : « Chut bin contin d’éte Ch’ti”. Avant tout le monde se moquait d’eux, aujourd’hui tout le monde les envie. Serait-ce devenue la nouvelle minorité à la mode ?
Par Anaïs Beurois, EFAP 2
EFAP, l’École des métiers de la communication

Isabelle Ricart, Lausanne (Suisse)

Francesca, Photo-trottoir

Francesca Parise étudiante en master 2 communication et management d'événements nous dévoile les coulisses du projet d'expo PHOTO-TROTTOIR

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle