S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Les deux Lucille au Festival de Cannes

Les deux Lucille au Festival de Cannes

Rencontre avec Lucille Roy, Efapienne, et Lucille Guibert, Icartienne, de retour d’une mission de stage au Festival de Cannes.

La 65ème édition du Festival de Cannes s’est déroulée du 16 au 27 mai 2012, sous la présidence du cinéaste italien Nanni Moretti. Une édition marquée par la victoire de « Amour », le dernier film du Danois Michael Haneke qui remporte à cette occasion sa deuxième Palme d’Or. Au total, ce sont plus de 200 000 touristes et festivaliers qui ont arpenté la Croisette durant la quinzaine, faisant parfois la queue pendant de longues heures afin de pouvoir apercevoir une des nombreuses vedettes présentes monter le célèbre tapis rouge le soir venu.

Pour gérer les équipes des quelques 22 films présentés en compétition, les sociétés de production font appel à des agences d’attachés de presse. Parmi elles, MF Management a accueilli cette année au sein de son équipe une étudiante de l’Icart et une étudiante de l’Efap Bordeaux, grâce à un partenariat mis en place par Marie Mahon, Responsable des stages de l’Efap Bordeaux. Toutes les deux prénommées Lucille, elles ont pu avoir l’opportunité d ‘assister deux attachés de presse chevronnés qui travaillent pour le Festival depuis plus de 25 ans.

Durant la quinzaine, les deux étudiantes, passionnées de cinéma, se sont occupées de trois équipes de films, tous en compétition dans la catégorie « Un certain regard » qui met à l’honneur chaque année des films atypiques. Un travail de tous les instants, la masse de choses à traiter étant très importante : gérer les arrivées à l’aéroport, les réservations d’hôtels, de taxis, bref faire en sorte que le séjour de l’équipe de tournage se passe sans accroc.

L’après-midi, c’est au tour du bal des interviews (environ 10 à 15 par jour) et des shootings photos que doivent gérer nos deux apprenties, ainsi que veiller à ce que les personnes sous leur responsabilité puissent bien être en possession des fameuses invitations aux repas et soirées organisés.

Au final, toutes les deux parlent d’un stage extrêmement formateur : « on n’a vraiment pas eu le temps de gamberger, tout s’enchaîne très vite, c’est impressionnant ! Mais c’est ce qui nous a permis d’engranger énormément d’expérience en peu de temps, et beaucoup plus rapidement que sur un autre type de stage » raconte Lucille l’Efapienne.

Sa camarade de l’Icart ajoute : « au premier abord, cela peut sembler comme un travail extrêmement ingrat, puisqu’on a parfois l’impression d’être véritablement une nounou pour les artistes. Mais ce fut véritablement une expérience incroyable à vivre, sans temps-mort. On nous a confié beaucoup de responsabilités très tôt, et je pense que l’on s’en est bien sorti dans l’ensemble, même pour l’Anglais ! »

Durant le festival, elles ont aussi pu nouer des contacts avec des producteurs et des journalistes pour de futurs stages, et Lucille l’Efapienne a même trouvé son parrain pour son Mémoire de l’an prochain.

Quand on les interroge sur leur impression générale sur le Festival, elles emploient la même expression : « un autre monde ». « Tout est démesuré pendant la quinzaine, les gens qui patientent des heures pour apercevoir les vedettes, le nombre de personnes qui travaillent pour l’organisation, les soirées, les dîners … On a vraiment eu l’impression d’être hors du temps durant ce stage ! ».

En conclusion, les deux étudiantes sont revenues très enthousiastes de ce stage, et conseillent aux futurs étudiants de troisième année de postuler pour l’an prochain, tant l’aventure vaut le coup.

Maxime DUFOUR – EFAP 2
Correspondant région EFAP Bordeaux

Publié le 12/05/2014

L’EFAP Bordeaux sur la Croisette

CANNES 2014

École de communication EFAP - L’EFAP Bordeaux sur la Croisette

Pauline Bourbon et le cinéma

CINEMA

École de communication EFAP - Pauline Bourbon et le cinéma

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle