S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Léo TARIS

Léo TARIS

Interview de Léo Taris, en EFAP Bordeaux 4, en stage à l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM)

Interview de Leo Taris, en EFAP Bordeaux 4, en stage à l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM)

Marc Lamoureux : Comment as-tu trouvé ce stage à l’ENM ? Léo Taris : C’est l’école qui m’a proposé ce stage. En fait, cela vient d’une volonté commune, je voulais travailler pour eux suite à l’étude de cas qu’ils nous avaient proposé et que j’avais présenté, et eux de leur côté avaient adhéré à notre recommandation. Tout le monde était d’accord et cela s’est fait rapidement.

MLX : Pourquoi avoir choisi l’ENM en stage de dernière année ?
LT : Pour une fois qu’une étude de cas se réalise, il faut savoir sauter sur l’occasion ! Ca n’arrive pas à toutes les études de cas, c’est le cas de le dire ! En plus l’univers juridique m’a vraiment plu, je voulais relever ce défi.

MLX : Qu’est ce que tu t’attends à découvrir dans ce stage ?
LT : Tout ! Il y a tout à faire, et c’est ça qui est passionnant. D’habitude, on arrive dans un stage et la première chose qu’on vous dit c’est « tu ne dois pas toucher à ci, ne fait pas ça comme ça… ». Là c’est complétement différent, c’est moi qui vais leur dire « il ne faut pas faire ci, il faut plutôt faire comme ça ». Je n’ai aucune contrainte pour le moment, et ça me plaît. Avant j’étais un exécutant en stage, là je prend une autre dimension. Je vais faire du graphisme, de l’édition, animer le site Internet… Je vous dis, il y a tout à faire !

imageMLX : Est ce que tu mets en application dans la réalité professionnelle ce que tu as appris à l’EFAP ?
LT : C’est surtout les études de cas et les stages dont je me sers aujourd’hui. Les cours de l’école datent un peu, et je n’ai pas franchement une bonne mémoire. Mais globalement, j’ai été bien formé, l’EFAP donne une vraie bonne formation, diplomante et reconnue.

MLX : A quoi ressembleras tu dans cinq ans ?
LT : Je n’en ai aucune idée. Peut être que je serai en France, peut être à l’étranger, je ne sais pas. En tout cas je ne me fermerai aucune porte. Je suis ouvert à tous les domaines de la communication. Pourquoi pas faire de l’événementiel, de la communication interne, des relations presse… Je ne me cantonne pas à un métier en particulier ni à une région précise.

MLX : Pourquoi avoir décidé de faire l’EFAP ?
LT : J’ai beaucoup erré sur les bancs des facultés (médecine et socio), et je ne trouvais pas vraiment ma voie. J’ai entendu dire qu’une école de com se créait à Bordeaux, et j’ai passé les examens d’entrée. La suite vous la devinez…

MLX : Quel aura été ton meilleur souvenir à l’EFAP depuis que tu uses tes semelles (où plutôt tes rollers) dans les couloirs de l’école ?
LT : Franchement, il y a plein de choses que je garderai. Pour ne citer qu’une chose je dirai quand même la préparation du week end d’intégration de l’année dernière (car je fais parti du BDE). On était parti en Espagne pour faire les courses et on s’est vraiment marré. Je me souviens (un peu) d’une soirée qu’on avait fait pour préparer ce week end d’intégration, c’était grandiose ! Un autre bon souvenir que j’éspère garder longtemps c’est ma copine. Mais de toute façon cela ne vous… regarde pas.

MLX : Quels conseils donnerais tu aux étudiants qui souhaiteraient intégrer l’EFAP ?
LT : Ne pas s’endormir sur ses lauriers. Aussi idiot que cela puisse paraître, il faut se méfier des apparentes facilités. On peut être surpris par les examens, croyez moi ! De plus je dirais qu’il faut persévérer, et toujours rester sur le qui vive. On se laisse trop facilement submerger si on est mal organisé. Etre toujours réactif, en stage comme en cours, c’est le minimum pour être serein. Chaque activité est une occasion supplémentaire d’apprendre, mais il faut se montrer persévérant.

image

Newsletter EFAP Lyon n°1

Matthieu LACOSTE

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle