S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Pierre-Tristan, Cité du Design

Pierre-Tristan, Cité du Design

Rencontre avec Pierre-Tristan Mauveaux, attaché de presse à la Cité du Design (42) et ancien de l'EFAP Lyon, promo 2006

Rencontre avec Pierre-Tristan Mauveaux, attaché de presse à la Cité du Design (42) et ancien de l’EFAP Lyon, promo 2006.* Depuis votre diplôme de l’EFAP, quel a été votre cursus ?
J’ai été diplômé en juin 2006. En août et septembre de la même année, j’ai travaillé sur le festival de la Biennale de la Danse comme attaché de presse, ce qui représentait une continuité de mes stages pendant mes études (Maison de la Danse et Biennale de la danse édition 2004). Ce 1er contrat représente donc l’aboutissement de stages récurrents dans une structure.
Ensuite, je me suis orienté vers un poste d’attaché de presse en agence, avec une majorité de clients dans le secteur de l’industrie. Mon contrat s’est terminé en mai 2008 et j’ai enchaîné avec mon poste actuel, à savoir : chargé des relations presse à la Cité du Design (42).

En quoi consiste votre métier actuel ?
Comme son nom l’indique, je m’occupe avec le directeur de la communication, Christophe Imbert, des relations presse de la Cité du Design mais aussi de l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne et de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne. D’ailleurs en ce moment nous avons une grosse actualité avec les 10 ans de la Biennale qui se déroulera du 15 au 30 novembre. Mon rôle est d’informer les journalistes de notre actualité, de susciter leur curiosité, de répondre à leurs questions…
Outre l’aspect relations presse, je travaille aussi sur les différents supports de communication, le plan média presse, partenariats…
La Cité du Design est une structure récente qui nécessite une communication pertinente et précise, c’est un travail d’équipe très riche, varié et intense.

image

Avez-vous un rêve que vous aimeriez réaliser dans votre carrière ?
Je garde les rêves pour autre chose que le travail en revanche j’ai des ambitions professionnelles… J’aimerais évoluer petit à petit dans un univers artistique, toujours travailler dans la communication, au sein d’équipe mais autour de l’art. Je souhaite aiguiser ma curiosité, me cultiver… et, encore et toujours,  rencontrer de nouveaux individus.
Mais en attendant, je me contente de bien faire ce que j’ai à faire afin justement de cadrer ces ambitions.

Que vous a apporté l’EFAP dans votre métier actuel ?
De la polyvalence, un apprentissage du travail en équipe et je pense que d’une certaine manière elle m’a responsabilisé.
En effet, le fait d’alterné stages et cours, avec à la fois un emploi du temps d’étudiant et à la fois un emploi du temps « d’apprenti professionnel » permet d’appréhender différents univers et différentes responsabilités. Nous ne sommes pas les mêmes, face à un prof’ ou intervenant et au sein d’une entreprise ou structure, enfin surtout en ce qui me concerne, je n’ai jamais été un élève attentif modèle.
Pour le reste, sans prétention, je pense m’être pas mal débrouillé tout seul !...

Quel est le professeur ou cours que vous avez préféré à l’EFAP ? Pourquoi ?
Eco Politique, gestion et droit… tous pour des raisons bien précises, je n’en dirais pas plus !

Avez-vous une anecdote sur vos années à l’EFAP ?
J’ai des tas d’anecdotes à raconter, plein de bons moments, des rencontres, pleins d’ami(e)s…

Quel conseil donneriez-vous aux EFAPiens pour leur future carrière ?
Très franchement, je pense être encore jeune pour donner des conseils, en revanche si je peux les aider alors oui un tout petit truc, être bien dans leurs baskets, savoir rester à sa place quand il le faut et saisir les opportunités quand il le faut aussi.
Ha, puis aussi, évitez de débarquer dans une boîte en pensant tout connaître, il n’y a rien de plus odieux que quelqu’un imbu de sa personne.

Si vous deviez convaincre un étudiant de venir à l’EFAP Lyon, que diriez-vous ?
Déjà je ne chercherais pas à le convaincre, mais je lui dirais simplement, que s’il souhaite faire de la com’, l’EFAP est une bonne voie. Qu’en ce qui me concerne, j’ai appris et je me suis amusé et que si l’école vous vous barbe, l’EFAP est un bon compromis pour ne pas s’ennuyer.

Si vous deviez vous décrire de façon originale, que diriez-vous ?
Je ne sais pas… spontané, un peu gaffeur et sympa (enfin je l’espère), ce n’est pas très original mais c’est déjà ça de gagné !

Vous avez sûrement un talent caché, très bien caché même, qu’est-ce que c’est ?!
La tarte Tatin & la mousse au chocolat !
Propos recueillis par Anaïs Beurois, EFAP 2 Paris
EFAP, l’école des métiers de la communication

Promotion des Ventes

Dernière étude de cas de l'année pour les EFAP 3 Lyon

Clotilde JOURNÉ - Cadillac & Corvette

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle