S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Olivier OSSARD

Olivier OSSARD

Rencontre avec Olivier Ossard, publicitaire, actuellement Co-Président de Publicis Activ.

« La pub, c’est comme la drague : on met en avant ses atouts »Rencontre avec Olivier Ossard, publicitaire, actuellement Co-Président de Publicis Activ

Passionné, il aurait voulu être sportif de haut niveau, aime lire des livres d’histoire en hommage à ses études supérieures qu’il n’a jamais finies. L’homme rencontré s’informe à travers l’Equipe, Libération, l’Express, le Point ou encore le Nouvel Observateur et aime les gens qui savent être à l’écoute. Son communicant préféré : la marque. « On est tout particulièrement heureux d’accueillir Monsieur Olivier Ossard, cette personnalité du monde publicitaire qui j’en suis sûre vous plaira ». Sur ces quelques mots de Guillaume Petit, Directeur de l’EFAP Bordeaux, nous découvrons cet homme plein d’humour et doté d’une répartie hors du commun, qui en seulement deux heures va bousculer bien des préjugés sur le monde de la publicité.

image

« Je n’aime pas parler de mon passé, je préfère aller de l’avant. »
Pas vraiment bavard sur son parcours, Olivier Ossard est un fonceur qui à moins de trente ans se présente au culot devant Jacques Seguela. Le génie de la publicité propose de le prendre dans son équipe sans le payer. Olivier Ossard quitte la salle, hors de question de travailler bénévolement, et alors qu’il n’a fait que dix mètres Jacques Seguela le rattrape et l’engage. Il devient alors rédacteur publicitaire junior et à la chance de participer, pour sa première expérience au fameux film « J’aime, j’aime, j’aime » chanté par Julien Clerc pour Citroën. « Seulement quand on entre dans une agence comme junior on le reste toujours, dit-il Alors j’ai décidé de partir. », explique Olivier Ossard, qui entre à ce moment là dans l’agence Mafia à Paris en qualité de concepteur rédacteur. Pendant les années passées dans cette agence, il va travailler sur de gros budgets Il va notamment crée le fameux « Chouchou pour les 3 suisses, et des campagnes pour Yves Saint Laurent et ses parfum « Opium » et « Paris »
Après avoir travaillé chez l’agence Américaine Lintas, ou il travaille pour les barres Chocolatées « Lion, pour rugir de plaisir », il prends ensuite la direction de création de l’agence Taxi Jaune.

Comment cet homme est il arrivé à Bordeaux ?
Olivier Ossard, originaire de Dordogne avait une maison secondaire au Pyla et à 50 ans, ne voulait plus vivre dans la capitale. Il a alors repris l’agence « D10 » à Bordeaux appartenant au groupe Havas qui à l’époque marchait très mal. Il a redynamisé, avec ses associés, l’agence en remportant de nombreux budgets parmi lesquels celui des chaînes « Ciné Cinéma », des magasins Kiloutou, ou Connexion. Au bout de quelques temps, voulant être indépendant dans son travail, il rachète avec ses deux associés, dont Chantal Carrére Cuny, Présidente de l’agence de RP passerelles 80% des parts d’Havas et monte ainsi « Ossard l’agence ». Mais il leur fallait un nom fort car « dans le monde de la publicité les entreprises accordent très difficilement leur confiance aux agences dont le nom n’a aucune ou peu réputation ». Olivier Ossard c’est alors mis en relation avec Publicis. Aujourd’hui Olivier Ossard est Co Président de Publicis Activ (couverture de l’agence Publicis dans le grand ouest, 5 agences à Nantes, Rennes Brest Bordeaux et Paris). Publicis Activ gère entre autre des clients tels que Renault, le pâté Henaff, Conforexpo, TBC (Tram et Bus de la Cub), Les mutuelles Ociane, la communication du groupe Amaury (le Tour de France cycliste, Open de France de Golf, le Rallye Paris Dakar), les vignobles Ourthe, Spine Next, Easy Cash, ESC Pau, le Centre Commercial Mériadek etc … Leur dernier budget remporté ? La campagne des légumes D’Aucy.

image

Qu’apprend on aux côtés de Séguéla ?« Les publicitaires ont de gros complexes, ils font des marques que tout le monde connaît mais eux jamais personne ne les connaît, or Seguela est le seul à avoir réussi à être célèbre ». Ces années passées aux côtés du grand Jacques Seguela ont bien évidemment laissé des traces tant sur le plan professionnel que personnel.
L’homme qui a inventé « La force tranquille » pour la campagne de François Mitterrand, « m’a appris l’honnêteté et le respect de l’idée, c’est un homme qui a une vraie faculté à aimer », confie son ancien élève.

« Je ne crois plus à la pub mais à la communication sous toutes les formes. »
Quel avenir pour la publicité ? Les mécanismes publicitaires ont évolué. «Pendant les années 50, à la sortie de la guerre, les gens croyaient à tout par rêve, les années 80 sont l’époque de la sur- consommation et maintenant nous vivons dans la génération de l’éthique. La publicité a une connotation vulgaire aux yeux des gens, c’est pourquoi je pense que la communication sous toutes ces autres formes (presse, flyers, évènementiel, …) a d’avantage d’avenir », explique Olivier Ossard. Un élève demande alors si cette situation n’est pas due au fait que le public a le sentiment d’être berné par la publicité. Il s’exclame « Non, la pub ne fait pas vendre de mauvais produits. La publicité ne ment pas, elle exagère. La pub, c’est comme la drague on met en avant ses atouts ».

Et nous dans tout ça ?« Ceux qui réussiront sont ceux qui ouvriront les yeux, ceux qui survivront sont ceux qui auront des idées. Or ce qui fabrique l’idée, c’est l’état d’esprit, il faut s’intéresser à tout. Dans le même ordre, vous êtes votre propre média, méfiez vous de l’image que vous pouvez donner ». Avoir des combats, des idéaux est tout aussi primordial. Il faut savoir contrer, ne pas avoir peur d’aller dans le sens inverse des autres personnes. Et, il ajoute « je ne crois pas au respect dû à l’âge, n’ayez pas peur de dire le fond de votre pensée ».

Solène Chazal, EFAP 2 Bordeaux

Info + : Visitez le site Internet de la célèbre agence Publicis : www.publicis.fr
EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 31/10/2007

L’EFAP sur MySpace !

Lauranne CHAVEL, Agence Verte !

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle