S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Hommage à  Rémi Ochlik

Hommage à  Rémi Ochlik

Major Promotion 2005 - ICART PHOTO

Le 22 février, à Baba Amr, le dernier quartier insoumis de Homs, des bombardements syriens et des tirs de rockets sur la population civile ont tué notre ami Rémi Ochlik. La presse unanime, le Président de la République lui ont rendu hommage. Tous ont parlé du prodige, du surdoué de sa génération, de ce photographe de guerre de 28 ans admiré par ses confrères et récompensé par de nombreux prix internationaux.

Pour nous c’était un ami.

Tous ici se souviennent de ce garçon calme, discret, presque timide, le regard un peu lointain et les yeux bleus pleins de rêve ; le contraire d’une tête brûlée. En 2004, alors qu’il était encore étudiant dans notre école, il est parti seul réaliser un reportage sur les émeutes à Haïti (en disant à sa mère qu’il allait aux sports d’hiver pour ne pas l’inquiéter). Les premiers à découvrir son travail à l’école – Christiane Barrier en particulier – se souviennent du choc, de la sidération face à un reportage aussi fort. Il avait 21 ans. Sorti d’icart photo en 2005 major de sa promotion, il fondera avec trois autres photographes, dont deux condisciples de l’école, sa propre agence IP3 Press.

Depuis, il ne cessera de photographier là où s’écrit l’histoire : Au Congo en 2008, en Tunisie en 2011 où son confrère Lucas Mebrouk Dolega sera tué à deux mètres de lui, en Lybie où il réalisera le scoop de la première image de Kadhafi mort, et enfin en Syrie à la demande de Paris-Match.
Lauréat du prix François Chalais, et honoré d’une projection au festival « Visa pour l’image » pour son travail à Haïti, il recevra le grand prix Jean-Louis Calderon du festival « Scoop Grand Lille » pour ses reportages sur le Printemps Arabe, et tout récemment le prestigieux World Press pour une image faite en Lybie.
Comme Jean-Pierre Pedrazzini à Budapest en 1956, comme Gilles Caron au Cambodge en 1970, et comme beaucoup d’autres, Rémi a été tué délibérément pour avoir voulu nous dire où est la tyrannie.

Ce 22 février, dès que le Quai d’Orsay eût confirmé l’information plusieurs anciens élèves qui avaient connu Rémi et d’autres qui ne l’avaient pas connu, sont venus à l’école, sans s’être concertés, simplement pour partager en silence une énorme émotion.
Nous lui rendons hommage en présentant ici son reportage, réalisé en 2004 à Haïti, et que nous conservons dans les archives de l’école comme un trésor.

>Voir la vidéo du témoignage de France 3

Michel Kempf
Directeur Icart Photo

Publié le 24/02/2012

Helen, Qype at London

Rencontre avec Helen Corouge en deuxième année à l'EFAP Paris, filière Agence et Entreprise et partie faire son stage à Londres

École de communication EFAP - Helen, Qype at London École de communication EFAP - Helen, Qype at London

Louise-Marie, canada

Témoignage de Louise-Marie, étudiante à l'EFAP en quatrième année et partie étudier un semestre au Canada.

École de communication EFAP - Louise-Marie, canada École de communication EFAP - Louise-Marie, canada

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle