S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > L’égalité des chances selon Géraldine

L’égalité des chances selon Géraldine

Géraldine Gillone, partage son temps entre l'école, son stage chez PSA...Et l'organisation d'un événement qui lui tient à coeur: la première journée pour l'égalité des chances des Français d'Outre-Mer.
Elle vous en dit plus.

Géraldine Gillon, étudiante en MBA Communication Evénementielle, partage son temps entre l’école, son stage chez PSA…
Et l’organisation d’un événement qui lui tient à coeur: la première journée pour l’égalité des chances des Français d’Outre-Mer.
Elle vous en dit plus.

La communication et vous : pur hasard ou véritable vocation ?

Après le lycée, j’étais dans le flou, je ne savais pas trop quoi faire. J’ai donc opté pour des études de lettres et communication (spécialité que j’ai découverte au lycée) à la Sorbonne Paris IV afin de rester dans un cursus général tout en bénéficiant d’une spécialisation. J’y ai fait un Deug de Lettres Modernes spécialisé en information-communication puis une Licence de Lettres Modernes et enfin un Master 1 de Lettres spécialisé en langue française.
Mon projet professionnel s’est dessiné au fil du temps : j’ai décidé de revenir sur mon premier penchant : la communication. Après mon Master 1, j’ai effectué un stage de quatre mois dans une agence événementielle spécialisée en musique assurant principalement la promotion de salles et d’artistes peu connus.
Ce fut plutôt un stage d’observation mais au cours duquel j’ai pu tout de même participer à quelques missions en tant qu’assistante attachée de presse. Ce stage m’a permis de comprendre que c’était dans cet univers professionnel que je souhaitais évoluer.

Pouvez-vous rapidement nous rappeler votre parcours à l’EFAP ?

Je suis actuellement à l’EFAP en MBA communication et management d’événements.
Forte d’une importante expérience professionnelle mais manquant de stages dans la communication exclusivement, mon souci était de finaliser et de compléter mes études grâce à une formation professionnalisante. J’ai ainsi ressenti le besoin d’apporter une dimension plus pratique à mon parcours.
Après un mois de remise à niveau avec les séminaires de début d’année, je suis à présent en stage de huit mois chez PSA Peugeot-Citroën en tant que chef de projet événementiel. J’ai pour mission d’organiser des événements pour la marque tels que les conventions, les incentives mais aussi de participer aux appels d’offres (brainstormings…), de suivre les budgets ou encore de négocier avec les prestataires.

Vous organisez un gros événement en parallèle de ce stage: la première journée pour l’égalité des chances des Français d’Outre-Mer.
Pouvez-vous nous en dire plus sur cette journée, sur votre rôle?

Samedi 8 janvier 2011 de 9h00 à 18h00 a lieu pour la première fois la journée pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, à Paris à l’Espace MAS (Maison des Associations de solidarité) Paris 13ème. Cet événement, libre, gratuit et de grande ampleur organisé par le GEDFOM (le Groupement d’Entreprises des Français d’Outre-Mer) sous le haut patronage de M. Patrick KARAM (Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-Mer) a pour vocation d’informer, d’aider les Ultramarins dans leurs démarches professionnelles.
C’est un forum d’échange pour l’emploi et la formation, aide à l’embauche (les visiteurs doivent se munir de leur CV). Un forum emploi ouvert à tous les Ultramarins, le rendez-vous professionnel de début d’année 2011 à ne pas manquer.
La Jecfom est un forum pour l’emploi axé sur le recrutement des Ultramarins, la formation, l’éducation et la création d’entreprise. Faire découvrir aux visiteurs sous forme d’ateliers les points stratégiques, les méthodes pour atteindre leurs objectifs comme par exemple la mise en relation avec des professionnels pour la recherche d’emploi, d’une formation et l’aide à la création d’entreprise est également l’une des missions de cette édition.

Je suis chargée des relations presse de la Jecfom. Je gère le plan média de l’événement, les contacts avec les journalistes notamment par le biais de la rédaction du communiqué de presse ainsi que la confection de tous les supports de communication (spot radio, site internet, Facebook, Twitter…) Ceci dit, je ne suis pas seule. Je dois être capable de hiérarchiser les informations afin de bien communiquer sur l’événement et surtout entretenir des relations suivies avec mon réseau.

image

Après votre MBA, dans quel domaine souhaitez-vous travailler ? Avez-vous d’autres projets?

Je fourmille de projets, j’aimerais explorer d’autres aspects de la communication, pourquoi pas être chargée de communication au sein d’une entreprise ou d’une collectivité territoriale dans les DOM ou en métropole puis évoluer vers un poste de directrice de communication, ou bien même créer ma propre boîte de communication événementielle. Je pense aussi partir en VIE (Volontariat International en Entreprise ndlr) après mon MBA, ce qui serait un tremplin pour ma carrière professionnelle. A vrai dire, il y a beaucoup de possibilités : travailler dans la communication est un moyen de faire beaucoup de rencontres, et c’est ce qui me plaît.

Quels souvenirs garderez-vous de vos années à l’EFAP ?

Une ambiance plutôt bonne au sein de la promotion avec le souvenir de cours opérationnels qui m’ont aidée dans la pratique de mes stages. Puis la réalisation d’études de cas en groupe qui nous ont plongés dans de réelles conditions de travail.

Le mot de la fin ?

Je dirais : toujours garder la motivation, être créatif, les mots-clés étant l’organisation, la rigueur et le perfectionnisme.
Enfin croire en soi est essentiel pour mener à bien ses projets !

Article sur la Journée pour l’égalité des chances des Francais d’Outre-MerPropos recueillis par Marine Deperne-EFAP III

EFAP, l’école des métiers de la communication

L’EFAP Lyon fête ses 40 ans

Deux Efapiennes à Dublin

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle