S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Les étudiants sur le pont

Les étudiants sur le pont

Du 24 mai au 2 juin 2013 se déroulait la 8ème édition de Bordeaux Fête le Fleuve, accueillant le départ de la Solitaire du Figaro. Au programme de ces 10 jours de festivités, concerts, expositions et balades sensationnelles sur le fleuve. L'EFAP-ICART Aquitaine participait à la réussite de l'événement.

« Monte sur son bateau, prends le large, laisse-toi porter, vis le fleuve ! »… En citant Ausone, Alain Juppé, Maire de Bordeaux, ouvrait la 8ème édition de Bordeaux Fête le Fleuve. Des propos pour le moins appropriés même si, à ce moment-là, il faisait un temps à ne pas en sortir en mer, encore moins sur la Garonne.

1,5 km de long, 6 000 mètres carrés d’exposition, 200 bateaux, 1,5 millions d’euros de budget, 45 partenaires, 400 personnes mobilisées : tout était réuni pour une fête toujours plus spectaculaire.

Le programme de Bordeaux Fête le Fleuve 2013 était basé sur l’accueil de la célèbre course à la voile La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, et sur des animations variées autour de la thématique Bordeaux invite son Estuaire. L’événement était de taille car, pour la première fois de son histoire, la course prendrait le départ depuis le cœur d’une ville.

A travers des animations ludiques et festives, des concerts, des expositions, des balades sur le fleuve et l’événement phare de cette édition 2013, la Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, la fête a été grandiose. Plus de 400 000 personnes ont été accueillies sur les 10 jours.

Les quais de Bordeaux ont réuni amateurs et passionnés de voile, mais aussi de nombreux artistes et skippers qui ont contribué à animer le port de la Lune : 65 000 personnes ont visité le bateau incontournable de cette édition, le « Cuauhtémoc » (nom du dernier empereur aztèque). Comme le soulignait très justement un élu au moment du départ de la Solitaire : « Ca fait penser aux vieux tableaux qu’il y a au musée et qui montrent le port de la Lune avec plein de voiliers ». A

Pour nous conter l’événement de l’intérieur, deux étudiantes d’EFAP 1ère année, Anaïs Pujo et Anaïs Jacquin, ont répondu à quelques questions.

Quelles sont vos missions dans le cadre de Bordeaux Fête le Fleuve ?

Anaïs Jacquin : Via le Service des stages de l’EFAP Bordeaux, je suis actuellement en mission à France Bleu Gironde. Il s’avère qu’en conférence de rédaction, Bordeaux fête le Fleuve est une information importante. Il faut tenir informés les auditeurs girondins chaque jour de l’actualité de cet évènement. C’est pour cela que je suis là, accompagnant le journaliste dans ses interviews, micro-trottoirs. Je m’instruis et en même temps je profite de ce paysage digne d’un tableau.

Anaïs Pujo : De la même manière que ma camarade, le Service des stages de l’EFAP Bordeaux m’a accompagné dans mes démarches jusqu’à intégrer France 3 Aquitaine. Tout comme la radio, il doit y avoir un suivi permanent de ce type d’évènement.

Quel premier bilan tirez-vous de la manifestation ?

Anaïs Jacquin : Les gens que nous croisons nous le disent tous : la manifestation a gravi un échelon par rapport à l’édition précédente. Malgré le temps parfois capricieux, les animations sont tellement bien organisées que les gens oublient ce petit détail. Tant mieux pour nous, les reportages n’en sont que plus intéressants.

Anaïs Pujo : Il se dégage de Bordeaux Fête le Fleuve une ambiance conviviale ; les gens ont le sourire. Il n’y a pas eu d’anicroches dans nos reportages. Ils sont même heureux et bizarrement, ils n’ont pas peur de passer devant la caméra !

Baptiste Duguine – EFAP 2
Correspondant région EFAP Bordeaux

Publié le 06/06/2013

Fanny et le 7ème art

École de communication EFAP - Fanny et le 7ème art

Chloé Jamme – Stage à l’Union du Tennis Féminin

TENNIS

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle