S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > GALA EFAP-ICART 2008

GALA EFAP-ICART 2008

Entretien avec Mickaël Pouhaër (EFAP 3) organisateur de la 4e édition de la nuit de la Com’

Membre du BDE EFAP-ICART, Mickaël Pouhaër (EFAP 3 ) est en charge de l’organisation de la 4e édition de la nuit de la Com’. Petite nouveauté pour cette année 2008, c’est le 1e gala commun entre l’EFAP et l’ICART. L’occasion, selon Mickaël, « de se rapprocher et de partager le sens de la fête que nous avons d’une école à l’autre » !

Constance Goigoux : Comment se déroule l’organisation du gala ?
Mickaël Pouhaër :
Dès les vacances d’été, on commence à prospecter les lieux, les traiteurs. On fait des appels d’offres en recherchant le meilleur rapport qualité-prix. Ne voulant pas dépasser le tarif de 50 € par personne pour le repas et la soirée, on sélectionne ensuite parmi les différentes possibilités la plus intéressante. Cette année, l’apéritif et le dîner se déroulent au Café Maritime, la soirée se poursuit au Blush. Trouver le lieu est le plus gros du travail, ensuite il faut prévoir les petits détails de la soirée, comme le déroulement, le plan de table, le président d’honneur.

C.G. : A ce sujet, peux-tu nous parler du président d’honneur ?
M.P.
: Cette année, nous avons choisi Charles-Marie Boret, directeur de la communication de la ville de Bordeaux, et récemment élu président de l’APACOM (association des
professionnels aquitains de la communication). Ayant effectué un stage au service presse de la Mairie de Bordeaux, je lui ai proposé l’invitation et il a accepté.

image

C.G. : Comment définissez-vous le thème de la soirée, une particularité pour cette 4e édition?
M.P.
: Non, c’est toujours le lieu qui imprime la marque du gala. Pour ce qui est du thème, on en discute avec les membres du BDE, chacun fait part de ses idées. Cette année, notre choix s’est porté sur « Ombre et lumière », mais le thème est quelque chose d’accessoire qui ne détermine rien, c’est juste pour donner un ton à la soirée. L’ambiance, ce sont les élèves qui la mettent !

C.G. : Pourquoi avoir-voulu t’occuper de l’organisation du gala, c’est une première ?
M.P.
: Oui, c’est la 1e année, et c’est quelque chose qui me tenait vraiment à cœur. Plus tard,
j’aimerais travailler dans le milieu de la restauration et de la gastronomie, alors organiser un tel événement, c’est un peu dans mes cordes. Et puis l’idée de mettre en place une soirée afin de faire plaisir aux élèves pour qu’ils s’ammusent me plaît beaucoup.

C.G. : Peux-tu nous parler du déroulement de la soirée ?
M.P.
: L’apéritif commence à 19h au Café Maritime. À 20h30, le président d’honneur fait son discours, arrive ensuite le dîner, ponctué de musiciens et d’animations. En effet, certaines promos ont réalisé des vidéos et des diaporamas et un groupe de jazz manouche « les Fils du Vent » viendra jouer de la musique. Ensuite à 22h45, il y a la remise des prix pour chaque promotion (comique, séductrice ou dircom’de l’année). Enfin à minuit, la soirée se poursuit à la discothèque le Blush, où deux DJ (Tom Deluxx et Don Nova), accompagnés de danseurs électro, hip-hop, sont chargés de la musique jusqu’au bout de la nuit !

C.G. : Pour ce qui est de l’école, peux-tu nous parler de tes stages ?
M.P.
: J’ai intégré l’EFAP directement en 2e année après avoir obtenu une 1e année de science du langage. L’an dernier, j’ai effectué mon stage à Radio Nova Sauvagine. Cette
année, j’ai intégré le service presse de la mairie de Bordeaux, et j’ai suivi les campagnes électorales. Je pense que l’EFAP offre un enseignement vraiment intéressant et de réelles opportunités.

C.G. : Des projets pour l’avenir ?
M.P.
: J’aimerais être journaliste dans la gastronomie !


Constance Goigoux, EFAP 2 Bordeaux
EFAP, l’école des métiers de la communication

Florent Aitelli, Agence Sophie Monet

Aurélien, Supermarchés Match

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle