S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Laure Boyer - Journaliste Freelance

Laure Boyer - Journaliste Freelance

Laure Boyer, diplômée en 2000, travail à son compte en tant que rédactrice en chef pour le magazine Grand Galop et en tant que journaliste freelance pour des magazines jeunesses.

Laure Boyer, diplômée en 2000, travail à son compte en tant que rédactrice en chef pour le magazine Grand Galop et en tant que journaliste freelance pour des magazines jeunesses.

Son parcours avant d’intégrer l’EFAPBAC, anglais, et après ?
Un bac littéraire (allemand, anglais, italien), puis une fac d’anglais sans conviction mais « parce que ça sert toujours ». Ensuite, bien que n’ayant pas encore de projet professionnel très précis, je décide d’intégrer l’EFAP que j’avais connue par une amie.

Les cours à l’EFAPPratiques, pro, éclectiques
Les professeurs sont des pro qui nous font partager leur expérience avec des cours très axés sur la pratique. J’aimais également beaucoup les cours de sociologie et de psychologie.

Les stages à l’EFAP
Grand Bain”, concret, discipline
Les stages ont marqué mon entrée dans la vie active, m’ont permis d’en savoir plus sur mes réelles envies, de cerner les secteurs et fonctions vers lesquels je souhaitais me diriger et de faire voler en éclat certains a priori.

image

Son métier Rédactrice en chef et journaliste freelance
Après avoir été journaliste puis rédactrice en chef adjointe salariée pendant 6 ans aux Editions Larivière pour les magazines Cheval Pratique et Cheval Junior. J’ai décidé de me lancer “à mon compte” en septembre 2009. Je suis aujourd’hui rédactrice en chef d’un magazine jeunesse, Grand Galop, et écris régulièrement pour trois autres titres : Le Journal de Mickey, Gourmande ! et L’@beille. J’ai également collaboré à d’autres magazines de manière plus ponctuelle (Witch Mag, Géo Ado, Gulli Mag, Essonne, etc.). Je travaille la grande majorité du temps chez moi.

Réussir dans la presse magazineCuriosité, réactivité et pugnacité
Le journaliste doit sans cesse être en éveil afin de pouvoir proposer des articles qui peuvent intéresser les magazines et ne pas avoir peur de contacter les rédacteurs en chef pour “se vendre”. Il doit parfois rendre des articles dans des délais courts et sa ponctualité est alors un atout majeur.

image

Pouvez-vous nous décrire une semaine type?
Je n’en ai pas vraiment car il n’y a pas de routine dans mon métier et encore moins en mode freelance. Mon emploi du temps dépend des commandes d’articles que je reçois et celles-ci fluctuent beaucoup selon les semaines et les mois.

Un rêve à réaliser?
Le rêve de devenir journaliste freelance avec la liberté qu’il implique est déjà réalisé, même si j’ai pour ambition de me diversifier encore plus par la suite en réalisant des reportages pour d’autres magazines et en m’associant avec un photographe.

Un conseil aux efapiens ?
Croire en ses rêves et se donner le moyen de les réaliser ! Profiter de l’école et de son réseau pour réaliser des stages diversifiés et enrichissants pour en sortir avec une idée précise de ce que l’on veut faire…et ne pas faire.

Propos recueillis par Lucile DOUCHIN, EFAP 1
EFAP, l’école des métiers de la communication

Jessica Rodrigues - R&B Presse

Sarah - “Organiser une expo photo”

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle