S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Les stages : une évidence !

Les stages : une évidence !

Paf&Co est un réseau dont la vocation est de favoriser les contacts entre professionnels des médias : télévision, radio, presse & internet ...

En partenariat avec Paf & Co,
le n°1 de l’emploi dans les médiasPlusieurs bons stages, c’est une base solide pour la suite ! L’intérêt des stages multiples n’est plus à démontrer : acquérir une expérience professionnelle, se constituer un carnet d’adresses et déboucher sur un éventuel recrutement. Si avant un seul stage permettait de décrocher un emploi, aujourd’hui, il en faut plusieurs. Les jeunes étudiants des écoles de communication l’ont bien compris : effectuer plusieurs bons stages, facilite l’intégration professionnelle. D’où l’accroissement de leur nombre durant leur cursus scolaire, des durées plus longues et des missions plus valorisantes. Ca tombe bien, le secteur des médias est réputé pour être un grand consommateur de stagiaires ! Stage en journalisme, en production… mais on ne peut se lancer sans une bonne dose de passion, de détermination et de rigueur, car ce sont des métiers exigeants, aux conditions de travail précaires.Étudiant en quatrième et dernière année à l’EFAP Paris, Baptiste Lorberito nous livre son expérience en tant que stagiaire au sein de la société ALJ (Alexia Laroche-Joubert productions)
Je sors d’un Bac scientifique. Je suis actuellement en 4eme et dernière année à l’EFAP, école que j’ai intégrée dès l’obtention de mon Bac. J’ai fait un stage à France Inter, en tant qu’assistant de productions, puis à Radio Nova en tant qu’assistant, auteur, journaliste. Ces expériences m’ont vraiment fait aimer ce métier. Actuellement je suis en stage au pôle créatif chez ALJ Productions (Laroche-Joubert Productions). J’ai pour mission, au sein de l’équipe et sous la direction du directeur de production, d’inventer et d’écrire de nouveaux concepts TV. J’apprends à concevoir une émission de TV de A à Z, de son écriture à sa réalisation. Je découvre plus en profondeur le milieu de la TV, mais surtout, cela me permet de faire ce que je veux, c’est à dire devenir auteur. Avoir des responsabilités, être au cœur de l’activité de l’entreprise, apprendre tout en apportant ses connaissances de ses diverses autres expériences, c’est passionnant.
Je suis entrée chez ALJ grâce à une élève de ma classe qui partait et m’a recommandé. Mon entretien s’est très bien passé. Mon profil et mes nombreuses expériences radiophoniques ont été particulièrement appréciés. Mon objectif ? Devenir auteur pour la TV, écrire des sketchs, des émissions et très prochainement, lancer mon journal. Grâce à mes différents stages je me suis constitué un véritable carnet d’adresse. Et comme il n’y a pas d’études dans ma spécialité, les stages sont donc la meilleure façon pour moi d’apprendre.

Le comportement d’un stagiaire tout au long de sa mission peut se révéler essentiel pour la suite. Etre volontaire et disponible, augmente ses chances de trouver un emploi. Un responsable de stage satisfait peut se transformer en parrain et recommander son stagiaire auprès de confrères, comme nous le raconte Ombline Rousseau, rédactrice en chef qui a répondu aux questions de Paf & co.Paf & co : Quels sont tes critères de recrutement ?
Je donne la chance à tout un chacun, même si le CV ne correspond pas précisément à ma recherche initiale. Mais il y a bien sur des conditions… Le stagiaire doit être dynamique, motivé, percutant dans la compréhension du poste et doit me donner l’impression de vouloir abattre des montagnes. Si la volonté y est, le stagiaire a toutes ses chances d’être pris. Si mon choix doit se porter entre plusieurs personnes, je donne toujours la priorité à celle qui a le plus d’expériences dans le domaine, qui a fait les études adéquates ou qui a déjà fait des stages sur le même type de mission.

Paf & co : Quel mode de recrutement privilégies-tu ? La candidature spontanée ou la réponse à une annonce ?
Les deux. Lorsque je reçois des candidatures spontanées, je les garde précieusement et lorsque je recherche un stagiaire, c’est d’abord ces personnes que je contacte, car leur démarche prouve un certain sens de la débrouille. Mais les réponses à une annonce fonctionnent aussi très bien, car nous avons au moins la certitude que les personnes qui y répondent sont disponibles immédiatement…

Paf & co : Les attentes des entreprises sont-ils en adéquation avec celles des étudiants ?
Pas toujours… J’ai très souvent envie de dire aux stagiaires ; « Vous êtes dans le monde du travail ! »… Fini les excuses que l’on invoquait à l’école pour sécher les cours. Le monde du travail demande de la rigueur et de l’implication. Il faut prouver ce que l’on vaut et réussir à se démarquer. Le stage c’est le moment où l’on doit tout prouver. Il ne faut pas compter ses heures, ni l’énergie déployée !
Avec le recul, je pense n’avoir jamais autant travaillé que lorsque j’étais en stage. J’arrivais avant tout le monde, je ne m’arrêtais jamais… Ca a payé… Lorsque ma dernière stagiaire m’a dit qu’elle ne reviendrait plus parce que son petit ami l’avait plaqué après une semaine de relation, je me suis dit que les temps avaient bien changé ! En revanche, je n’oublie jamais ceux qui se sont investis jusqu’au bout…. je les garde toujours en mémoire et je leur trouve un poste dès que l’occasion se présente, ce qui a déjà été le cas des dizaines de fois !

d’autres stages à découvrir
- M6 : Alexis, EFAP 4 Image et Médias
- Canal + : Maxime, EMP 4
- Virgin Radio : Ambinitoa, étudiante en EFAP 4 Entreprise
- RFI : Solène, EFAP 2
- NRJ group : Victoire EFAP 4
EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 20/10/2008

Anne-Sophie Meyer, passionnée par le journalisme

Les rencontres professionnelles

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle