S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Marine - Gazette du Nord-Pas-de-Calais

Marine - Gazette du Nord-Pas-de-Calais

Rencontre avec Marine (EFAP III), 21 ans, en stage à la Gazette du Nord-Pas-de Calais ...

Rencontre avec Marine (EFAP III), 21 ans, en stage à la Gazette du Nord-Pas-de Calais ...Flore : Bonjour, Marine, tu es arrivée en septembre dernier à l’EFAP, directement en 3e année, peux-tu nous expliquer ton parcours depuis le bac ?
Marine :
Après le lycée, j’ai fait une licence en Culture et Communication à la fac de Nancy. Je me suis ensuite dirigée vers l’EFAP pour son aspect beaucoup moins théorique que la fac, ainsi que pour les nombreux stages qu’elle propose et ses intervenants renommés. En effet, je suis persuadée qu’en sortant d’ici les efapiens connaissent déjà le monde du travail, ce qui rassure les entreprises qui souhaitent embaucher.

Flore : Qu’est-ce qui t’intéresse dans la communication ?
Marine :
En fait, c’est la communication autour de la culture (cinéma, musique) qui me plait vraiment.

Flore : Justement en parlant de stage, en avais déjà tu fait avant l’EFAP ?
Marine :
Oui, j’avais déjà effectué un stage dans une structure évènementielle de Epernay : « Le millesium». Je travaillais dans le service communication et commercial et mes principales missions concernaient les relations presse et l’organisation de salons. C’est cette expérience qui m’a confirmé mon goût pour la communication et, pour cette raison, j’ai choisi l’EFAP pour terminer mes études.

Flore : Y avait-il un métier de la com’ qui t’attirait particulièrement en commençant l’année ?
Marine :
Oui, je souhaitais devenir attachée de presse ou chargée de com’ dans le milieu culturel. Mon deuxième choix allait plus vers l’évènementiel. J’ai donc choisi mon premier stage en fonction. Toutefois, grâce aux cours que l’on nous a enseigné cette année, j’ai découvert bien des métiers dans le monde de la COM’ et je suis maintenant beaucoup plus ouverte concernant mes stages à venir. Aujourd’hui par exemple, le journalisme et les relations publiques m’intéressent beaucoup …

Flore : Quel était ton premier stage de l’année ?
Marine :
J’ai travaillé trois mois pour le salon de la BD et des Arts Graphiques de Roubaix. C’est Laurent Noel, le responsable des stages de l’école, qui m’a mis sur cette piste et je ne regrette absolument pas d’avoir intégré cette structure. Ça m’a beaucoup plu car on faisait un peu de tout (relations presse, relations publiques, logistique…) et ça ma permis de définir précisément ce que je voulais et ce que je ne veux plus à l’avenir.

Flore : Aujourd’hui, tu es en stage à la « Gazette du Nord-Pas-de-Calais », peux-tu nous en parler ?
Marine :
Je travaille depuis avril dernier en tant que journaliste dans les pages « Culture » du journal. N’ayant pas fait énormément de stages dans ma scolarité, je voulais explorer plusieurs domaines de la communication pour savoir ce qui me plaisait le plus. J’ai donc postulé chez eux car j’étais de plus en plus tentée par le journalisme. De plus, un ami qui travaillait là-bas en tant que pigiste m’a vivement conseillé cette structure.

image

Flore : Peux-tu nous expliquer en deux mots les caractéristiques de ce journal ?
Marine :
La Gazette est un journal hebdomadaire ciblé vers les entreprises de la région. Il sort en 2 éditions : dans le Nord et dans le Pas-de-Calais.

Flore : Quel est ton quotidien en stage ?
Marine :
Je rédige des brèves pour l’agenda culturel, mais aussi des articles sur les festivals, les sorties à faire sur la métropole… Il m’arrive aussi de réaliser des interviews. Concrètement, mon maitre de stage m’envoie par mail les communiqués de presse ainsi que les contacts et les plaquettes des structures culturelles sur lesquelles il serait intéressant d’écrire un article. Ensuite, deux possibilités se présentent à moi : la rédaction d’après ces documents ou bien, d’après les interviews que j’ai réalisées auparavant.
Parfois, je suis amenée à me rendre à des conférences de presse à Lille, et c’est ce qui me plait le plus. Quand on est sur le terrain c’est beaucoup plus facile d’écrire ensuite ; après avoir rencontré du monde, on se sent forcément beaucoup plus concerné que lorsque l’on se base uniquement sur des dossiers de presse.

Flore : Comme te sens-tu au sein de l’équipe ?
Marine :
Je travaille surtout avec Patrick BEAUMONT, mon maitre de stage avec qui j’ai un bon contact ce qui facilite la productivité.

Flore : Après deux mois de stage à la Gazette du Nord Pas de Calais, quel est ton bilan ?
Marine :
Pour l’instant le bilan est positif puisque j’apprends chaque jour. Je me suis rendue compte qu’il était vraiment plus facile d’écrire quand les sujets nous intéressent. Et même si à l’avenir j’aimerais bien tenter l’expérience du journalisme politique, je reste persuadée que la culture reste mon domaine de prédilection.

Flore : Pour finir, as-tu un conseil à donner aux efapiens ?
Marine :
Oui, pendant la période de recherche de stage, il ne faut pas hésiter à contacter d’abord les entreprises par téléphone avant d’envoyer les lettres de motivation. Cela évite une perte de temps considérable quand celles-ci ne souhaitent pas prendre de stagiaires.

Propos recueillis par Flore Girard.

EFAP, l’école des métiers de la communication.

Publié le 08/06/2009

Thomas - STUDIO 54

Anne Brucy, marraine de la promotion 2009

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle