S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Le 62ème Tapis Rouge de Cannes

Le 62ème Tapis Rouge de Cannes

Ouverture du 62è Festival de Cannes... Plus d'une cinquantaine d' EFAPiennes et d' EFAPiens seront, comme tous les ans, en stage sur place...

Le 62ème Tapis Rouge, festival de Cannes 2009

Grâce à notre héritage éfapien, nous connaissons l’importance du festival de Cannes dans le monde de la communication. Journalistes, photographes, responsables communication, attachés de presse et autres… seront en effervescence du 13 au 24 mai 2009. Parmi toutes ces fées de la logistique qui se cachent derrière les strass et autres fourreaux, quelques privilégiés, étudiants de l’EFAP y participeront. En un mot et cela grâce à notre bien aimé aïeul contractuel Georges Huisman, créateur du festival de Cannes en 1939, nous sommes l’élite des stagiaires au sein de cette grande entreprise.

image

Cependant cet événement n’est pas seulement l’occasion de passer deux semaines d’orgies, d’abus et décadences en tout genre… La palme a indéniablement une mission. Celle de récompenser, de souligner des talents et des œuvres en dépit d’un système économique capitaliste qui tend à glorifier la somme d’argent la plus pharamineuse investie dans un film !

Alors le ton est donné cette année.

La voix de Gilles Jacob s’élève au-dessus des « Angélina, comment va la nourrice ? » Le président du festival donne une tout autre mesure, en cohésion avec le comité, cette année le festival soutient et prône la survie d’un cinéma d’auteurs indépendants. En effet, cet amoureux du cinéma s’inquiète. C’est pour cela qu’il part en campagne tel un politicien. En bon chef d’État, il fait des réformes et répond aux questions que l’on se pose : « va-t-il y avoir une standardisation des films à l’affiche ?
Quel est l’avenir des festivals du cinéma ? »

image

À son grand étonnement ce « cinéma des chemins de traverse », ce cinéma complexe à l’image de l’homme que nous regardons avec délectation est a priori « déclaré mort par les légistes de la pensée unique » ! Balivernes ! Nous voulons croire que la poésie a encore le monopole de notre siècle, et « l’objet - film » n’arrivera pas à son hégémonie, car c’est la fin de son ère.

Comme le souligne très bien Gilles Jacob, le problème est que nous ne sentons pas le crépuscule d’une nouvelle ère cinématographique. La quintessence du véritable cinéma n’existe pas encore, et n’existera peut – être jamais. Dans ces circonstances nous nous tournons vers d’autres cultures pour en trouver les prémices. Sans le dénigrer, nous sentons bien que le cinéma occidental est essoufflé, apeuré par ses propres chefs – d’œuvres. Les pairs du cinéma occidental tels que Truffaut… enferment nos cinéastes de la vieille Europe dans un carcan de conformisme. C’est pourquoi l’exotisme culturel des pays « non - occidentalisés » insuffle une grande bouffée de culot qui vient ré-exciter nos sens. Au grand damne des adeptes du lys bleu, celui – ci a laissé l’empreinte de la pensée conventionnelle !

Toutefois, notre ami du cinéma ne s’exprime pas en des termes irrévocables, et accordons – nous le cinéma n’est pas dans une attitude de renoncement mais bien de renouveau ! En effet le cinéma d’auteur n’est pas un « ensemble de données ni une affaire de générations » mais plutôt une « attitude ».

C’est pour cela que le festival de Cannes met à l’honneur cette année le producteur Wouter Barendrecht, lui aussi amoureux du cinéma et décédé en avril 2009. Mais pas seulement… on assistera à un ballet de cinéastes aux influences variées. Pedro Almodovar scénarisera sa présence en dévoilant Los Abrazos Rotos (Étreintes brisées). Tandis que Lou Yé ne sera plus obligé de faire d’entrechats et présentera en toute légalité Nuit d’ivresse printanière.

Avec plus de 16% d’augmentation de films présentés d’ici à l’an dernier, c’est justement l’envie de reconnaissance qui assure l’avenir du cinéma et de ses festivals.

En savoir plus

- Le festival de Cannes 2009.

D’autres articles consacrés au Festival de Cannes & l ‘EFAP

:
- L’ EFAP à Cannes, Festival 2008
- Le Festival de Cannes et l’EFAP, une histoire qui dure…
- Nos étudiants à Cannes
- Cannes, c’est parti !
- Constance Cohen, en stage au Festival
- Eloïse Millet, en stage au Festival
- le palmarès du 59è festival
- Le Festival de Cannes 2006, un cru prometteur !Laura Boucila, EFAP 1

EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 04/05/2009

Nicolas GOUGEON - Press For You

Sébastien - Télé Melody

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle