S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Nathalie PRADINES, Agence Bonne Réponse

Nathalie PRADINES, Agence Bonne Réponse

Interview de Nathalie Pradines, directrice de l’ agence Bonne Réponse et intervenante en cours de Relations Presse à l’EFAP Lyon

Entretien avec de Nathalie Pradines, directrice de l’ agence Bonne Réponse et intervenante en cours de Relations Presse à l’EFAP LyonNoémie Lauret : Pouvez-vous nous rappeler en quelle année vous avez été diplômée de l’EFAP et quelles ont été vos expériences professionnelles depuis lors ?Nathalie Pradines : J’ai obtenu mon diplôme en 1987. J’ai ensuite participé à la création et au développement d’une société de conseil en design industriel (créée par un ancien efapien) de 1986 (stage en dernière année) à 1989. Par la suite, j’ai travaillé en tant que commerciale chez Sun radio (radio locale) durant 9 mois en 1989/1990.
Puis, création d’une activité en profession libérale et prise en charge du budget de communication externe et interne de Alstom transport (à l’époque installé à Villeurbanne).
Développement progressif de l’activité pour arriver à la création de l’agence en 1994. L’agence s’appelait à l’époque N&N’s (comme Nathalie et Nathalie puisque nous étions deux associées efapiennes / Nathalie Bourcier, même promo que moi.)
Nathalie Bourcier a quitté la métropole en 1997 pour vivre à la Réunion en 1997. Depuis je dirige seule l’agence.

image

N.L. : Pouvez-vous nous présenter quelle est votre activité actuelle et l’entreprise dans laquelle vous travaillez ?N.P. : J’ai fondé en 1994 l’agence Bonne Réponse, installée dans le 5è arrondissement de Lyon. Ses activités tournent autour des relations avec la presse, relations publiques, édition et création graphique, communication globale.L’agence compte 9 personnes salariées. J’anime donc le travail et les développements de l’agence sur ses secteurs d’activité : la construction et l’équipement de la maison, le développement durable, la communication publique, le tourisme, l’enseignement…

N.L. : A l’époque, qu’est-ce qui vous avait motivé à entrer à l’EFAP ?N.P. : La rencontre d’éfapiens, que je voyais travailler sur des études de cas jusqu’à des heures pas possible de la nuit, autour de plats de pâtes et de pizza ! L’univers me semblait génial sur le plan créatif et dynamique (j’étais à l’époque en licence de psychologie industrielle et m’endormais un peu).

N.L. : Vous êtes aujourd’hui intervenante pour les élèves de l’école. Qu’est-ce que cela fait d’enseigner aux autres ce que vous avez appris vous-même à l’époque ?N.P : Cela implique d’être passionnée par son métier ! D’avoir toujours envie d’en parler, de transmettre, de partager…
J’adore ce métier et j’aime beaucoup l’enseignement.. même si ce n’est pas facile tous les jours. Nous sommes avant tout des professionnels praticiens et non des enseignants. Je pense que nous sommes là pour partager l’expérience, donner les clés, pour que chacun puisse s’approprier le métier en respectant les fondements essentiels. De mon point de vue, cela exige une vraie implication des étudiants, une réflexion.
La communication n’est pas une affaire de recettes de cuisine , c’est de l’ordre des sciences humaines. Il ne s’agit donc pas uniquement de reproduire, mais de s’approprier les exercices. C’est ce message que j’essaye de faire passer.

N.L. : Quels souvenirs gardez-vous de l’EFAP ?N.P. : D’excellents souvenirs ! Des soirées de travail complètement folles, de rencontres humaines via les stages que je n’aurais jamais pu faire sans ce biais là, de camarades ou amis qui le sont restés, de profs très sympas et accessibles, un apprentissage passionnant…

N.L. : Un conseil pour les futurs Efapiens ?N.P. : J’ai envie de leur en donner pleins ! Le travail. La passion. L’envie…
S’il ne devait y en avoir qu’un : profiter de l’énorme opportunité qu’offre l’EFAP d’intégrer les réseaux professionnels par le biais des stages. Ces métiers sont faits de pratiques et de rencontres humaines, de leçon à prendre des praticiens…

Soirée de GALA pour l’EFAP Bordeaux

Ariel Wizman : l’interview

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle