S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Habib, Un Certain Regard

Habib, Un Certain Regard

De retour du Festival de Cannes où cet étudiant en 3ème année de l'école de communication EFAP a effectué un stage à la section Un Certain Regard, Habib Boultam fait un bilan de son expérience cannoise en répondant à nos questions. Portrait N°6.

A quel service étais-tu ? Et en quoi consistaient tes missions ?

J’ai été missionné à “Un Certain Regard”, une section de la sélection officielle du Festival de Cannes. J’étais rattaché au bureau de Monsieur Alain Miro, Responsable de la salle Debussy et de la billetterie. Mes missions consistaient à quantifier la demande de places afin de pouvoir évaluer comment nous devions orchestrer l’arrivée de tous les invités. Effectivement il y avait 5 catégories différentes de billets, qui permettent d’établir un échelon de priorité. A titre d’exemple les billets “QA” sont ceux qui sont souvent au centre juste derrière le rang du jury, alors que les billets “X” n’ont ni places réservées ni accès aux files prioritaires. Outre la prise de commande, j’assistais Monsieur Miro, notamment lors de ces rendez-vous avec les équipes de production. D’ailleurs, nous travaillions en parallèle avec le service du protocole “Un Certain Regard” pour savoir comment nous allions les recevoir dans la salle Debussy, et donc délibérer de quels billets ils allaient avoir besoin, et où nous allions les placer… Pour mener à bien l’accueil dans la salle, nous avions à notre disposition une équipe de vigiles et d’hôtesses que nous devions briefer avant chaque séance, toujours sur le nombre de places réservées et leurs emplacements.

Qu’est ce qui t’a poussé à faire ce stage court ?

Outre la renommée du Festival de Cannes et l’opportunité exceptionnelle qu’il représente, ce qui m’a poussé à faire ce stage est lié à mon projet professionnel. Idéalement j’aimerais travailler dans la communication événementielle une fois diplômé de l’EFAP Bordeaux. Avec cette expérience, j’ai pu vivre de l’intérieur l’organisation d’un festival d’une aussi grande envergure, ce qui ne peut être que formateur.

Définis ce stage en quelques mots.

Formateur, belles rencontres, savoir être réactif et entreprenant.

Conseillerais-tu à des étudiants de faire ce stage ?

Je conseille à tous les étudiants de l’EFAP de faire ce stage. D’abord parce que nous avons une chance incroyable de pouvoir le faire, mais au-delà de ce que représente le Festival, cette expérience permet de se professionnaliser en 15 jours. C’est à dire qu’en 15 jours j’ai autant appris qu’après 6 mois de stage !

Une petite anecdote ?

En guise d’anecdote, je peux vous proposer ma rencontre avec Ryan Gosling mais c’est trop d’émotions. Sinon il m’est arrivé de gérer pendant quelques minutes l’arrivée de tous les invités à la salle Debussy pour la cérémonie de clôture car mon maître de stage n’était pas encore là. Il a fallu que je reconnaisse l’équipe de production gagnante (et oui j’étais au courant avant tout le monde) afin de la placer juste derrière le jury et à proximité des couloirs pour qu’ils puissent monter sur scène… Seulement je n’avais aucune idée de ce à quoi ces personnes ressemblaient. Je peux donc dire merci à Google Image qui m’a permis de reconnaître Monsieur Mundruczo Kornel, le producteur de White God (film vainqueur de la sélection “Un Certain Regard”).

EFAP, école de communication

Publié le 13/05/2014

Pauline Bourbon et le cinéma

CINEMA

École de communication EFAP - Pauline Bourbon et le cinéma

Une autre facette du Festival de Cannes

Cannes 2014

École de communication EFAP - Une autre facette du Festival de Cannes

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle