S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > L’EFAP, Partenaire de la 1ère édition des Victoires de la Presse Wan-IFRA

L’EFAP, Partenaire de la 1ère édition des Victoires de la Presse Wan-IFRA

L’EFAP a remis le Trophée du scoop de l’année au Journal de Saône et Loire ...

Les prix décernés par un jury de neuf spécialistes de la presse, présidé par Jean Miot, ancien dirigeant du groupe Hersant et de l’AFP, sont destinés à récompenser les ” initiatives pertinentes prises par l’ensemble des familles de la presse francophone tant d’un point de vue éditorial, technologique que technique.”

L’EFAP a remis le Trophée du scoop de l’année à Michel Mekki et Nicolas Desroches, Rédacteur en Chef et Journaliste du Journal de Saône et Loire, pour avoir été les premiers à publier le rapport confidentiel de l’Urcam datant de 1998 sur le Médiator.Interview de Michel Mekki, Rédacteur en Chef du Journal de Saône et LoireSans dévoiler vos sources, qu’est-ce qui vous a permis de sortir l’affaire du médiator ?
Le rapport original, source de la publication pour laquelle nous avons eu le trophée du scoop, a été publié en 1998 par l’URCAM de Bourgogne (Union Régionale des Caisses d’Assurance Maladie) et a très vite été enterré. Ce rapport a été constitué après l’alerte de Pharmaciens et médecins conseils qui se sont rendus compte de déviances dans la prescription de ce médicament, pour des pratiques amaigrissantes.

Ce qui nous a amené sur ce sujet sont les témoignages de personnes souffrant de l’usage de ce médicament dans notre département. Nous avons obtenu notamment 2 témoignages en Saône et Loire, celui d’un médecin et l’autre d’une victime, avec l’aide de l’AVI (Association d’aide aux victimes du médiator et de l’Isoméride). Pour en savoir plus, nous avons interrogé Vincent Ravaux, actuel Directeur Général de l’URSSAF de Paris, ancien Directeur de l’Urcam de l’époque, pour qu’il nous explique la genèse de ce rapport.

Qu’est-ce que cela a changé pour vous ou pour le Journal ?
Rien du tout ! Si ce n’est la satisfaction d’avoir bien fait notre travail. Je suis très content que ce scoop ait été découvert par un Journal départemental, dans un département peu connu. Et du fait que ce soit un jeune Journaliste de la rédaction, Nicolas Desroches, très investi dans son métier, qui ait révélé cette information importante : la preuve, le Figaro a repris le scoop de ce petit canard local, un mois plus tard ! C’est une grande fierté !

Avez-vous fait l’objet de beaucoup de sollicitations de la part de vos confrères lorsque cette affaire a pris l’ampleur qu’on lui a connu ?
Nous n’avons eu aucune sollicitation de la part de nos confrères. En fait, le problème est toujours le même : toutes les informations en presse quotidienne régionale restent dans le périmètre de la zone d’édition régionale. Dès lors qu’elles sont reprises en presse nationale, elles prennent cet effet boule de neige médiatique et on oublie très souvent d’où l’information est partie. D’une manière générale, l’ensemble de la presse quotidienne régionale fait souvent office d’agence de presse aux médias nationaux…

Qu’est-ce qui fait, quand on est journaliste, d’avoir le sentiment de détenir un scoop ?
Sur celui-là, nous n’avions pas le sentiment d’en avoir un, mais juste celui de faire notre travail ! Nous avons voulu sous l’angle local, mettre l’accent sur les témoignages des victimes de Saône et Loire. Il était important pour nous de rapporter ce que vivaient ces victimes, nous avons en fait, péché par excès d’humilité ! En presse quotidienne régionale, nous manquons souvent de recul ; ayant en permanence la tête dans le guidon, il est toujours compliqué de remettre les choses en perspective, à chaud. Nous avons pris conscience de l’importance de ce rapport bien après !
Propos recueillis par Reine Roussel

Publié le 06/12/2011

Victoires de la Presse Wan-IFRA

L’EFAP, Partenaire de la 1ère édition des Victoires de la Presse Wan-IFRA

École de communication EFAP - L’EFAP, Partenaire de la 1ère édition des Victoires de la Presse Wan-IFRA

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle