S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Pauline et l’agence Hémisphère Sud

Pauline et l’agence Hémisphère Sud

Rencontre avec Pauline Calvano, une étudiante de 2ème année, qui effectue son stage au sein de l'agence de relations presse Hémisphère Sud. L'occasion de mettre en avant l'esprit de famille développé à l'École, puisque la Directrice de l'agence et deux de ses collaboratrices sont issues de l'EFAP.

Qu’est-ce qui t’as amené à rejoindre l’EFAP Bordeaux ?

Avant l’EFAP, j’ai obtenu un bac ES au lycée bordelais Magendie. J’hésitais alors entre le journalisme et la communication.

L’EFAP m’a semblé être une bonne école pour allier ces deux domaines. D’ailleurs, aujourd’hui je suis très intéressée par les relations presse, un domaine de la communication où il faut allier une bonne connaissance des médias et des qualités rédactionnelles et relationnelles. Un bon compromis entre journalisme et communication !

L’an dernier j’ai effectué un stage pour le compte de la rédaction du magazine Objectif News à Toulouse et cette année je fais mon stage dans une agence de relations publiques et relations presse.

Est-ce que l’École t’a aidé à trouver ce stage ?

Je souhaitais à la base effectuer mon stage dans une agence de relations presse parisienne. Mais Marie Mahon, Responsable des stages, m’a convaincu d’envoyer ma candidature à Hémisphère Sud, une agence de relations publiques et relations presse très renommée dans la région. J’ai tenté ma chance et j’ai été prise !

Justement, peux-tu nous présenter plus en détail l’agence Hémisphère Sud ? Quelles sont ses domaines d’expertise ?

L’agence Hémisphère Sud est située à Ambarès, près de Bordeaux, mais il existe aussi un bureau à Paris. C’est une agence spécialisée dans le domaine de l’art de vivre puisqu’elle a de nombreux clients dans le vin, le tourisme et le développement durable, des thèmes qui m’intéressent énormément. Ce stage me permet donc aussi de parfaire mes connaissances dans le domaine du vin, un atout pour une future carrière dans la région bordelaise.

La Directrice de l’agence est Corinne Hennequin, une grande professionnelle diplômée de l’EFAP Paris et Présidente du Club des Diplômés de l’EFAP Bordeaux. Tout comme d’ailleurs Maïtena Idiart et Laurie Leung, les deux attachés de presse du bureau de Bordeaux qui sont diplômées de l’EFAP Bordeaux.

Comment s’est passé ton intégration dans l’agence ? Sur quels types de missions travailles-tu ?

Je suis en quelque sorte l’assistante des attachées de presse. Je travaille en binôme avec elles sur de nombreux clients dans le vin, le tourisme ou le développement durable. Je suis donc amenée à m’intéresser à une large palette de domaines de compétences.

Chaque jour je récupère les articles parus sur nos clients et les classent dans les différents press-book. J’effectue également beaucoup de relances téléphoniques pour inviter les journalistes à des événements ou leur proposer des sujets pour leurs articles. J’ai aussi eu l’occasion de rédiger des communiqués de presse et de les envoyer aux journalistes.

Est-ce que ce stage correspond à l’idée que tu t’en faisais avant de commencer ? Qu’est-ce qui te plaît le plus ?

J’aime particulièrement le côté rédactionnel de ce stage lorsque je fais des communiqués de presse. Il faut trouver sous quel angle présenter l’information, essayer d’être le plus attractif possible… Il faut pouvoir s’intéresser à toute sorte de sujet pour arriver à « vendre » l’information aux journalistes.

Une anecdote marquante de ce stage fut lorsque j’ai appelé un fichier de plus de 300 journalistes pour les inviter à une dégustation de vin à Paris. Alors que j’avais réuni 25 journalistes pour le jour J, le restaurant qui accueillait notre événement a dû fermer ses portes une semaine et ne pouvait plus assurer la soirée. Il a alors fallu rappeler tous les participants pour les informer d’un changement de lieu de dernière minute. J’ai tiré des conclusions de cet incident : les attachés de presse doivent être réactifs et doivent pouvoir s’adapter à n’importe quelle situation.

L’École dispense beaucoup d’enseignements sur le thème des relations presse. As-tu eu l’impression de pouvoir vraiment mettre en application ce que l’on étudie durant les cours ?

Oui, totalement. Ces cours m’ont été très utiles pour la rédaction de communiqués notamment. De plus, mon stage de l’an dernier m’avait permis de comprendre et d’analyser la façon de travailler des journalistes. Un enseignement important pour cette mission.

Dans quel domaine aimerais-tu effectuer ton stage de troisième année ?

Après avoir effectué ces deux stages très intéressants et enrichissants dans le journalisme et les relations presse, mon coeur balance toujours entre ces deux domaines. Mais je ne suis pas fermée à d’autres secteurs de la communication comme les relations publiques ou l’événementiel. Après avoir eu une expérience en agence cette année, je tenterais peut-être un stage en relations publiques et relations presse dans une entreprise.

De plus, j’ai saisi l’opportunité de partir avec Erasmus puisque je devrais normalement passer mon deuxième semestre de ma troisième année d’EFAP à l’université Plantijn à Anvers en Belgique. Je souhaite absolument améliorer mon Anglais car c’est, à mon avis, un atout essentiel pour une future carrière dans la communication.

Maxime DUFOUR - EFAP 2
Correspondant région EFAP Bordeaux

Publié le 29/05/2012

PRIX EVILLEMENTIEL 2012

EVILLEMENTIEL

École de communication EFAP - PRIX EVILLEMENTIEL 2012

Un partenariat gagnant

École de communication EFAP - Un partenariat gagnant

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle