S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Marine BARBATO, premiers pas dans l’événementiel…

Marine BARBATO, premiers pas dans l’événementiel…

Etudiante en EFAP2 et stagiaire au sein de R3AP

Marine BARBATO, étudiante en EFAP2
stagiaire au sein de R3AP, comité de promotion des produits de Rhône Alpes.
Qu’est-ce qui t’as poussé vers l’événementiel ?
Quand je suis entrée à l’EFAP je voulais travailler dans l’édition. Mais les cours d’événementiel enseignés en 1ère année m’ont vraiment plus et m’ont motivé vers ce domaine.

Quelles sont tes missions au sein de R3AP ?
J’ai commencé par rédiger des fiches pour les fêtes gourmandes, mais très vite je me suis lancée dans ce qui est ma mission principale à ce jour : l’organisation du marché de noël place Carnot à Lyon : l’animation, la gestion du planning et du budget. J’ai de vraies responsabilités, je suis en charge presque intégrale du dossier, même si ma maitre de stage reste derrière pour me guider et vérifier le travail. C’est très valorisant de se sentir intégrée et d’avoir un réel contact avec les gens.

Le marché de noël va se finir et tu es prolongée jusqu’en février : sur quel(s) projet(s) vas-tu travailler ?
Le sponsoring et l’accueil étranger sur le SIHRA (Salon International de la Restauration de l’Hôtellerie et de l’Alimentation), là où se déroulent la coupe du monde de pâtisserie et les « Bocuse d’or ».

Quels sont tes projets pour la suite ?
Je voudrais faire mon deuxième stage dans une agence d’événementiel. Je pense que ça correspond au type de structure que je recherche. Pour l’instant je n’ai pas encore connu l’adrénaline des appels d’offre et l’implication que ça entraine. R3AP est une association, les risques financiers sur l’organisation d’un événement sont moindres ce qui minimise les enjeux.

Où aimerais-tu être à ta sortie de l’EFAP ?
Dans l’idéal j’aimerais travailler chez LSO International, une grosse agence d’événementiel. Travailler dans une telle structure permet de gérer de gros budgets et donc forcément de gros événements. Ça signifie davantage de possibilités créatives et donc plus d’implication.

Si tu devais donner un conseil aux efapiens ?
Je dirais : ne pas trop se poser de questions. Quand on est fait pour la communication on le sait. Il faut être sur-motivé et ne pas craindre certains rythmes de travail.
propos recueillis par Mathilde Barbier, étudiante en EFAP3
EFAP, l’école des métiers de la communication

L’EFAP a contribué à réaliser leurs rêves…

Lauranne GUEBEY en stage à la FNAC

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle