S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Isabelle LARIGNON - Le Dire & Le Goût

Isabelle LARIGNON - Le Dire & Le Goût

Rencontre avec Isabelle, diplômée de l' EFAP COM en 2006, créatrice de l'agence "Le Dire & Le Goût, la maison de la communication gourmande", spécialisée dans la gastronomie.

Rencontre avec Isabelle Larignon, diplômée de l’EFAP COM en 2006, créatrice de l’agence “Le Dire & Le Goût, la maison de la communication gourmande”, spécialisée dans la gastronomie.

Laura : Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre parcours avant d’intégrer l’EFAP ?
Isabelle Larignon :
Avant d’intégrer l’ EFAP Com’ (filière des admissions parallèles à Paris, ndlr), j’avais déjà travaillé 8 ans et une expérience significative en événementiel chez l’annonceur. J’ai travaillé 5 ans à l’APM (Association Progrès du Management) en occupant un poste à “triple casquette” puis j’ai été “chassée” pour assister un directeur de Ressources Humaines ce qui s’avéra ne pas être vraiment ma tasse de thé. Du coup, ce fut l’occasion d’une remise en question et d’une réflexion sur ce que j’avais envie de faire. On me disait bonne communicante et je voulais œuvrer dans l’univers du goût et de l’olfactif. Reprendre mes études me permit d’y accéder.

Laura : Pourquoi avoir choisi la formation de l’ EFAP ?
Isabelle Larignon :
Pour être franche, l’école, ce n’était pas vraiment mon truc. J’avais tout essayé, la fac (licence de Lettres modernes jamais finie), le CNED (en musicologie), pour finalement vite rentrer dans la vie active, la meilleure école selon et pour moi. Donc à presque 30 ans, retrouver les bancs de l’école devait avoir du sens. L’EFAP Com’ avec son cursus en 2 ans et les longues périodes dédiées aux stages me sembla le compromis idéal.

Laura : Vous avez créée “Le Dire et Le Goût” un an après l’obtention de votre diplôme, quel est votre rôle au sein de la société ?
Isabelle Larignon :
Je suis un vrai couteau suisse ! Ma structure étant légère, je suis amenée à toucher à tout. J’assure aussi bien la direction conseil auprès de mes clients et prospects que le collage de stickers au sol avec mon équipe régie ! Tout cela impliquant la coordination de prestataires en tout genre : graphistes, imprimeurs, stylistes et photographes culinaires, chefs cuisiniers… Je suis encore extrêmement impliquée dans l’opérationnel tant pour la rédaction que pour la mise en œuvre d’outils ou d’événements RP. Pour l’instant, cette polyvalence d’implications me plait et c’est ce qui rassure mes clients qui veulent “ma patte”. Transmettre ma vision des choses à de jeunes collaborateurs est également un vrai plaisir. Enfin, je construis l’image et assure le développement de mon agence.

image

Laura : Pouvez-vous nous présenter vos tâches quotidiennes ?
Isabelle Larignon :
Il n’y a pas de journée type mais disons que c’est un doux mélange de suivis de dossiers clients (gestion de leurs relations presse, brief créa, direction artistique et rédaction de supports print) de réponses, sous forme de recommandation de stratégie de moyens, à des sollicitations d’annonceurs qui me prospectent, de veille de tendances sur le secteur de la gastronomie et de l’agroalimentaire mais aussi de réflexions sur des actions qui me permettent de développer mon activité sans avoir à prospecter car je déteste cela. S’inscrire au Grand Prix Stratégies (et surtout gagner le 1er Prix dans ma catégorie !) en est un exemple. Depuis bientôt 3 ans, je n’ai pas eu à décrocher mon téléphone une seule fois pour trouver de nouveaux clients (pourvu que ça dure, je touche du bois !!), je fais donc tout pour que ce soit eux qui viennent à moi, et ça marche ! Je retouche du bois !

Laura : Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer votre société ?
Isabelle Larignon :
Je dirai que la raison moteur a été un fort désir d’indépendance et de créer mon activité en y apposant mon sceau personnel. Le Dire & Le Goût fut comme un nouveau mode d’expression.
Et puis, il y avait une vraie volonté de consacrer mon énergie débordante et mes compétences aux clients seuls et non plus à un employeur, ayant, par 2 fois, été déconvenue de la relation salarié/entreprise.
Enfin, l’autre raison, moins avouable et que je donne aux personnes qui trouve courageux de m’être lancée, est que, rejetant complètement l’entreprise, je n’avais ni l’envie ni le courage d’affronter le monde de la recherche d’emploi. À la fin de mes 2 CDD à Sopexa, (j’y avais été embauchée alors que j’étais encore à l’EFAP), je me suis dit “fini le jeu des entretiens d’embauche !” C’est donc par une certaine lâcheté que j’ai foncé en répondant en solo à un premier appel d’offre que j’ai gagné ! J’ai foncé sans savoir si ma capacité à renverser cette aversion à l’entretien d’embauche en énergie d’entreprendre allait perdurer…

Laura : Votre site internet dévoile une personnalité assez optimiste mais, étant une petite infrastructure sentez-vous les effets de la crise ? Comment réagissez-vous ?
Isabelle Larignon :
Personnellement, je ne ressens pas les effets de la crise, je crois l’expliquer par le fait que Le Dire & Le Goût est une structure trop petite pour en ressentir les secousses. Au contraire, je n’ai jamais été autant sollicitée. Actuellement, mon défi est plutôt de réussir à gérer le virage du développement dans un contexte de crise qui offre peu de vision à moyen - long terme.

image

Laura : Quel conseil donneriez-vous aux étudiants de l’EFAP ?
Isabelle Larignon :
Je rappellerai humblement Saint-Exupéry : “faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve”.
Ainsi, je dirai à ceux qui savent quoi faire, ceux qui sont mus par une passion, de l’exploiter à fond, de bien choisir leurs stages en rapport pour finir par la vivre et par en faire leur quotidien.
A ceux qui ne savent pas quoi faire, je dirai de fouiller dans leurs tréfonds et d’assumer leurs désirs et ambitions, de varier au maximum les stages, la pratique et la multiplication des expériences pouvant faire naître des vocations. Enfin être curieux, avoir le souci du service et la notion de réseau me semblent indispensables.

Contact
Isabelle LARIGNON
Le Dire et le Goût
3, rue François 1er
75008 PARIS
Le Dire & Le GoûtPropos recueillis par Laura Boucila, EFAP 1

EFAP, l’Ecole des métiers de la communication

Publié le 30/04/2009

Sophie - Objectif Aquitaine

Thibaut, Allez les Dogues (Webradio)

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle