S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Mathilde au coeur du numérique

Mathilde au coeur du numérique

Ayant développé très tôt un goût pour la communication, Mathilde Carayon multiplie les expériences professionnelles dans ce milieu. Son stage de deuxième année au sein d’AEC conjugue créativité et numérique, deux domaines qu’affectionne cette étudiante.

Quelles sont les raisons qui t’ont incité à faire de la communication après le Baccalauréat ?
J’ai toujours été passionnée par le domaine de la communication, bien qu’initialement je m’intéressais surtout à la communication visuelle. J’ai une attirance pour les métiers créatifs, et j’ai commencé à les découvrir dès le collège avec un stage dans une agence de graphisme. J’ai adoré mais le fait de manquer un jour d‘inspiration me fait peur, c’est pourquoi j’ai préféré faire une formation de communication plus générale, offrant également un plus large panel de débouchés.


Quel a été ton parcours professionnel jusqu’à aujourd’hui ?
Avant d’entrer à l’EFAP Bordeaux, en 2011, j’avais déjà fait deux stages dans la communication : l’un dans l’agence de création visuelle ARTON, et l’autre au service de médiation culturelle du théâtre Le Carré-Les Colonnes. L’an dernier pour mon premier stage à l’EFAP Bordeaus, j’étais à la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), au Service de Communication interne pendant 2 mois. C’était une expérience très enrichissante car ils m’ont fait confiance et m’ont confié des missions où j’étais assez autonome. J’ai notamment participé à l’élaboration de la cérémonie de remise de médailles récompensant l’ancienneté dans le service public, et à la création de plusieurs plaquettes destinées aux nouveaux salariés. J’animais également la plateforme Intranet.


Présente-nous en quelques mots AEC, la structure dans laquelle tu évolues actuellement.
Pour stage de deuxième année, je suis chez AEC (Aquitaine Europe Communication) qui est l’agence aquitaine du numérique. J’ai trouvé cette offre grâce à mon ancienne responsable de stage de la CUB qui m’a fait découvrir cette structure et qui m’a aidé pour ma candidature. Quant à l’agence, elle a comme mission la veille opérationnelle dans le but de repérer les tendances numériques de demain, permettant aux acteurs régionaux d’anticiper les évolutions. AEC aide à l’émergence de projets numériques innovants, et à l’organisation d’événements avec des partenaires. Elle a récemment été missionnée pour configurer le fonctionnement et le programme d’animation de la future Cité Numérique de Bègles.



Quelles sont les missions qui te sont confiées ?
Je suis en charge de plusieurs missions. La première, étant la plus importante actuellement, est l’organisation d’un événement professionnel à Pau en octobre : Les Rencontres Nationales du e-tourisme institutionnel. Je suis en charge des relations presse de cette manifestation qui fête ses 10 ans. J’ai également pour mission de trouver des idées d’animations à l’occasion de l’anniversaire, d’établir des partenariats, ainsi que de gérer une partie de l’organisation logistique. Mes autres missions sont essentiellement rédactionnelles, il s’agit de rédiger plusieurs plaquettes sur l’activité d’AEC ou bien des contenus pour leur site et celui de la Cité Numérique de Bègles.

J’ai choisi de faire mon stage dans cette entreprise par intérêt pour l’Aquitaine, mais surtout pour découvrir le milieu du numérique, car il est en pleine expansion dans la région. AEC y joue essentiellement un rôle de conseil et d’accompagnement, ce qui me permet d’avoir une vue assez large sur tous les acteurs et les projets du moment. De plus, je voulais un stage avec des missions variées et comprenant une certaine marge de manœuvre, pour apporter mon avis et ma touche personnelle, ce qui est exactement dans l’esprit de l’agence.


D’après toi, quel est le point fort de la formation à l’EFAP Bordeaux ?
Selon moi, il s’agit des intervenants et des professeurs, car ils dépassent le cadre théorique pour nous apporter leur expérience personnelle, ce qui est souvent très utile pendant les stages ! De plus, leur regard éclairé sur le marché de la communication local nous permet de rester en contact avec le milieu professionnel pendant les cours.


Marine Mercier – EFAP 4
Correspondante Région EFAP Bordeaux


EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 05/04/2014

Trois Efapiennes à l’APACOM

APACOM

École de communication EFAP - Trois Efapiennes à l’APACOM

Marion chez Boucheron

Luxe

École de communication EFAP - Marion chez Boucheron

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle